Commencez à lire La vie très privée de Mr Sim sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible
 

La vie très privée de Mr Sim [Format Kindle]

Jonathan Coe , Josée Kamoun
3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (22 commentaires client)

Prix éditeur - format imprimé : EUR 22,40
Prix Kindle : EUR 8,49 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 13,91 (62%)
Le prix Kindle a été fixé par l'éditeur

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 8,49  
Broché EUR 22,40  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !






Descriptions du produit

Revue de presse

Plus d’une génération va se reconnaître dans ce roman qui nous enchante avec un humour tout britannique. Brouillant joyeusement les cartes de la vérité et de l’imposture, Jonathan Coe l’illusionniste se réserve le dernier mot de l’histoire, qui ne manquera pas de vous surprendre.

Présentation de l'éditeur

Maxwell Sim est un loser de quarante-huit ans. Voué à l’échec dès sa naissance (qui ne fut pas désirée), poursuivi par l’échec à l’âge adulte (sa femme le quitte, sa fille rit doucement de lui), il s’accepte tel qu’il est et trouve même certaine satisfaction à son état.

Mais voilà qu’une proposition inattendue lui fait traverser l’Angleterre au volant d’une Toyota hybride, nantie d’un GPS à la voix bouleversante dont, à force de solitude, il va tomber amoureux. Son équipée de commis-voyageur, représentant en brosses à dents dernier cri, le ramène parmi les paysages et les visages de son enfance, notamment auprès de son père sur lequel il fait d’étranges découvertes : le roman est aussi un jeu de piste relancé par la réapparition de lettres, journaux, manuscrits qui introduisent autant d’éléments nouveaux à verser au dossier du passé. Et toujours Max pense à la femme chinoise et à sa fille, aperçues dans un restaurant en Australie, dont l’entente et le bonheur d’être ensemble l’ont tant fasciné. Va-t-il les retrouver? Et pour quelle nouvelle aventure?

Brouillant joyeusement les cartes de la vérité et de l’imposture, Coe l’illusionniste se réserve le dernier mot de l’histoire, qui ne manquera pas de nous surprendre.
Plus d’une génération va se reconnaître dans ce roman qui nous enchante avec un humour tout britannique, bien préférable au désespoir.

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 641 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 453 pages
  • Pagination - ISBN de l'édition imprimée de référence : 2070129748
  • Editeur : Editions Gallimard (27 avril 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B007QAXUYK
  • Word Wise: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (22 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°42.225 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Né en 1961, à Birmingham, en Angleterre, Jonathan Coe a fait ses études à Trinity College à Cambridge. Il a écrit des articles pour le Guardian, la London Review of Books, le Times Literary Supplement...
Il a reçu le prix Femina Étranger en 1995 pour son quatrième roman, Testament à l'anglaise et le prix Médicis Étranger en 1998 pour La Maison du sommeil.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Trop de facilités 27 juillet 2011
Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Broché
Assez d'accord avec le sentiment général de déception qui domine dans les commentaires précédents... L'idée de départ de Coe est pourtant alléchante: renouer avec les sympathiques ratés de ses précédents romans, dans la veine satirique mais empathique de La Maison du sommeil notamment. M. Sim est donc un loser dépressif, qui cumule échecs familiaux (une mère décédée tôt, un père parti en Australie), conjugaux (sa femme et sa fille l'ont quitté), amicaux (rupture avec son seul ami) et professionnels (sauf à considérer que faire le VRP pour des brosses à dents haut de gamme à 48 ans ne signale pas l'échec). Au fil d'un parcours de type road-movie vers l'Ecosse, Sim va petit à petit revisiter son passé et essayer de redresser la barre.
De bonnes choses parsèment certes le roman (la relation avec le père et le secret de celui-ci notamment) mais l'ensemble n'est jamais réellement passionnant - et surtout manque de talent : pas de scène ou de personnages réellement marquants, des tunnels mal négociés entre les quatre lettres qui constituent les piliers du roman, un style plutôt pauvre qui rappelle plus Hornby que Mc Ewan...
La conclusion me paraît très forcée : quoique bien troussée par l'Auteur, elle paraît plaquée sans réel lien avec ce qui précède - et on ne peut s'empêcher de penser qu'elle aurait aussi bien pu figurer dans n'importe quel autre roman de Coe.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 un road- movie pas toujours intéressant 27 février 2011
Par valwick TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Broché
Et bien oui je suis déçue par la prestation de Jonathan Coe qui m'avait enchantée jusqu'ici avec " le testament à l'anglaise" et "la pluie avant qu'elle tombe".Cette fois-ci l'histoire de cet homme dépressif dont le périple va lui permettre de faire un point sur sa vie,sa relation avec ses parents (surtout avec son père parti en Australie),avec sa femme dont il est récemment séparé et avec sa fille ne m'a pas convaincu .
Certes il existe de très bons passages où l'on retrouve la plume acerbe de Coe mais englués dans des passages nettement moins bons .Tomber amoureux d'une voie de synthèse me semble tiré par les cheveux!
Le livre demeure agréable à lire cependant mais le sujet, qui sert de support à la critique de la société anglaise et à la mondialisation,laisse un peu à désirer .
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A la recherche d'une vraie relation humaine 26 février 2011
Par Macail TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Broché
" On va, on vient dans le grouillement du quotidien, on passe à deux doigts les uns des autres, mais le vrai contact est très rare."
C'est un peu l'état des relations humaines dans notre société actuelle et c'est surtout le vécu de Maxwell Sim qui est passé à côté des relations avec son père, sa femme, sa fille ou son ami Chris. Aujourd'hui, il est dépressif suite à son divorce et les ennuis s'enchaînent.
Sillonner l'Angleterre à bord d'une Prius pour aller vanter les mérites d'une nouvelle brosse à dent écologique, va lui permettre de faire un voyage initiatique et de comprendre ses erreurs passées.
Ainsi, comme Donald Crowhurst, un marin solitaire qui fait un faux voyage, Max va errer dans ses souvenirs.
Le livre s'articule, comme "Les quatre quatuors" du poète T.S. Eliot, autour de quatre récits sur les éléments (eau-terre-feu-air), quatre récits des proches de Max (l'oncle d'une jeune femme rencontrée dans un aéroport, sa femme, la sœur de son ami d'enfance et son père).
Ainsi le scénario avance de manière intelligente et nouvelle, et l'introspection de Max progresse au même rythme. Je me suis attachée à ce personnage complètement perdu mais capable de percevoir une relation unique entre une mère et sa fille, une complicité qu'il n'a jamais connu avec personne.
Le récit est remarquablement construit avec des rebondissements et des enchaînements logiques et une fin particulièrement originale.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 finement conduit 21 mars 2011
Par LauraB
Format:Broché
Après "La pluie avant qu'elle tombe", je craignais d'être déçue. Et puis, Jonathan Coe nous embarque encore (peut-être un peu moin rapidement) dans une histoire qui nous semble étrange, mais on suit, on s'embarque, jusqu'à la révélation qui s'annonce dans la seconde partie. Une belle rencontre avec soi-même et avec le père.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Amertume, désenchantement, cocasserie and Coe 16 février 2011
Par traversay TOP 50 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Broché
Amertume, désenchantement, humour and Co(e). Le nouveau Jonathan Coe, bien qu'inférieur à Testament à l'anglaise et Bienvenue au club, et en dépit de quelques langueurs monotones, est un ouvrage hautement recommandable, d'une invention permanente, satire sociale d'une Grande-Bretagne en perte de repères et critique acerbe des nouveaux modes de communication, qui rendent nos existences encore plus solitaires. Maxwell Sim est le prototype de l'anti-héros, pas doué pour le bonheur, couard et dépressif, parti dans un road-movie (ou plutôt un road-book) improbable de Reading à Aberdeen. Pathétique Mr Sim, qui tombe amoureux de la voix féminine de son GPS et revoit défiler ses souvenirs d'enfance et d'adulte irresponsable, fraîchement séparé de sa femme et de sa fille. A chaque étape de son périple, Maxwell met la main sur d'anciens documents qui lui donnent une vision nouvelle de ses proches et de ce qu'ils pensent de lui (aïe). Pas de quoi lui redonner le moral, on s'en doute. Au fil du livre, au gré de ses cocasses mésaventures, Jonathan Coe enfonce la tête de Mr Sim sous la ligne de flottaison, au point que celui-ci commence à s'identifier à Donald Crownhurst (navigateur amateur, ce dernier fit croire à l'Angleterre entière qu'il était en tête de la course autour du monde à la voile, à la fin des années 60, avant de se suicider alors que sa supercherie allait être découverte). Bref, Maxwell Sim file un mauvais coton, situation tempérée par quelques minces motifs de croire à un avenir meilleur. Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
4.0 étoiles sur 5 Construction remarquable.
Un roman remarquablement construit jusqu'à la dernière ligne. Le personnage central est un looser absolu (au moins en première apparence) qui "foire"... Lire la suite
Publié il y a 11 mois par loboblanco
3.0 étoiles sur 5 Dans la solitude moderne
Mr Sim a la quarantaine bien passée. Il s’entend mal avec son père, s’est fait plaquer par sa femme, s’est isolé, a sombré dans la... Lire la suite
Publié il y a 11 mois par Romur
2.0 étoiles sur 5 Vie pas très intéressante
Je n'ai pas aimé ce livre, il est confus, l'histoire tarde à démarrer, le personnage manque d'épaisseur. Lire la suite
Publié il y a 22 mois par Pommier
4.0 étoiles sur 5 du bon Coe
Certes, ce roman est un peu inférieur à la Pluie avant qu'elle tombe qui était un pur chef d'oeuvre. Lire la suite
Publié le 14 juin 2012 par Guillaume
3.0 étoiles sur 5 Trois étoiles, grand maximum!
Je dois dire que je m'attendais à mieux car les critiques des internautes, l'illustration de la couverture, le résumé de la quatrième de couverture... Lire la suite
Publié le 4 mai 2012 par Ripley
5.0 étoiles sur 5 Magistral !
Jonathan Coe n'a pas son pareil pour décrire avec un brin de gentille désespérance, une imagination fertile et sans cesse renouvelée et un humour... Lire la suite
Publié le 10 avril 2012 par Cetalir
3.0 étoiles sur 5 Inégal et un peu décevant
Un roman de Jonathan Coe, c'est toujours un évènement. On l'attend avec impatience, on se réjouit déjà du plaisir qu'on aura à le lire. Lire la suite
Publié le 3 avril 2012 par Warou
2.0 étoiles sur 5 Voyage d'un homme à la dérive
Le nouveau roman de Jonathan Coe raconte les péripéties d'un quarantenaire, avec qui la vie n'est pas très tendre. Lire la suite
Publié le 22 décembre 2011 par Zazou
5.0 étoiles sur 5 road movie
Drôle, émouvant, un vrai régal en VO
Encore plus si vous avez eu l'occasion de vous perdre sur les mêmes routes ecossaises que Max Sim...
Bonne lecture!
Publié le 2 mai 2011 par JEJ
2.0 étoiles sur 5 M'ouais...
Roman un peu décevant, avec du positif et du négatif.

Le positif, c'est l'excellente technique narrative du romancier Coe. Lire la suite
Publié le 28 avril 2011 par Ethan
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique