EUR 11,80
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 2,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La richesse cachée des nations : Enquête sur les paradis fiscaux Broché – 7 novembre 2013


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 7 novembre 2013
"Veuillez réessayer"
EUR 11,80
EUR 11,80 EUR 5,18

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La richesse cachée des nations : Enquête sur les paradis fiscaux + Après la récession, inflation ou déflation ? Regard sur l'économie incertaine + Dix idées qui coulent la France
Prix pour les trois: EUR 40,80

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Zurich, Hong Kong, les Bahamas, les îles Caïmans, le Luxembourg... Ces noms évocateurs dissimulent une sinistre réalité : la fraude fiscale d une minorité d ultra-riches au détriment de l immense majorité. Grâce à une méthode inédite, l auteur a pu évaluer l ampleur du phénomène : 5 800 milliards d euros, soit 8 % du patrimoine financier des ménages, sont détenus dans les paradis fiscaux. C est la première fois que les circuits de l évasion sont ainsi disséqués en toute clarté, sur la base d une enquête économique couvrant plus d un siècle de données et les pays du monde entier. Mais ce livre ne se contente pas de chiffrer le scandale. Il propose aussi un plan d action cohérent et réaliste pour lutter contre l opacité financière : mettre en uvre des sanctions commerciales, élaborer un cadastre financier à l échelle mondiale, instaurer un impôt global sur le capital. Les paradis fiscaux sont au c ur de la crise économique et démocratique, mais les nations ont la possibilité de réagir : aucun territoire ne peut s opposer à la volonté commune des États-Unis et des grands pays de l Union européenne.

Biographie de l'auteur

Gabriel Zucman est professeur à la London School of Economics et chercheur à l université de Berkeley. Il est membre du comité de rédaction de la revue Regards croisés sur l économie.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,50
Vendez La richesse cachée des nations : Enquête sur les paradis fiscaux contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 128 pages
  • Editeur : SEUIL (7 novembre 2013)
  • Collection : La république des idées
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2021114317
  • ISBN-13: 978-2021114317
  • Dimensions du produit: 20,5 x 1 x 13,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 37.983 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Orénoque sur 28 janvier 2014
Gabriel Zucman, qui enseigne dans une prestigieuse institution de Londres, vient de commettre un petit livre sur ce que les économistes des pays gouvernés par des incapables ou des hypocrites, voire les deux, appellent des "paradis" fiscaux.

La planète compte un peu moins de 200 États, et tout naturellement chacun de ces États fait ce qu'il peut pour exister, "avec les moyens du bord". Un État possédant des ressources minières ou en hydrocarbures fera commerce de ses ressources, si possible transformées en produits à plus haute valeur ajoutée, sans états d'âme. Un État maritime développera ses pêcheries, etc.

Prenons l'exemple de la France. Elle décrète les 35 heures (quand la Suisse a une durée de travail hebdomadaire de 42 heures et demie), elle impose et taxe tout ce qui bouge (ce qui fait fuir les investisseurs étrangers et casse la consommation intérieure), elle s'enfonce dans l'archaïsme avec les chèques bancaires (à l'heure de l'IBAN et des cartes de crédit) et, aussi, son véritable refus de s'ouvrir à l'étranger (essayez un peu d'entrer en contact avec GDF ou Veolia depuis l'étranger si vous avez acquis une résidence secondaire en France...), elle ne songe pas une seconde à s'inspirer au-delà de ses frontières de ce qui se fait de mieux dans le domaine de la formation professionnelle, bref, elle se regarde décliner ou aller dans le mur et elle joue les victimes. Rien n'est de sa faute, c'est toujours de la faute des autres, notamment des paradis fiscaux.
Lire la suite ›
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Darko TOP 50 COMMENTATEURS sur 13 mars 2014
voici un petit ouvrage très didactique et bien documenté qui apporte un certain nombre de précisions intéressantes sur les paradis fiscaux, des informations que tout citoyen se devrait d'avoir l'esprit avant d'aller voter ou de payer ses impôts....

Tout d'abord un constat : l'argent planqué dans les paradis fiscaux n'est pas caché dans des coffres, mais bien investi dans l'économie réelle des principales nations développées de la planète (Europe, USA, Japon...). Il n'est pas non plus investi sur place dans l'économie locale, puisque la plupart des paradis fiscaux interdisent l'activité domestique de sociétés offshores. En comparant les actifs financiers et les passifs financiers, déclarés par les Etats comme étant détenus par les ménages au niveau mondial, l'auteur obtient "un trou noir", une discordance de 5.800 milliards d'€ qui correspondraient grosso modo aux montants des avoirs financiers dissimulés par les "ultra riches" dans les paradis fiscaux, au premier rang desquels figurent la Suisse, le Luxembourg, Singapour, Hong Kong, Jersey, les Iles Caïman....soit autant de pays qui ne figurent pas sur la liste noire officielle des paradis fiscaux de l'OCDE . Cette somme représenterait au total 8 % du patrimoine financiers des ménages au niveau mondial correspondant à une perte annuelle de recettes fiscales de 130 milliards d'€ .

L'auteur reconnaît que sa méthode n'est pas exempte de critiques.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par drezen michel sur 14 décembre 2013
Achat vérifié
Un ouvrage d'une grande pédagogie et de vulgarisation agréable. Après sa lecture nous pouvons nous demander pourquoi les personnes en charge du fonctionnement des États, qui ne sont pas déficients mentaux, en arrivent à conclure des accords de coopération qui ne prennent pas en compte la réalité du problème de l'évasion fiscale ? Y aurait-il connivence ? A l'issue de l'ouvrage le lecteur est en droit de se poser la question. Quand nombre de conseillers et de spécialistes se sont penchés sur la rédaction d'accords bilatéraux anti-évasion fiscale nous pouvons nous interroger sur la non prise en compte de certaines réalités évidentes. La trilogie grande finance, politique et média serait-elle à l'œuvre. Pourquoi ne sommes nous pas tenus informés de tout ceci ? La question m'obsède.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?