EUR 30,45
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La vie des femmes : La pr... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 6,12 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La vie des femmes : La presse féminine aux XIXe et XXe siècles Broché – 26 octobre 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 30,45
EUR 30,00 EUR 47,00

Gratuit : Amazon sur votre mobile et votre tablette
téléchargez gratuitement l'application Amazon et retrouvez tous nos livres et nos produits dans votre iPhone, Android ou iPad.
EUR 30,45 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La vie des femmes : La presse féminine aux XIXe et XXe siècles + Soyez libres ! C'est un ordre : Le corps dans la presse féminine et masculine + Presse féminine : La puissance frivole
Prix pour les trois: EUR 71,15

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction de Claire Blandin, Maître de conférences - Université Paris Est Créteil et Hélène Eck, Maître de conférences, IFP - Université Panthéon-Assas

DEVOIRS ET DÉSIRS : LES AMBIVALENCES DE LA PRESSE FÉMININE

En réunissant, en avril 2008, des chercheurs de différentes disciplines lors d'une journée d'études consacrée à La presse féminine aux XIXe et XXe siècles, Carism souhaitait contribuer à la réflexion sur la singularité et le rôle de cette presse au cours des deux siècles écoulés. Il s'agissait notamment de relier plusieurs de ses caractéristiques, souvent examinées de manière distincte : la presse féminine est à la fois un support publicitaire, un guide de savoir-faire et de savoir-vivre et une pratique culturelle, définis comme propres au «genre féminin».
Cette initiative paraissait justifiée en raison du développement d'études invitant à reconsidérer les approches du sujet, peut-être trop longtemps examiné au prisme de la fonction conservatrice et oppressive de la presse féminine. L'apport de l'histoire se révèle précieux à cet égard. La mise en perspective des stratégies des journaux et des représentations médiatiques du genre féminin sur plusieurs décennies permet de s'interroger sur la complexité des relations entretenues par la presse avec ses lectorats et sur leur évolution.
Composés de femmes singulières, avec qui les journaux cherchent à créer une relation particulière, les lectorats de la presse féminine sont déterminés par leur appartenance à un genre, dont l'identité et les activités sont socialement définies et collectivement perçues, au travers de leurs responsabilités familiales et domestiques. Le phénomène se perpétue sans grand bouleversement apparent, du XIXe siècle au milieu du XXe, le statut social du genre féminin se caractérisant toujours par l'éloge de sa «noblesse» et le maintien de son statut d'infériorité, jusque dans les années 1960 et 1970. Dans le même laps de temps, la société française est engagée dans un processus de croissance économique et de démocratisation, tant au plan politique que social et culturel. L'évolution n'est pas linéaire et s'effectue par secousses, parfois violentes, mais, à travers guerres et crises, elle n'en est pas moins profonde et affecte les conditions de vie de l'ensemble des citoyens.
De fait, la «vie des femmes» est pleine de contradictions : un rôle immuable leur est officiellement assigné mais elles vivent en réalité, par générations successives, dans une société en mouvement, qui promeut, très progressivement, l'autonomie de l'individu en même temps qu'évoluent les fondements de la morale commune. La «vie des femmes» n'est pas immobile et elle est multiple ; l'expression évoque la diversité de ses aspects : vie pratique, ancrée dans la réalité des tâches et des gestes quotidiens, vie sociale, car les femmes ne sont pas confinées dans la sphère domestique, mais aussi vie affective, avec des aspirations et des désirs.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 6,12
Vendez La vie des femmes : La presse féminine aux XIXe et XXe siècles contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 6,12, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?