• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La voleuse de livres a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La voleuse de livres Broché – 30 janvier 2007


Voir les 7 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,90
EUR 19,90 EUR 9,37
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 9,20

Amazon Famille : le programme pour les jeunes parents

Amazon Famille : le programme pour les jeunes parents
Découvrez Amazon Famille et économisez tout en vous simplifiant la vie avec 20% de réduction sur les couches, des promotions exclusives et la livraison gratuite et illimitée en 1 jour ouvré. Essayez gratuitement pendant 30 jours.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La voleuse de livres + Le jardin des secrets
Prix pour les deux : EUR 28,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

MORT ET CHOCOLAT

D'abord les couleurs.
Ensuite les humains.
C'est comme ça que je vois les choses, d'habitude.
Ou que j'essaie, du moins.

UN DETAIL
Vous allez mourir.

En toute bonne foi, j'essaie d'aborder ce sujet avec entrain, même si la plupart des gens ont du mal à me croire, malgré mes protestations. Faites-moi confiance. Je peux vraiment être enjouée. Je peux être aimable. Affable. Agréable. Et nous n'en sommes qu'aux «A». Mais ne me demandez pas d'être gentille. La gentillesse n'a rien à voir avec moi.

RÉACTION AU DÉTAIL CI-DESSUS
Ça vous inquiète ?
Surtout, n'ayez pas peur.
Je suis quelqu'un de correct.

Une présentation s'impose. Un début.
J'allais manquer à tous mes devoirs.
Je pourrais me présenter dans les règles, mais ce n'est pas vraiment nécessaire. Vous ferez bien assez tôt ma connaissance, en fonction d'un certain nombre de paramètres. Disons simplement qu'à un moment donné, je me pencherai sur vous, avec bienveillance. Votre âme reposera entre mes bras. Une couleur sera perchée sur mon épaule. Je vous emporterai avec douceur.
À cet instant, vous serez étendu (je trouve rarement les gens debout). Vous serez pris dans la masse de votre propre corps. Peut-être vous découvrira-t-on ; un cri déchirera l'air. Ensuite, je n'entendrai plus que mon propre souffle et le bruit de l'odeur, celui de mes pas. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Revue de presse

C'est le roman que les jeunes Américains s'arrachent ces temps-ci : La Voleuse de livres. Dans cette histoire de bruit et de fureur - elle se déroule dans l'Allemagne nazie -, le lecteur est transporté à Molching, non loin de Dachau. La Mort est la principale narratrice. L'auteur l'a voulue pince-sans-rire - "Je n'ai pas de faux, ni de faucille", précise-t-elle - et omniprésente...
Ironique et paradoxal, mais jamais choquant, La Voleuse de livres appartient à ce genre hybride d'ouvrages destinés à la fois aux adolescents et aux adultes - d'où sa parution simultanée en jeunesse et au rayon adulte. Cela en fait une sorte de roman universel et "global" : traduit en 20 langues, ce livre connaît un grand succès en Australie, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Les phrases sont courtes, l'écriture enlevée, les ruptures dans le récit nombreuses. Et malgré un ton parfois presque détaché à l'évocation des événements de l'Allemagne nazie, rien n'est jamais trouble. Avant toute chose, La Voleuse de livres célèbre l'amour de la lecture, les liens familiaux, la solidarité humaine. De quoi attendrir la Mort elle-même. (Johanna Luyssen - Le Monde du 6 avril 2007) --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.


Détails sur le produit

  • Broché: 559 pages
  • Editeur : POCKET JEUNESSE (30 janvier 2007)
  • Collection : Pocket Jeunesse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266171046
  • ISBN-13: 978-2266171045
  • Dimensions du produit: 22,5 x 3,4 x 14 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (157 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 44.880 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Markus Zusak est né à Sydney en 1975. Markus Zusak écrit depuis presque toujours, il s'est déjà affirmé comme l'un des romanciers les plus novateurs et les plus poétiques d'aujourd'hui.

"La Voleuse de livres" paru en 2005 est un best-seller international, traduit dans plus de vingt langues. Son adaptation cinématographique sort sur les écrans français au 1er trimestre 2014. Markus vit toujours à Sydney où il écrit et enseigne l'anglais à l'Université.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

26 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerry Marion le 10 janvier 2009
Format: Poche
Un bien joli titre pour qui aime lire.
Un bien etrange narratrice, la mort nous conte l'histoire de la petite liesel, la voleuse de livre qu'elle a rencontrée à plusieurs reprises. Et pour cause dans une période ou celle ci a eu beaucoup de boulots et de la pire des sortes, dans l'Allemagne nazi.

J'ai presque failli laisser tomber le livre d'entrée, le style ne me seduisait pas, je le trouvais presque mauvais. Difficile de rentrer dans l'histoire mais j'aime pas trop laisser un livre en plan, Passée les premiers chapitres et au fur et à mesure que les personnages apparaissent, le livre m'est devenu des plus attachants.
On croise dans ce roman la plus belle des humanités, celle qui risque tout pour donner un bout de pains à un homme mourant dans un cortège de juif allant à Dachau, à un gamin de 14 15 ans qui est pret à mordre la poussière pour soutenir un ami maltraité par des chefaillons dans les jeunesses hittlerienne.
Je referme ce livre avec une douce nostalgie et un paquet de kleenex utilisé pour secher mes larmes. car malgré le style, le récit m'a beaucoup touché.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Michou TOP 500 COMMENTATEURS le 27 mars 2012
Format: Poche
Ce livre était depuis très longtemps dans ma wish list. Je l'y avais mis sans même savoir grand chose à l'histoire, je voulais le lire à cause du titre (ben ouais, je suis une fille, je fais ce que je veux et comme je veux), et après avoir lu le sous titre "Quand la mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter" je n'avais clairement plus le choix !
Je n'avais jamais lu de roman comme celui-ci. Le style de la narration est incroyablement bien trouvé, et le ton est parfait. On aurait pu vite tomber dans de l'ultra dramatique, mais ce n'est pas le cas. Quelques touches d'humour viennent habilement alléger l'atmosphère de ce récit.

C'est donc la Mort qui nous raconte une histoire. Ce personnage que l'auteur a construit est en fin de compte le plus humain de tous. Cette Mort aime les vivants et elle les traite avec douceur, tendresse et compassion. Ce métier qu'elle fait à contre coeur la déstabilise et la rend souvent malheureuse. Elle s'attache à certaines âmes, à certains vivants, comme la petite Liesel qu'elle va rencontrer à plusieurs reprises et dont elle va suivre l'histoire.

Ce roman, c'est une histoire de vie et de mort, d'amour et de haine.

De vie, car malgré tous les coups durs, les obstacles insurmontables, la vie prend le dessus. Max, ce jeune juif que la famille adoptive de Liesel va cacher, n'attendait plus rien de la vie que sa mort, et pourtant...

Une histoire de mort, et toutes ces conséquences qu'elle peut avoir sur la vie quand on perd un proche, et qui peut finalement apporter le commencement d'autre chose.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
90 internautes sur 96 ont trouvé ce commentaire utile  Par channe.jeff TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 2 juillet 2007
Format: Broché
L'histoire, c'est la petite histoire des petites gens dans un quartier pauvre de Munich, pendant les années de guerre et d'horreur, de 1939 à 1943, racontée par la mort.

C'est l'histoire d'une fillette qui ne peut apprendre à lire sans apprivoiser les mots avec son coeur et comment elle devient une voleuse de livres. C'est l'histoire d'un juif qui raconte et dessine le malheur en poésie. C'est l'histoire d'un jeune garçon qui résiste au facisme de toutes les façons....

Essoufflée au terme de la lecture, comme si j'avais couru jusqu'au bout du livre pour savoir....

Le caeur battant très fort.

Essoufflée, les yeux pleins d'images, avec l'envie d'écrire pour laisser couler le flot d'émotions.

J'avais été intriguée par le sous-titre : « quand la mort vous raconte une histoire, vous avez intérêt à l'écouter ». Je me suis dit que cette lecture risquait d'être morbide. Mais non, la mort raconte son oeuvrage. Comment et pourquoi il a fallu qu'elle travaille sans relâche pendant ce vingtième siècle à cause de la folie des hommes. La mort raconte son labeur quand elle vient prendre dans ses bras, les hommes, les femmes et les enfants qui sont au bout du chemin de la vie. Souvent à cause des autres humains. La mort est condamnée à faire ce travail. Immortelle, elle sait qu'elle doit cueillir les vies jusqu'à la fin des temps. Mais la mort n'en peut plus pendant ces années de folie. Il y en a déjà eu d'autres, des années où son oeuvrage la débordait.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
41 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gaëlle le 7 septembre 2010
Format: Poche
Cela faisait longtemps qu'un roman ne m'avait pas transporté. J'ai frémi aux coups des bombes, j'ai pleuré avec la mort, j'ai ri avec cette Saumonech. Ce livre est un bijou de littérature. Son grand plus est bien sûr la narratrice, la mort, qui se plaint entre deux histoires de tout son travail pendant la seconde guerre mondiale. L'histoire est sublime, tragique, émouvante et historique. C'est un petit chef d'oeuvre et comme l'héroïne qui adore relire ses romans, il se peut que celui là, je le parcours à nouveau d'ici peu de temps.
Et grande nouveauté : j'ai appris des mots en allemand, chose que jamais je n'aurai imaginé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?