• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La semblance du vivant : ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par monteslivres
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Sous Blister Envoi rapide
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La semblance du vivant : Contes d'images et d'effigies Broché – 26 octobre 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 23,40
EUR 23,40 EUR 14,90

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Le diable en manuscrit

Par une âpre soirée de décembre, j'arrivai par la malle-poste dans une grande ville, alors résidence d'un ami intime, un de ces jeunes talentueux qui cultivent la poésie et les belles lettres et aiment à s'appeler étudiants en droit. Je tâchai, immédiatement après souper, de lui rendre visite au bureau de son distingué maître. Comme je l'ai dit, c'était une âpre soirée, éclairée par les étoiles mais aussi froide que la Nouvelle-Zemble - les vitrines des magasins bordant la rue étaient couvertes d'un givre qui en obstruait presque la lumière, pendant que les roues des voitures faisaient, sur la terre gelée, un bruit aussi assourdissant que sur les pavés de la chaussée. Il n'y avait de neige ni au sol ni sur les toits des maisons. Le vent soufflait avec une telle violence que je n'eus qu'à déployer mon manteau comme une grand-voile pour filer les dix noeuds, excitant la jalousie des autres navigateurs qui louvoyaient lentement contre la forte bise qui leur giflait le visage. J'en fis chavirer un mais je volai dans le vent avant qu'il ait pu proférer un juron.
Après ce tableau d'une nuit si inclémente, nous voilà assis proches d'un bon feu qui semblait si réjouissant et exquis que j'eusse été porté à m'y allonger pour me rouler dans les charbons ardents. Tout autour se trouvait l'ameublement ordinaire d'une étude d'homme de loi, des rangées de volumes reliés en peau de mouton, et un grand nombre d'ordres, d'assignations et autres papiers à caractère juridique, éparpillés sur les tables et pupitres. La présence de certains objets donnait à entendre que nous avions peu à craindre l'intrusion d'un client ou du savant avocat lui-même, qui, en effet, était à une audience au palais de Justice d'une ville éloignée. Une grande bouteille en forme de carafe trônait sur la table, flanquée de deux gobelets, à côté d'une pile de manuscrits raturés en tous points dissemblables aux documents légaux que l'on reconnaît dans les palais. Mon ami, que j'appellerai Obéron (il s'agissait d'un nom de fantaisie et de connivence entre lui et moi), mon ami Obéron regarda ces papiers avec une expression d'inquiétude tout à fait singulière.
- Je crois fermement, dit-il avec retenue, ou du moins je serais enclin à croire, en aurais-je le choix, qu'un diable se trouve dans cet amas de papiers constellés de taches d'encre. Tu les as lus et sais de quoi je veux parler... cette réalisation dans laquelle j'ai tâché d'incarner un esprit malin, tel qu'on le représente dans nos traditions et dans les annales de la sorcellerie. Ah ! Je tiens en horreur ce que mon propre cerveau a engendré et frissonne à la vue de ces manuscrits dans lesquels j'ai accordé à cette sombre idée une espèce d'existence matérielle. Que ne sont-ils hors de ma vue.
- Et de la mienne donc, pensai-je.

Biographie de l'auteur

Devenu classique des classiques grâce à La Lettre écarlate (1850), Nathaniel Hawthorne (1804-1864), né à Salem dans le Massachusetts et descendant proclamé des puritains, fut aussi tout au long de sa vie un compagnon de route pour le Parti démocrate et un homme enraciné dans l'actualité de son époque. Loin d'être l'écrivain d'un seul livre fidèle à un seul genre, Hawthorne dut les débuts de sa notoriété à des textes courts : pendant les vingt premières années d'une carrière littéraire pleine d'aléas, il publia dans de nombreux périodiques la centaine de contes légers, sombres ou énigmatiques qui lui valurent, " avant la lettre ", l'hommage d'Edgar Poe et d'Herman Melville, ses plus illustres contemporains. Ronald Jenn est agrégé d'anglais et maître de conférences en traduction et traductologie à l'université Charles de Gaulle-Lille III. Ses travaux portent sur les rapports entre idéologie et traduction depuis la fin du XVIIIe siècle, en particulier dans les échanges entre la France et les Etats-Unis. Bruno Monfort, ancien élève de l'ENS-Ulm et agrégé d'anglais, est professeur à l'université Charles de Gaulle-Lille III. Spécialiste de la littérature américaine du XIXe siècle, il a notamment publié en 2000 Hawthorne et ses nouvelles : le territoire du presque (Ellipses).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?