La Route des Flandres et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La route des Flandres a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par worldofbooksfr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: The book has been read but remains in clean condition. All pages are intact and the cover is intact. Some minor wear to the spine.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La route des Flandres Broché – 1 novembre 1982


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 3,36
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 27,75
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,60
EUR 7,00 EUR 2,58

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La route des Flandres + W ou Le souvenir d'enfance + Enfance
Prix pour les trois: EUR 24,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

"Les peintres ont bien de la chance. Il suffit au passant d'un instant pour prendre conscience des différents éléments d'une toile." Claude Simon choisit donc pour "cadre", aussi limité que celui d'un tableau, quelques heures d'une nuit après la guerre, au cours de laquelle les époques et les événements se confondent dans la mémoire du cavalier Georges : "Le désastre de mai 1940, la mort de son capitaine à la tête d'un escadron de dragons, son temps de captivité, le train qui le menait au camp de prisonniers, etc." Le fil de cette longue et foisonnante remémoration demeure le décès du capitaine de Reixach : suicide ou mort accidentelle ? Georges devra remonter jusqu'à Corinne, la veuve de ce dernier, pour trouver peut-être une réponse.

"Description fragmentaire d'un désastre" était le premier titre de ce roman, un des plus lus de Claude Simon. On y retrouve une des préoccupations majeures de l'écrivain : "le cheminement même du temps, c'est-à-dire invisible immatériel sans commencement ni fin ni repère" et ses conséquences sur la pensée, à son tour déstructurée et inconsistante. --Laure Anciel



Détails sur le produit

  • Broché: 315 pages
  • Editeur : Editions de Minuit (1 novembre 1982)
  • Collection : Double
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2707306290
  • ISBN-13: 978-2707306296
  • Dimensions du produit: 11,3 x 2,3 x 18 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (14 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 96.740 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 23 mars 2005
Format: Broché
Un livre déconcertant et original où l'écriture, loin d'être linéaire, colle à la pensée immédiate du héros. L'auteur nous met véritablement dans la peau de ce soldat, perdu, noyé dans la débacle de 40. Avec en toile de fond la mort, dans des circonstances mystérieuses, d'un autre homme et la présence obsédante d'une femme.
Les pensées et les souvenirs du héros se melent au temps de l'action créant parfois une certaine confusion (voulue par l'auteur) chez le lecteur. De la sorte, nous sommes aussi entrainés, perdus dans cet effondrement du pays, comme solidaire du héros et partageant son désarroi.
Une belle façon, je pense, de nous faire sentir cette période trouble de notre histoire comme seul un livre peut le faire.
Cela dit, la lecture de ce livre est exigeante et réclame du lecteur une grande attention.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gwen COMMENTATEUR N° 11ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 15 septembre 2009
Format: Broché
Il y a des auteurs dont la découverte vous fait l'effet d'un coup de massue. Dès la première phrase, vous ressentez une émotion que jamais encore jusque-là vous n'aviez ressentie. Quelque chose dans leur prose vous happe d'emblée sans que vous sachiez exactement quoi. Personnellement, je me souviendrai toute ma vie du jour où j'ai fait la connaissance de Claude Simon. La chance voulut que ce fût par le biais de son oeuvre la plus magistrale et la plus aboutie: "La Route des Flandres". A l'époque, je n'avais encore du "Nouveau Roman" et de ses théories qu'une connaissance vague et fragmentaire. Quelle ne fut donc pas ma stupéfaction en découvrant ces phrases immenses, touffues, serpentines, à la grammaire inouïe, à la syntaxe invraisemblable, au vocabulaire pléthorique, capables de vous transporter par leur intelligence et leur virtuosité à travers plusieurs époques sans jamais sombrer le moins du monde dans l'incohérence ou la confusion! Claude Simon, c'est un peu la réminiscence proustienne poussée à son paroxysme. Une sorte de "mise en abyme" temporelle, chaque souvenir entraînant un autre souvenir, et ainsi de suite, jusqu'à ce que renaisse sous nos yeux toute une réalité disparue. Le Temps simonien n'est pas seulement un objet de mélancolie ou de rêverie philosophique, c'est une force intangible et irrésistible qui nourrit l'Histoire et que l'Histoire nourrit en retour, abolissant en son sein toute chronologie au profit d'un éternel présent. Avant d'écrire, Claude Simon, on le sait, s'essaya à la peinture.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par BC le 20 août 2013
Format: Broché Achat vérifié
C'est peut-être le roman le plus lu de Claude Simon, mis d'ailleurs parfois au programme de certains concours.... succès mérité sans aucun doute, et je ne crois pas qu'on puisse taxé de vieillie, comme le font certains, une œuvre devenue un classique. Roman de guerre nourri de ce que l'auteur a lui-même vécu. C'est peut-être ce qui fait sa force. Toutefois, s'il fallait hiérarchiser les ouvrages de notre prix Nobel, ma préférence irait encore à Herbe dont je trouve l'unité plus aboutie.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Romur TOP 500 COMMENTATEURS le 6 décembre 2013
Format: Broché
Une unité de cavalerie est balayée dans la débâcle de 1940 (note : je savais qu’on n’était pas prêt pour cette guerre, mais je n’imaginais pas qu’on avait envoyé des cavaliers à cheval et sabre à la main !). Peu avant que les derniers débris ne soient faits prisonniers, le capitaine avance sabre au clair face à une mitrailleuse et se fait tuer.
Tout le récit est fait des souvenirs d’un des soldats, qui passe et repasse en mémoire les jours et les heures qui ont précédé, ceux qui ont suivi, ceux qu’il a passé dans le camps de prisonniers.

J’ai acheté ce livre car je voulais découvrir Claude Simon, prix Nobel français de littérature. Je n’avais pas noté qu’il fait partie du "nouveau roman" et de ses techniques littéraires... C’est certainement le livre le plus dur à lire (techniquement parlant) que j’ai jamais ouvert ! Dur à cause de la quasi absence de ponctuation et des aller-retours incessants entre le présent, le passé et le futur.

Néanmoins, c’est un livre qui mérite d’être lu. Il nécessite seulement une grande concentration et du temps pour se plonger dans le flux du récit, pour arriver à le suivre en se laissant porter le ressac des événements, pour se laisser imprégner par l’ambiance et les impressions.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Broché
Il est bon qu'une œuvre littéraire résiste à son lecteur. Il est bon de rappeler que la littérature n'a pas seulement pour but de distraire le lecteur, mais qu'elle peut aussi lui faire découvrir des mondes auxquels il n'aurait jamais pensé, qu'il n'aurait jamais pu imaginer. L’œuvre de Claude Simon brille par son intelligence et par sa poésie. La Route des Flandres est l'étoile au firmament de cette œuvre. Plongée dans les tranchées de la guerre de 14, plongée dans l'esprit d'un soldat hanté par la mort de son capitaine, frappé par un boulet sous ses yeux, et par la figure d'une femme, incarnation du désir et de la culpabilité. Un livre majeur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?