Commencez à lire L'antisémitisme : Son histoire et ses causes sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.
L'antisémitisme : Son histoire et ses causes
 
Agrandissez cette image
 

L'antisémitisme : Son histoire et ses causes [Format Kindle]

Bernard Lazare
4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)

Prix éditeur - format imprimé : EUR 49,00
Prix Kindle : EUR 1,52 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 47,48 (97%)

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 1,52  
Broché EUR 49,00  

Auteurs, publiez directement sur Kindle !

KDP
Via notre service de Publication Directe sur Kindle, publiez vous-même vos livres dans la boutique Kindle d'Amazon. C'est rapide, simple et totalement gratuit.
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !





Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Ce livre est parfaitement mis en page pour une lecture sur Kindle.

Sommaire :

I - les causes générales de l’antisémitisme
II - l’antijudaïsme dans l’antiquité
III. L’antijudaïsme dans l’Antiquité chrétienne, depuis la fondation de l’Église jusqu’à Constantin
IV. L’antisémitisme depuis Constantin jusqu’au huitième siècle
V. L’antisémitisme du huitième siècle à la Réforme
VI. L’antijudaïsme depuis la Réforme jusqu’à la Révolution française
VII. La littérature antijudaïque et les préjugés
VIII. L’antijudaïsme légal moderne
IX. L’antisémitisme moderne et sa littérature
X. La race
XI. Nationalisme et antisémitisme
XII. L’esprit révolutionnaire dans le judaïsme
XIII. Les juifs et les transformations de la société, les causes politiques et religieuses de l’antisémitisme
XIV. Les causes économiques de l’antisémitisme
XV. Les destinées de l’antisémitisme

Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.2 étoiles sur 5
4.2 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Lazare, de l'Israélite au Juif 15 novembre 2012
Par Miche
Format:Broché
Je pense que ce livre ne peut être dissocié de l'histoire et du vécu de Bernard Lazare. Israélite anti-juif, fier de ses racines françaises et de la République (dont il a une très haute opinion), il est au début de la rédaction de ce livre un journaliste reconnu sur la place de Paris et il possède un avenir très prometteur. Il faut bien avoir à l'esprit qu'il met un point d'honneur, à ce moment-là, à différencier l' « Israélite de France » parfaitement assimilé, du juif sans racine déferlant (comme il l'écrit) en « horde » d'immigrants sur la France. Il écrit même dans un article "Juifs et Antisémites" que les juifs sont des « Tatars prédateurs, grossiers et sales, qui viennent indûment paître un pays qui n'est pas le leur ». Ils sont pour lui les « détestables adorateurs du veau d'or ».
Or Lazare est présent le jour de la dégradation de Dreyfus, en janvier 95. Il voit cet homme humilié qui hurle son innocence. Et Lazare entend dans la foule ces mots « A mort ! Mort aux Juifs ! ». C'est là que tout bascule pour lui. Il comprend que la France fortement antisémite à cette époque ne fait pas, comme lui, de différence entre l'israélite assimilé selon son expression, et le juif. "L'antisémitisme, son histoire et ses causes" semble complexe et déroutant, paradoxal, parce qu'il a été écrit sur 5 ans. Cinq années de gestation durant lesquelles Lazare va évoluer intellectuellement, changer son regard sur le monde. Il étudie par exemple les conditions de la classe ouvrière en Europe et en Amérique.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une parfaite étude de la question juive 10 décembre 2013
Par Wirn
Format:Format Kindle
Livre très peu connu et très peu mis en avant de nos jours tant l'analyse de son auteur serait sujet à de grosses polémiques dans notre périodes ou le communautarisme à pris un pas dominant sur l'étude historique...
Bernard Lazarre, très grand si ce n'est l'un des plus grands intellectuel juif français du XIXe siècle, à écrit ce livre magistrale, peut être encore jusqu'à aujourd'hui le plus aboutit sur ce sujet si controversé de l'Antisémitisme.
Et si son analyse peut être débattu, ce qui est irréprochable chez cet auteur c'est son soucis d'objectivité historique.
Bernard Lazarre n'étudie pas la question de l'antisémitisme sous un oeil d'intellectuel juif communautaire, mais sous un œil d'intellectuel laïque soucieux de citer la véracité des faits.
En cela, ce livre ne peut être considéré comme un livre philosémite. C'est un livre d'histoire écrit par un très grand intellectuel français comme il s'en fait très peu de nos jours.
Une lecture indispensable pour tout ceux qui s’intéresse à ce sujet.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Flou artistique mais beau travail de fond 14 décembre 2011
Par Matavar
Format:Broché
Il y a énormément à dire sur ce livre ; j''ai peur d''oublier plein de remarques ; je vais essayer de procéder par ordre.
Avant toute chose, j''aimerais dire que le prix du livre sur Amazon est honteux. Je ne l''ai pas acheté; j''ai trouvé une version gratuite sur la toile. Je déconseille franchement à tous les intéressés de dépenser une telle somme d''argent pour un texte censé être libéré de droits d''auteur depuis plus de 30 ans. Il y aurait plus d''une conclusion à tirer de ce fait, mais je m''en tiendrai à une critique du livre uniquement.

J''ai longtemps hésité, au cours de ma lecture et après celle-ci, sur la note que j''allais attribuer au texte. Mes pensées ont varié entre 2 et 4 étoiles. J''ai fini par prendre le juste milieu, comme souvent.
Premièrement, l''auteur est parfois assez contradictoire dans le cheminement de sa pensée. Je ne dis pas qu''il fait des erreurs, mais la concision de son texte fait qu''il est parfois assez ardu de suivre son raisonnement sans faire de sauts intuitifs bien périlleux. Quand on maitrise un peu le sujet à la base, il n''est pas trop difficile de retomber sur ses pattes, mais si c''est la première fois qu''on se plonge dans le sujet, les conséquences pourraient être dramatiques.
Il peut donc affirmer à un moment donné que le bourgeois chrétien considère le Juif comme son concurrent et la page d''après, que le bourgeois chrétien et le Juif s''aident mutuellement contre le capitalisme foncier. Ce n''est évidemment pas faux.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
Format:Broché
Merci pour votre commentaire équilibré et donc je vais tenter de répondre à la question que vous vous poser sur "pourquoi on utilisai les juifs comme collecteur d'impôts ou autres" ?

C'est simple pourtant entre le pouvoir de César et le peuple il fallait un "bouc émissaire" ou "disjoncteur" en cas de problème et donc ce dés César pour "mieux régner il faut diviser" les Juifs ont été utilisés comme "lampistes" en cas de problèmes de guerres civiles ou révoltes populaires.

Il était plus facile de s'en prendre aux "voisins" juifs, avec leur "particularisme" qu'attaquer les armées de César.

1492 Du temps de Roys Catholiques Ferdinand et Isabelle il en sera de même : de là les progroms, les juifs étant considérés comme responsables directs de la hausse des taxes ou impôts.

D'autre part la "religion catholique" leur interdisait d'autres métiers que celui d'argentier, de spéculateur ou collecteur d'impôts, car selon les Religieux Catholiques "travailler l'argent était IMPUR" !

Voilà pourquoi les Juifs ont été obligé de s'en tenir aux métiers de l'usure et de la comptabilité, savamment instrumentalisé par les autorités royales et Catholiques.

Voilà c'est à l'origine du fameux juif qui aime l'or et on lui a fait payer combien de fois le prix du sang alors que la raison en était le fameux "diviser pour régner" toujours utile aujourd'hui.

J'espère avoir répondu a votre question.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique