L'Apothicaire et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'apothicaire a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par BetterWorldBooksFr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expedié du Royaume-Uni. Ancien livre de bibliothèque. Condition très bonne pour un livre d'occasion. Usure minime. Sous garantie de remboursement complet. Votre achat aide a lutter contre l'analphabetisme dans le monde.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'apothicaire Broché – 13 novembre 2012


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,40
EUR 20,90 EUR 5,33

Fête des Mères Fête des Mères


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

L'apothicaire + Le mystère Fulcanelli
Prix pour les deux : EUR 43,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Il vécut à Paris en l'an 1313 un homme sans famille qui allait du nom d'Andréas Saint-Loup, mais que d'aucuns appelaient l'Apothicaire et, quand on le désignait ainsi, nul n'ignorait qu'il s'agissait de celui-là bien qu'il y eût de nombreux autres hommes exerçant la profession dans la capitale, car il était à la fois le plus illustre et le plus mystérieux des préparateurs de potions, onguents, drogues et remèdes que l'on pût trouver dans la ville et peut-être même dans le pays tout entier.
Des divers adjectifs qui pouvaient qualifier l'homme, s'il n'eût fallu en retenir qu'un, on eût aisément dit de lui qu'il était sibyllin, en ce sens que ses paroles comme ses actes étaient aussi obscurs, mystérieux et impénétrables que ceux des oracles de l'Antiquité, et son passé, au reste, demeurait pour tout Paris une véritable énigme, même pour l'abbé Boucel, l'homme qui l'avait trouvé, recueilli et élevé non loin de là, dans l'abbaye de Saint-Magloire, et dont nous aurons l'occasion de reparler plus tard.
Quand on venait quérir dans son officine quelque médicament et qu'on expliquait son mal, il restait silencieux un instant, comme s'il n'avait point de réponse à fournir, prenait un air absorbé, presque distant, puis il disparaissait dans son laboratoire et revenait enfin avec une préparation dont il ne disait souvent rien mais qui, toujours, apportait au patient toute satisfaction. La scène, inlassablement, se jouait dans un silence théâtral. Plus d'une fois on le vit corriger discrètement le diagnostic d'un illustre médecin - bien que cela fût rigoureusement interdit par les maîtres de la profession - et proposer à ses visiteurs une cure différente de celle préconisée par le supposé savant, et alors, dit-on, jamais il ne se trompait. On raconte même qu'il soigna bien des pauvres âmes que la médecine avait depuis longtemps abandonnées et qu'il ne se privait jamais de faire payer davantage ses clients les plus aisés pour assurer, sans la moindre ostentation, la gratuité aux démunis. Cela, encore, contredisait le serment prêté par les maîtres pharmaciens, mais l'homme était un iconoclaste et faisait passer la santé de ses semblables avant le respect de sa confrérie, ce qui lui valut, comme on le découvrira, quelques mésaventures.
Dans le quartier qu'il occupait, au coeur de la rue Saint-Denis - qui était en ce temps celle des apothicaires, des épiciers et des selliers, et où était installée sa boutique - tout le monde connaissait sa figure, non seulement parce qu'il était un personnage majeur de la vie quotidienne de tout le voisinage, mais aussi parce que sa physionomie n'était pas ordinaire, et nous la tracerons ici brièvement.

Revue de presse

C'est son treizième roman et c'est celui qu'il a pris le plus de plaisir à écrire. Henri Loevenbruck, passionné d'ésotérisme, a mis sept ans à concevoir ce gros récit médiéval qui évoque Alexandre Dumas par la manière et par le rythme...
Entre thriller, roman d'aventure et conte philosophique, le récit de Loevenbruck est un étourdissant voyage dans ce Moyen Age que l'on dit à tort ténébreux. Ainsi, après avoir discuté du mouvement gnostique avec Maître Eckart ou écouté les confidences de Jacques de Molay, le maître de l'ordre des Templiers, l'Apothicaire croise une femme troubadour chantant les jeux de l'amour en termes mutins. Au fanatisme du Grand Inquisiteur qui poursuit Andreas soupçonné d'hérésie, l'auteur oppose la liberté et la soif de savoir de ses héros. (Claire Julliard - Le Nouvel Observateur du 24 novembre 2011)


Détails sur le produit

  • Broché: 603 pages
  • Editeur : Flammarion (13 novembre 2012)
  • Collection : LITTERATURE FRA
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2081233274
  • ISBN-13: 978-2081233270
  • Dimensions du produit: 24 x 3,8 x 15,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (83 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 132.812 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Henri Loevenbruck est né en 1972 à Paris. Fils d'enseignants, il grandit dans le quartier de la Nation et hérite de ses parents d'une passion pour la culture anglo-saxonne. A 25 ans, après des études littéraires, il épouse d'ailleurs une Anglaise et part vivre avec elle en Angleterre puis ils reviennent en banlieue parisienne. Après quelques pas dans le journalisme et la musique, au milieu des années 90, amoureux des littératures de l'imaginaire, il fonde Science-Fiction Magazine avec Alain Névant, un ami d'enfance. Après avoir tenu le poste de rédacteur en chef de ce magazine pendant plusieurs années, il décide ensuite de se consacrer pleinement à l'écriture. Il partage aujourd'hui son temps entre les romans et les scénarios, avouant son penchant pour le thriller investigatif, la Fantasy et le roman d'aventure en général.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

48 internautes sur 50 ont trouvé ce commentaire utile  Par lauraline79 TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 28 octobre 2011
Format: Broché Achat vérifié
Quand on attaque un pavé de 600 pages, il a intérêt à être super-bon, n''est-ce pas ? Eh bien celui-ci ne l''est pas,non, il est EXCELLENT !!
Tout est réuni pour notre plaisir de lecteur :
-les trois personnages principaux super attachants, très bien campés, avec une vraie âme, que l''on suit dans leurs heurs et malheurs tout au long de leurs pérégrinations : de Paris à St Jacques de Compostelle, puis au Mont Sinaï et retour à Paris ; les secondaires sont intéressants aussi et apportent tous un plus à l''histoire;
-un style très plaisant, où le lecteur est souvent pris à parti, clins d''oeil stylistiques pour alléger le récit et que j''ai éminemment appréciés ;
-un contenu historique très dense qui a été fouillé et réutilisé pour nous faire revivre ce Moyen-Age, période rude s''il en est, mais si riche ; une époque tellement bien rendue qu''on y plonge complètement et qu''on est surpris de voir la lumière électrique plutôt que les chandelles, en relevant le nez...
-de belles réflexions sur la quête de l''Autre, sur la vie comme une route, sur la mélancolie... thèmes' qui sont encore bien d''actualité ;
-un rythme haletant, des rebondissements permanents, qui nous font tourner les pages et oublier qu''il y a le repas à préparer ou qu''il faut aller au boulot'' !
Et je ne parle pas de l''intrigue, pour vous laisser découvrir les arcanes où nous balade l''auteur...'
Bref, venez l''acheter ou demandez-le à Papa Noël, mais ne restez pas sans savoir quelle est cette énigme dont parle la bande rouge de la couverture !!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean-Luc TOP 500 COMMENTATEURS le 4 février 2013
Format: Broché Achat vérifié
J'ai découvert ce magnifique auteur avec Le Testament des siècles et Le syndrome Copernic, j'ai rapidement acheté toute son oeuvre.
L'apothicaire est un énorme coup de coeur!

Les points négatifs:

Et maintenant les points positifs:

Henri Loevenbruck nous délecte d'une plume merveilleusement soignée et délicieusement moyenâgeuse par un habile mélange de style narratif (le narrateur s'adressant à son lecteur par exemple) et de prose, parfois subtilement désuète, collant parfaitement à l'époque.

L'histoire d'une flamboyante originalité, partant de la découverte d'une chambre mystérieusement oubliée à l'intérieur même de la demeure de l'apothicaire, nous emmènera dans une quête passionnante, palpitante et pleine de rebondissements de Paris au Sinaï en passant par Compostelle.

Avec une maitrise éblouissante se dégage un récit puissant, érudit, extrêmement bien documenté mais restant d'accès aisé. Un véritable tour de force.

Les personnages sont très crédibles avec une profondeur psychologique et une "epaisseur" authentique.

Une admirable réflexion philosophique et une confrontation de modèles de pensées se dessine en trame de fond tout au long du récit entre symbolique gnostique et christianisme, entre approche scientifique et croyances ésotériques.

Bref : Un magnifique thriller historique qui n'a rien à envier aux maîtres du genre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean-Claude Magerat le 12 décembre 2013
Format: Poche Achat vérifié
Voici un excellent roman particulièrement bien documenté de Henri Loevenbruck.
Bien qu'au début, j'ai été un peu refroidi par un personnage faisant l'éloge de la torture en décrivant longuement divers aspect de cette pratique et que, déçu, j'ai laissé ce livre de côté pendant 2 semaines. J'en ai repris la lecture et j'en suis bien heureux car j'ai appris beaucoup sur l'histoire de France à l'époque de Philippe le bel, les Templiers et l'inquisition. Ce roman est passionnant et je trouve que l'auteur s'est amélioré. Un reproche toutefois est cette regrettable habitude de terminer un chapitre en pleine action. Cela pousse à continuer la lecture immédiatement ce qui est en contradiction avec la "fin" du chapitre.
Néanmoins, je recommande chaleureusement la lecture de ce roman.
Jicé
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lifthrasir VOIX VINE le 8 juillet 2012
Format: Format Kindle Achat vérifié
Difficile de laisser un bref commentaire sur ce livre qui peut à bon droit être qualifié de pavé, quand bien même on l'a, comme moi, acheté dans sa version kindle. Ecrit à la manière d'une chronique érudite, il peut parfois, pour cette raison, lasser un peu. En effet, Loevenbruck entrecoupe le récit de fréquentes digressions sur la description de telle ville, de tel monument... un peu à la manière d'un Hugo dans Notre Dame de Paris. Autant dire qu'il y a de pires références ! Quitte à mentionner les quelques points noirs de ce roman, on regrette un peu qu'il narre l'histoire d'un héros... un peu trop héroïque, pétri de trop de qualités et de connaissances pour être crédible et surtout attachant.

Mais ces petits reproches sont effacés par des points forts bien plus nombreux : les autres personnages entourant l'apothicaire sont souvent intéressants et bien dépeints avec une mention spéciale au beau rôle laissé aux filles de joie qui croisent son chemin et à leur agréable verve ; l'intrigue, malgré quelques deus ex machina inévitables dans un récit à forte composante ésotérique, est bien maîtrisée et avance naturellement ; enfin et surtout, malgré la longueur du texte, qui rend difficile de le lire dans une courte période de temps, le livre se reprend avec plaisir même après une longue pause, tant l'envie est forte de connaître la suite de cette histoire qui ne cesse de trotter dans un coin de la tête du lecteur, même quand il ne lit plus...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?