EUR 10,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 2,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La servante écarlate Broché – 1 janvier 2005


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 10,50
EUR 10,50 EUR 10,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 17,91

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La servante écarlate + Le dernier homme
Prix pour les deux : EUR 19,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Collection de littérature étrangère dont le prestigieux catalogue s'enorgueillit d'auteurs qui, de Buzzati et Graham Greene à Jim Harrison, en ont fait un parangon du genre, "Pavillons" a été créée par Robert Laffont, avec la collaboration d'Armand Pierhal, en 1945. Durant les soixante années qui ont suivi, un fonds important a été constitué, qui ne cesse de s'enrichir au fil des parutions nouvelles. Des auteurs de plus de vingt nationalités ont été traduits, près de cinq cents titres publiés. À l'occasion de cet anniversaire, il a semblé nécessaire de donner une nouvelle vie à un certain nombre d'ouvrages devenus rares voire introuvables. C'est aujourd'hui chose faite avec une collection à prix "doux", "Bibliothèque Pavillons", dont les premiers volumes paraissent en janvier 2005. *La "servante écarlate" c'est Defred, une entreprise de salubrité publique à elle seule. En ces temps de dénatalité galopante, elle doit mettre au service de la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, son attribut le plus précieux: sa matrice. Vêtue d'écarlate, elle accomplit sa tâche comme une somnambule, et le soir, en regagnant sa chambre à l'austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, d'échanger des confidences, de dépenser de l'argent, d'avoir un travail, un nom, des amants... Doit-elle céder à la révolte, tenter de corrompre le système?Romancière, poète et essayiste, Margaret Atwood est un "grand écrivain" mais aussi, à plus d'un égard, un personnage qui fascine. "La Servante écarlate", cette "utopie négative" qui n'est pas sans rappeler "1984" d'Orwell, reste l'un de ses hauts faits d'armes dans le combat qu'elle a mené et continue de mener pour la femme.

Biographie de l'auteur

Margaret Atwood, née à Ottawa en 1939, est l'auteur d'une quarantaine de livres – fiction, poésie et essais critiques. Traduite dans cinquante langues, elle est l'une des plus grandes romancières de notre temps. Aux Éditions Robert Laffont, dans la collection " Pavillons ", ont été notamment publiés : Le Temps du déluge(2012), La Servante écarlate(2005),Le Dernier Homme (2005), Le Tueur aveugle (2002, Booker Prize) ou Captive (1998).


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,50
Vendez La servante écarlate contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 510 pages
  • Editeur : ROBERT LAFFONT (1 janvier 2005)
  • Collection : Bibliothèque Pavillons
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2221103769
  • ISBN-13: 978-2221103760
  • Dimensions du produit: 18,5 x 3 x 12,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 17.063 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Joachim TOP 500 COMMENTATEURS sur 22 mars 2005
Format: Broché
La collection Bibliothèque Pavillons s'est lancée dans la réédition de grands textes de la littérature étrangère. Et ce livre est un grand roman ! Une sorte de chef d'oeuvre d'anticipation féminine. Nous sommes dans une civilisation proche de la notre, dans des Etats-Unis qui ont subi un coup d'état fomenté par une sorte de secte moralisatrice et fondamentaliste. Parce que le taux de fécondité devenait inquiétant, des mesures extrêmes ont été prises, et dès lors, les femmes ne sont plus que des reproductrices pour les hauts dignitaires. Voici une histoire délicate à narrer, mais sublime. On progresse pas à pas, on comprend lentement les rouages de cette société, bref, c'est tout simplement superbe.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Argantel sur 14 novembre 2009
Format: Broché
Margaret Atwood est une auteure que j'ai découverte avec L'Odyssée de Pénélope et j'avais beaucoup apprécié son style.

J'ai poursuivi ma lecture de son oeuvre avec La Servante écarlate et ce roman m'a beaucoup impressionnée.

Comment le décrire ? Roman d'anticipation ? Critique virulente des religions ? Rappel des bases du féminisme ?

C'est un peu tout cela à la fois.

Nous partageons la "vie" ou plutôt le rôle de cette femme qui dans cette nouvelle société est devenue une "matrice". Après avoir été re-conditionnée, elle a pour seule mission de procréer. Loin de toute idée de romantisme ou d'amour (cela n'ayant plus le droit d'exister), elle n'est plus qu'un corps chargé de donner la vie.

J'avoue que cette lecture m'a secouée car cette description de ce que pourrait devenir notre monde est terrifiante mais pas si lointaine de nous et ce basculement dans l'extrémisme totalitaire est une chose qui me glace totalement.

Le rythme, assez lent, nous fait peu à peu rentrer dans la compréhension de l'horreur de ce monde. Et l'on en sort perturbé, secoué.

Une lecture impressionnante !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par LANDRY Thierry sur 19 avril 2014
Format: Broché
La servante écarlate (The Handmail's Tale de son titre d'origine, en anglais) est un roman écrit par la canadienne Margaret Atwood, publié en 1985 en anglais, puis traduit en 1987 en français. C'est un roman dystopique, qui a reçu l'année de sa sortie, le Prix Arthur C. Clarke (prix qui récompense le meilleur roman de science-fiction britannique). Il a également été adapté au cinéma en 1990 par Volker Schlöndorff.

Nous sommes dans un espace non identifié, où aucun pays n'est cité, plongé dans un futur plus ou moins proche mais dévasté. La pollution, les usines atomiques et toutes les toxines lâchés dans l'air ont eut raison de la fertilité des femmes. Maintenant, peu de femmes peuvent tomber enceinte, c'est pourquoi les seules encore fertiles sont remises aux mains de commandants, pour qu'elles les enfante. Habillée de rouge des pieds à la tête, elles ont comme devoir de se soumettre et de procréer, sous peine de terrible punition.
Defred va nous raconter son histoire. C'est une servante parmi tant d'autres dans la république théocratie de Gilead, gouvernée par des fanatiques religieux. Arrachée à sa famille, elle va être privée de liberté et de sentiments, obligée d'évoluer dans un monde clos et lugubre... Dans ce roman dystopique, Margaret Atwood dépeint une société devenue totalitaire, où les femmes sont réduites au rang de servantes, obligées, de surcroît, de procréer pour ne pas mourir ; elles sont donc devenues des esclaves.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sihtamenamor TOP 500 COMMENTATEURS sur 13 mars 2010
Format: Broché
Le monde décrit dans ce livre fait froid dans le dos mais si l'on y regarde bien, il n'est malheureusement pas si éloigné de ce que vivent encore de trop nombreuses femmes "murées" derrière leur burqa, sans aucun droit si ce n'est celui de servir de reproductrices et de servantes...

J'avais vu le film il y a fort longtemps quand j'étais adolescente et j'en avais gardé un souvenir fort. Ayant découvert depuis peu qu'il était tiré d'un livre j'ai tout de suite voulu replonger dans cette histoire qui m'avait tant marquée.
Si le livre comble certains manques du film (à ce dont je me souviens), il nous laisse toutefois un peu sur notre fin. Toutefois, on ne niera pas ses qualités même si effectivement, comme l'ont déjà fait remarquer les précédents internautes, le rythme est assez lent (mais n'est-ce pas voulu afin de souligner d'autant plus la longueur des journées de ses femmes qui ne font qu'attendre et patienter jusqu'aux seules et rares occupations qui leur sont autorisées ?).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par marmotte1967 sur 26 août 2008
Format: Broché
Si le livre est absolument à découvrir et si vous en avez l'occasion, surtout ne rateZ pas le film ! avec Faye Dunaway, Robert Duvall, c'est un pur chef d'oeuvre.
J'estime qu'il n'est pas pour tout public.
Je le possède en VHS et chaque fois que je le visionne j'en ai froid dans le dos.
En espérant que le monde n'en arrive jamais à ça !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?