Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 17,90

ou
 
   
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 6,82
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La science de Sherlock Holmes - Les débuts de la science criminelle [Broché]

E. J. Wagner
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 22,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 29 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 6,82
Vendez La science de Sherlock Holmes - Les débuts de la science criminelle contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 6,82, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

18 octobre 2011 POM. FICTION RO
Si Holmes est avant tout un grand détective, il s'est aussi révélé un grand scientifique, qu'il se mêle de poison, de cendres de tabac ou de traces de pneus.
E. J. Wagner explore cet aspect fascinant de sa carrière en montrant combien ses enquêtes reposaient sur les dernières découvertes scientifiques de l'époque, notamment dans le tout jeune domaine de la science criminelle (la criminalistique), aux ramifications aussi diverses que la médecine légale, l expertise des écritures, la balistique, l analyse des empreintes digitales ou la toxicologie...
Médecin et grand lecteur de faits divers, Arthur Conan Doyle était en effet particulièrement averti des progrès de la police scientifique de son époque ; ses intuitions se sont d ailleurs souvent avérées fort justes dans ce domaine...

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La science de Sherlock Holmes - Les débuts de la science criminelle + Le dictionnaire Sherlock Holmes
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Le dictionnaire Sherlock Holmes EUR 17,75

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

DIALOGUE AVEC LES MORTS

«Vous pouvez désormais l'emmener à la morgue.»
Sherlock Holmes dans Une étude en rouge

Londres, 1887. Entrelacs d'étroites rues pavées où le fracas des fiacres pressés se mêle au vacarme des pubs enfumés. Hommes arborant barbes, capes et cannes au pommeau d'argent. Méli-mélo de curiosités offert dans d'immenses musées aux regards de dames voilées, drapées dans des manteaux de fourrure, discrètement parfumées de lavande - des dames dont le maintien rigide suggère qu'elles savent l'étreinte de leur mari rare et révérencieuse, et celle de leur corset ferme et constante.
Filles des rues imbibées de gin, sans toit, malades, avec sur elles tous les vêtements qu'elles possèdent, démangées de vermine, se mouvant d'un pas lourd - vers le pub, l'asile, l'hôpital, le fleuve...
Le fleuve, c'est la bourbeuse Tamise, dont les forts courants remuent la vase des profondeurs, dont les eaux lentes pénètrent la ville, seule force motrice des péniches qui apportent l'indispensable charbon. Des essaims de gamins des rues farfouillent les berges pour récupérer ce qu'ils peuvent - bois, charbon, pièces de monnaie - et récoltent bien souvent le choléra, charrié par les eaux usées qui se mêlent dans toute leur impureté à celle du fleuve.
La ville grouille de vendeurs des rues, de charretiers, de chevaux, de voleurs à la tire, de ramoneurs et de bonnes d'enfants, précieuses ou miséreuses. On y trouve des parcs raffinés et des abattoirs bruyants, des logements ouvriers et des demeures majestueuses, tous enveloppés dans des nappes de brouillard épais, illuminés par l'éclairage au gaz.
On y trouve de grands hôpitaux, St Mary's, Guy's, St Bart's, leurs amphithéâtres, leurs laboratoires aussi, où l'on mène parfois de bien macabres recherches, tous stores baissés, à l'abri des regards de la foule. Dans la première des aventures de Sherlock Holmes, Une étude en rouge, on pénètre derrière ces stores pour voir Stamford, une vieille connaissance de Watson, conduire ce dernier vers le laboratoire où va bientôt se sceller la plus célèbre amitié de la littérature policière :
«[Nous] empruntâmes un passage étroit et entrâmes par une petite porte latérale dans une aile du grand hôpital. Le terrain m'était familier, et je n'avais nul besoin d'un guide alors que nous grimpions le lugubre escalier de pierre puis progressions à travers le long corridor avec sa perspective de murs blanchis à la chaux et ses portes peintes en marron. Près de son extrémité opposée, un passage bas et voûté partait du corridor pour mener au laboratoire de chimie.
C'était une pièce haute de plafond, emplie d'innombrables bouteilles alignées ou en vrac. Des tables larges et basses étaient éparpillées ça et là, hérissées de cornues, d'éprouvettes et de bec Bunsen avec leur petite flamme bleue vacillante. Il n'y avait qu'une seule personne dans la pièce, penchée au-dessus d'une table éloignée et absorbée par son travail.»
Stamford a prévenu Watson des nombreuses excentricités de son futur colocataire - ce dernier a déjà battu des cadavres à coups de canne en salle de dissection afin d'étudier l'apparition de bleus post mortem et manie volontiers le poison :
«Holmes est un peu trop scientifique à mon goût [dit Stamford à Watson]. Ça frise l'insensibilité. Je le crois capable d'administrer à un ami une petite pincée de l'alcaloïde végétal le plus récent, non par malveillance, voyez-vous, mais simplement par esprit scientifique, afin d'en connaître exactement les effets.»

Biographie de l'auteur

E. J. Wagner est historienne du crime.
Mystery Writers of America, une association très importante aux États-Unis, qui regroupe de très nombreux auteurs et lecteurs de romans policier a, en 2007, distingué La Science de Sherlock Holmes.

Détails sur le produit

  • Broché: 336 pages
  • Editeur : LE POMMIER (18 octobre 2011)
  • Collection : POM. FICTION RO
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2746505525
  • ISBN-13: 978-2746505520
  • Dimensions du produit: 19,8 x 13,4 x 2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 287.134 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

5 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Excellent et bien écrit 4 mai 2013
Par Christine
Format:Broché
Si Sherlock Holmes se contente d'ouvrir chaque chapitre de l'ouvrage de E.J. Wagner, il n'en reste pas moins à la base de cet ouvrage documentaire qui se lit comme une fiction. Les amateurs de police scientifique seront sans doute enchantés de connaître les origines de certaines découvertes scientifiques mises au service de la police d'investigation. Sherlock Holmes et son papa Conan Doyle n'ont rien inventé, même si les capacités de déductions du sorcier de Baker Street peuvent paraître exagérées.La balistique, les empreintes, la détection des poisons, l'analyse des cendres et des traces de pneus de vélos, tout est passé sous la loupe de E.J. Wagner, pour le plus grand plaisir du lecteur.
Le style est vif, plein d'images cocasses, mais le fond de l'ouvrage reste bien documenté - après tout l'auteure est historienne du crime. Pas plus que Sherlock elle ne croit aux coïncidences et au hasard...
A lire absolument !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 UN EXCELLENT LIVRE DE NON FICTION 28 septembre 2012
Par Max
Format:Broché|Achat vérifié
J'ai beaucoup apprécié ce livre de non fiction qui fait un parallèle entre l'histoire de la criminologie et les méthodes utilisées par Sherlock Holmes pour mener à bien ses enquêtes. Un plus, le mémo en fin de chaque chapitre traité.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?