EUR 8,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'abîme se repeuple a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

L'abîme se repeuple Broché – 1 janvier 1997

4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 1 janvier 1997
"Veuillez réessayer"
EUR 8,00
EUR 8,00 EUR 14,96

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'abîme se repeuple
  • +
  • Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable
Prix total: EUR 18,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Jorian 132 TOP 1000 COMMENTATEURS le 28 octobre 2011
Achat vérifié
Les réflexions de Jaime Semprun sur l'évolution de la société sont d'une totale actualité, elles peuvent paraître pessimistes, elles sont hélas réalistes. L'ouvrage date de 1997, mais n'a pas pris une ride, c'est même le contraire, c'est encore plus valable en 2011, ce qui montre que l'auteur avait bien prédit l'avenir et les tendances qui se sont encore accentuées.

Certes c'est un livre un peu désespérant, l'auteur semble désolé et désabusé, on le comprend, il y a de quoi! Mais il faut lire ce livre et être conscients des choses. Faire l'autruche ne sert à rien, sinon à encourager fanatiques de tous bords. Quelle tristesse dans cette réflexion: "quels enfants allons nous laisser à la planète?"....

Seul reproche, le style un peu touffu...
Remarque sur ce commentaire 6 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
A lire absolument. Une regard lucide sur notre société. Rien que cette phrase vaut le voyage:
"Quand le citoyen-écologiste prétend poser la question la plus dérangeante en demandant : « Quel monde allons-nous laisser à nos enfants ? », il évite de poser cette autre question, réellement inquiétante : « À quels enfants allons-nous laisser le monde ? ».
Remarque sur ce commentaire 7 sur 7 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Le magnifique, le splendide, le rude et lucide Jaime Semprun, dans toute son aveuglante, sa douloureuse radicalité. Ses écrits jaillissent des tréfonds de son âme, crachant un gluant magma, engloutissant illusions et espérances sur leur passage. Un livre à lire avec précaution, en sachant qu'une violente gifle de l'auteur parviendra en pleine figure du lecteur moderne, quel qu'il soit, quoi qu'il fasse.

Dans probablement ce qui reste, à ce jour, l'une des oeuvres phares du défunt Jaime Semprun, une critique sans concession, tortueuse et foudroyante de la période contemporaine se déroule dans un amoncèlement de dénonciations, soutenues par une plume à concasser de l'Astre. La Technique triomphante, l'individu faussement Roi et véritablement serf en son château, assisté par une infinité de machines irresponsables, garantes d'un prétendu hédonisme et d'un vitalisme spontanéiste irrespirable, se noie dans la masse des délires hallucinants d'un monde qui n'en est plus un.

Des jeunes qui comptabilisent comme de vieux barbons, des schnocks qui s'illuminent devant le dernier jeu vidéo, une horde de consommateurs baveux devant des machines fabriquées dans l'autre coin du monde par des producteurs martyrs, tel serait notre terrible Univers, et notre noir avenir... C'est donc armé du plus beau pessimisme que feu Semprun emprunte les délicats sentiers de la négativité pure.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 8 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Cavalcanti TOP 1000 COMMENTATEURS le 24 janvier 2014
Diverses conséquences des plus récents progrès de l'efficacité économique sont examinées, et en particulier ce qu'implique, pour la mentalité des jeunes générations, l'adaptation à ces nouvelles conditions où les hommes ne sont plus que les parasites des machines qui assurent le fonctionnement de l'organisation sociale.

Extrait :

"Parmi les choses que les gens n'ont pas envie d'entendre, qu'ils ne veulent pas voir alors même qu'elles s'étalent sous leurs yeux, il y a celle-ci : que tous ces perfectionnements techniques, qui leur ont si bien simplifié la vie qu'il n'y reste presque plus rien de vivant, agencent quelque chose qui n'est déjà plus une civilisation ; que la barbarie jaillit comme de source de cette vie simplifiée, mécanisée, sans esprit ; et que parmi tous les résultats terrifiants de cette expérience de déshumanisation à laquelle ils se sont prêtés de si bon gré, le plus terrifiant est encore leur progéniture, parce que c'est celui qui en somme ratifie tous les autres.

C'est pourquoi, quand le citoyen-écologiste prétend poser la question la plus dérangeante en demandant : "Quel monde allons-nous laisser à nos enfants ?" il évite de poser cette autre question, réellement inquiétante : "À quels enfants allons-nous laisser le monde ?"
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?