Lana Del Rey

Les clients ont également acheté des articles de

The Black Keys
Sia
Coldplay
Christine and the Queens
London Grammar
Woodkid
Morrissey
Lorde

Lana Del Rey : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 169
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Vidéos


Image de Lana Del Rey
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Née à Lake Placid, dans l'État de New York, le 21 juin 1986, Elizabeth « Lizzie » Grant se passionne à l'adolescence pour le cinéma hollywoodien, l'esthétique des années cinquante et soixante et les polars de James Ellroy.

C'est sous sa véritable identité que paraît son premier titre « Kill Kill » en 2009. Le montage vidéo réalisé par ses soins impose alors son image glamour et mystérieuse, tandis que l'EP trois-titres charme par son timbre vaporeux et sensuel. L'année suivante est celle de la métamorphose opérée par l'album Lana Del Ray produit par David Kahne (Tony Bennett, Paul ... Lire la suite

Née à Lake Placid, dans l'État de New York, le 21 juin 1986, Elizabeth « Lizzie » Grant se passionne à l'adolescence pour le cinéma hollywoodien, l'esthétique des années cinquante et soixante et les polars de James Ellroy.

C'est sous sa véritable identité que paraît son premier titre « Kill Kill » en 2009. Le montage vidéo réalisé par ses soins impose alors son image glamour et mystérieuse, tandis que l'EP trois-titres charme par son timbre vaporeux et sensuel. L'année suivante est celle de la métamorphose opérée par l'album Lana Del Ray produit par David Kahne (Tony Bennett, Paul McCartney...), assorti d'un échec commercial.

Il faut attendre l'automne 2011 pour voir le phénomène Lana Del Rey exploser avec la vidéo du titre « Video Games », propagée par les réseaux sociaux sur internet. Adulée ou détestée, la femme fatale tout droit sortie d'un film de David Lynch ne laisse pas indifférent après une tournée promotionnelle passée par le Nouveau Casino à Paris le 7 novembre.

La vidéo de « Blue Jeans » diffusée dans la foulée ainsi que quelques performances télévisées (Taratata et Grand journal de Canal+ en France, Saturday Night Live aux États-Unis) permettent de patienter jusqu'au 30 janvier 2012, date de la sortie mondiale de l'album Born to Die, qui met la planète musicale en émoi. Considéré comme un nouveau départ, ce deuxième album de Lana Del Rey suscite des commentaires aussi radicaux qu'à l'apparition du phénomène. Les critiques les plus positives soulignent le large nuancier vocal de la chanteuse, son art dramatique consommé et l'atmosphère envoûtante de l'album produit par Emile Haynie (Kud Cudi). En novembre 2012 sort une nouvelle édition limitée du deuxième album. Paradise comprend huit nouveaux titres dont « Ride » et « Blue Velvet ».

Tandis que l'attention ne faiblit guère autour du personnage qu'elle s'est construit, Lana Del Rey continue de créer. Elle réalise le court-métrage Tropico sorti en décembre 2013 et s'attelle à son troisième album produit par Dan Auerbach, chanteur du groupe The Black Keys. Anticipé par les extraits « West Coast », « Shades of Cool », « Ultraviolence » et « Brooklyn Baby », l'album Ultraviolence voit le jour le 16 juin 2014. Copyright 2014 Music Story François Alvarez - Loïc Picaud

Née à Lake Placid, dans l'État de New York, le 21 juin 1986, Elizabeth « Lizzie » Grant se passionne à l'adolescence pour le cinéma hollywoodien, l'esthétique des années cinquante et soixante et les polars de James Ellroy.

C'est sous sa véritable identité que paraît son premier titre « Kill Kill » en 2009. Le montage vidéo réalisé par ses soins impose alors son image glamour et mystérieuse, tandis que l'EP trois-titres charme par son timbre vaporeux et sensuel. L'année suivante est celle de la métamorphose opérée par l'album Lana Del Ray produit par David Kahne (Tony Bennett, Paul McCartney...), assorti d'un échec commercial.

Il faut attendre l'automne 2011 pour voir le phénomène Lana Del Rey exploser avec la vidéo du titre « Video Games », propagée par les réseaux sociaux sur internet. Adulée ou détestée, la femme fatale tout droit sortie d'un film de David Lynch ne laisse pas indifférent après une tournée promotionnelle passée par le Nouveau Casino à Paris le 7 novembre.

La vidéo de « Blue Jeans » diffusée dans la foulée ainsi que quelques performances télévisées (Taratata et Grand journal de Canal+ en France, Saturday Night Live aux États-Unis) permettent de patienter jusqu'au 30 janvier 2012, date de la sortie mondiale de l'album Born to Die, qui met la planète musicale en émoi. Considéré comme un nouveau départ, ce deuxième album de Lana Del Rey suscite des commentaires aussi radicaux qu'à l'apparition du phénomène. Les critiques les plus positives soulignent le large nuancier vocal de la chanteuse, son art dramatique consommé et l'atmosphère envoûtante de l'album produit par Emile Haynie (Kud Cudi). En novembre 2012 sort une nouvelle édition limitée du deuxième album. Paradise comprend huit nouveaux titres dont « Ride » et « Blue Velvet ».

Tandis que l'attention ne faiblit guère autour du personnage qu'elle s'est construit, Lana Del Rey continue de créer. Elle réalise le court-métrage Tropico sorti en décembre 2013 et s'attelle à son troisième album produit par Dan Auerbach, chanteur du groupe The Black Keys. Anticipé par les extraits « West Coast », « Shades of Cool », « Ultraviolence » et « Brooklyn Baby », l'album Ultraviolence voit le jour le 16 juin 2014. Copyright 2014 Music Story François Alvarez - Loïc Picaud

Née à Lake Placid, dans l'État de New York, le 21 juin 1986, Elizabeth « Lizzie » Grant se passionne à l'adolescence pour le cinéma hollywoodien, l'esthétique des années cinquante et soixante et les polars de James Ellroy.

C'est sous sa véritable identité que paraît son premier titre « Kill Kill » en 2009. Le montage vidéo réalisé par ses soins impose alors son image glamour et mystérieuse, tandis que l'EP trois-titres charme par son timbre vaporeux et sensuel. L'année suivante est celle de la métamorphose opérée par l'album Lana Del Ray produit par David Kahne (Tony Bennett, Paul McCartney...), assorti d'un échec commercial.

Il faut attendre l'automne 2011 pour voir le phénomène Lana Del Rey exploser avec la vidéo du titre « Video Games », propagée par les réseaux sociaux sur internet. Adulée ou détestée, la femme fatale tout droit sortie d'un film de David Lynch ne laisse pas indifférent après une tournée promotionnelle passée par le Nouveau Casino à Paris le 7 novembre.

La vidéo de « Blue Jeans » diffusée dans la foulée ainsi que quelques performances télévisées (Taratata et Grand journal de Canal+ en France, Saturday Night Live aux États-Unis) permettent de patienter jusqu'au 30 janvier 2012, date de la sortie mondiale de l'album Born to Die, qui met la planète musicale en émoi. Considéré comme un nouveau départ, ce deuxième album de Lana Del Rey suscite des commentaires aussi radicaux qu'à l'apparition du phénomène. Les critiques les plus positives soulignent le large nuancier vocal de la chanteuse, son art dramatique consommé et l'atmosphère envoûtante de l'album produit par Emile Haynie (Kud Cudi). En novembre 2012 sort une nouvelle édition limitée du deuxième album. Paradise comprend huit nouveaux titres dont « Ride » et « Blue Velvet ».

Tandis que l'attention ne faiblit guère autour du personnage qu'elle s'est construit, Lana Del Rey continue de créer. Elle réalise le court-métrage Tropico sorti en décembre 2013 et s'attelle à son troisième album produit par Dan Auerbach, chanteur du groupe The Black Keys. Anticipé par les extraits « West Coast », « Shades of Cool », « Ultraviolence » et « Brooklyn Baby », l'album Ultraviolence voit le jour le 16 juin 2014. Copyright 2014 Music Story François Alvarez - Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page