La Symphonie pastorale et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La symphonie pastorale a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par fredtheme
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: couverture différente
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La symphonie pastorale Poche – 27 janvier 1972


Voir les 57 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 2,20
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 2,39
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 5,90 EUR 1,19
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,40
EUR 4,99 EUR 0,01
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 0,01
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 1,60
CD audio
"Veuillez réessayer"
Cartonné
"Veuillez réessayer"
EUR 13,00

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 6,40 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La symphonie pastorale + L'immoraliste + Les nourritures terrestres
Prix pour les trois: EUR 18,60

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Avec un dossier et des notes réalisés par Lucien Giraudo, agrégé et docteur ès lettres, et une «lecture d'image» par Ferrante Ferranti, architecte de formation. Recommandé pour les classes de lycée. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Présentation de l'éditeur

«[...] je n'ai point encore dit l'immense plaisir que Gertrude avait pris à ce concert de Neuchâtel. On y jouait précisément La symphonie pastorale. Je dis "précisément" car il n'est, on le comprend aisément, pas une œuvre que j'eusse pu davantage souhaiter de lui faire entendre. Longtemps après que nous eûmes quitté la salle de concert, Gertrude resta encore silencieuse et comme noyée dans l'extase.- Est-ce que vraiment ce que vous voyez est aussi beau que cela ? dit-elle enfin. [...]- Ceux qui ont des yeux, dis-je enfin, ne connaissent pas leur bonheur.- Mais moi qui n'en ai point, s'écria-t-elle aussitôt, je connais le bonheur d'entendre.»


Détails sur le produit

  • Poche: 149 pages
  • Editeur : Gallimard; Édition : Reprint (27 janvier 1972)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070360180
  • ISBN-13: 978-2070360185
  • Dimensions du produit: 17,3 x 10,7 x 1,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 41.313 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né le 22 novembre 1869 à Paris, André Gide fait partie de l'entourage littéraire de Mallarmé et de Valéry dès 1891. Il fonde avec quelques amis La Nouvelle Revue Française en 1908, donnant trois ans plus tard aux Éditions de la N.R.F. l'une de leurs toutes premières publications, Isabelle. Par son œuvre, ses prises de position, ses nombreuses amitiés et ses voyages, il exerce durant l'entre-deux-guerres et au-delà un véritable magistère. Il reçoit le prix Nobel de Littérature en 1947 et meurt à Paris le 19 février 1951.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 9 mars 2014
Format: Poche
La symphonie pastorale/André Gide (1869-1951)
Né en 1869 à Paris, Gide reçu dès son enfance une culture protestante très stricte où prime la morale de l’effort. Dès ses études classiques terminées, il se met à l’écriture et publie à compte d’auteur un premier roman à 22 ans.
Il a reçu le prix Nobel de littérature en 1947 pour l’ensemble de son œuvre.
Je relis souvent cette nouvelle comme j’écoute une symphonie de Beethoven, et pourquoi pas la N°6. C’est comme un besoin de lire un texte essentiel, épuré de tout artifice et au fond bouleversant.
On peut se contenter de lire cette brève et belle histoire au premier degré en se laissant transporter par la dramatisation qui va crescendo. Car effectivement ce chef d’œuvre de la littérature du XXé siècle ne peut que séduire tout lecteur sensible au beau style de Gide et la qualité technique de la narration.
Mais il me paraît aussi essentiel de se poser les questions qui en découlent à savoir quelle perception les aveugles ont du monde matériel, des formes, des couleurs, de l’origine des sons, de la beauté…
Le passage où Gertrude fait part au pasteur de son idée que le chant des oiseaux est celui de la lumière liée à la chaleur est à ce sujet révélateur.
Celui où Gertrude lui demande : « Est-ce que je suis jolie ? » Et le pasteur de répondre : « Que t’importe de le savoir ? » est particulièrement émouvant.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par osmose1951 le 19 septembre 2014
Format: Poche Achat vérifié
Que de souvenirs avec ce livre , lu à l'âge de 15 ans. Plein de réponses à mes interrogations sur le sujet de la relation triangulaire.
dommage que la couverture soit si " dure " par rapport à l'ancienne , malgré qu'elle soit très représentative de l'histoire
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS le 9 janvier 2012
Format: Poche
Quel plaisir j'ai eu à relire, quelque 25 ans après, ce roman qui m'avait marqué par la qualité de sa narration et la profondeur des sentiments qui y sont décrits !

Une histoire qui commence à la manière de Nell, si vous connaissez (peut-on penser que ce film se serait inspiré du célèbre roman d'André Gide ?). Ici, un pasteur appelé à se rendre au chevet d'une vieille dame tout juste décédée et vivant retirée, découvre une jeune fille recluse dans un coin de la vieille maison. Cette sorte d'enfant sauvage est en fait aveugle, et a subi l'absence d'éducation et de soin de la vieille dame qui l'avait en charge et était quant à elle sourde.
Emu par la situation et n'écoutant que son coeur, le pasteur décide de recueillir la jeune adolescente au sein de son foyer, au dépit de son épouse, qui a déjà fort affaire avec quatre enfants à nourrir et éduquer, dans une modeste demeure déjà exiguë.

Le pasteur va ensuite s'évertuer à tenter de sortir la jeune aveugle de son monde cloisonné, tenter de premières formes de communication, avant de lui apprendre le langage et l'éveiller au monde qui l'entoure.
Tâche difficile, dans laquelle les résultats sont excessivement lents et la patience primordiale.
Les premiers temps seront d'ailleurs au découragement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par "wawaa" le 11 mars 2003
Format: Poche
La symphonie pastorale est un mélange de générosité, d'amour, et de confiance.Une aveugle découvre le monde grace à un pasteur, et finalement elle découvre aussi l'amour, et un monde idéaliste, et le monde réel finira par la désoler le jour où elle en découvrira les frasques en recouvrant la vue ...
Les sentiments, les émotions, ce pasteur qui initie une jeune fille presque femme à la vie, n'est pas sans rappeler ce qu'André Gide a pu vivre émotionnellement avec un jeune homme dont il était épris ...
C'est une symphonie du coeur, un éveil à l'amour, mais aussi à la triste réalité...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Christelle TOP 500 COMMENTATEURS le 26 octobre 2010
Format: Poche
Ce petit livre de 140 pages m'a énormément émue par la force de ses sentiments, sans cesse malmenés par un rival (le père ou le fils qui sont des freins pour vivre exclusivement l'amour qu'ils portent l'un et l'autre à Gertrude) ou par la morale chrétienne qui interdit de désirer un être en particulier. Obstacle également du côté de la morale tout court qui empêche deux êtres d'aimer une même personne (surtout lorsqu'il s'agit du père et du fils!).

André Gide parvient à faire émerger ces instants de grâce où le coeur farouche, qui ne se soumet à aucune règle morale, qui avance libre comme l'air, téméraire, débridé, incontrôlable, se heurte à des obstacles plus grands que lui, qui vont le suffoquer pour aboutir à cette histoire tragique. Tragique, pourquoi? Parce que nul ne parvient à sortir des carcans dans lesquels il s'est enfermé pour laisser le sentiment pur et sain émergé. Le fils comme le père aiment éperdument cette femme, à n'en pas douter, mais la voie qu'ils ont prise est trop étroite, trop étriquée pour laisser place à cette émotion que tout étouffe et qui conduira à une fin déchirante.
Si Gide parvient avec concision à parler de cet amour avorté, c'est probablement parce qu'il a lui-même vécu une histoire semblable, mais avec un homme...

L'un des personnages dit quelque chose de très juste sur le sentiment amoureux et son impossible arrêt: "Je ne puis arracher cet amour de mon coeur qu'en arrachant mon coeur même.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?