Lara Fabian


Lara Fabian : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 232
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Lara Fabian

Biographie

C'est le 9 janvier 1970 que naît, à Etterbeek (Belgique) la future Lara Fabian, de son vrai nom Lara Crokaert. Fille d'un père belge et d'une mère sicilienne, elle passe les cinq premières années de sa vie dans le pays natal de sa mère, au pied de l'Etna. La famille déménage ensuite dans la banlieue de Bruxelles. C'est la même année, à l'âge de cinq ans, qu'elle découvre son goût pour la musique en écoutant la chanteuse d'opéra Eve Brenner. Le jour de la Saint-Nicolas 1978, elle reçoit un piano. Elle suit alors un cursus musical au Conservatoire Royal de Bruxelles (piano, chant lyrique, ... Lire la suite

C'est le 9 janvier 1970 que naît, à Etterbeek (Belgique) la future Lara Fabian, de son vrai nom Lara Crokaert. Fille d'un père belge et d'une mère sicilienne, elle passe les cinq premières années de sa vie dans le pays natal de sa mère, au pied de l'Etna. La famille déménage ensuite dans la banlieue de Bruxelles. C'est la même année, à l'âge de cinq ans, qu'elle découvre son goût pour la musique en écoutant la chanteuse d'opéra Eve Brenner. Le jour de la Saint-Nicolas 1978, elle reçoit un piano. Elle suit alors un cursus musical au Conservatoire Royal de Bruxelles (piano, chant lyrique, solfège). Elle commence déjà à composer ses mélodies et ses textes.

En 1984, Lara Fabian part en tournée avec son père, guitariste de Petula Clark et se fait connaître à travers la Belgique. Cette expérience scénique lui permet de remporter trois prix au Concours Tremplin de Bruxelles 1986. Dans la foulée, elle enregistre son premier 45-tours, « L'Aziza est en pleurs » (chanson hommage à Daniel Balavoine), avec en face B « Il y avait ». Ces deux chansons sont écrites par Marc Lerchs qu'elle a rencontré quelque temps auparavant dans un piano-bar et avec qui elle collabore. Il lui compose d'ailleurs plusieurs chansons : « Ces Oiseaux-là », « Si demain », « Nuits blanches », « Sentinelle perdue ».

Ses maquettes sont mixées par Yvan Léonard. Grâce à ce dernier, le 45-tours vendu à 500 exemplaires arrive dans le bureau du producteur Hubert Terheggen. Il lui rend alors visite au piano bar, le Black Bottom, où elle se produit avec Marc Lerchs, pour lui proposer de représenter le Luxembourg au concours de l'Eurovision 1988, qui a lieu à Dublin. Elle arrive en quatrième position et sa chanson « Croire » se vend à 600 000 exemplaires et est adaptée en anglais et en allemand. Grâce à l'Eurovision, sa carrière est lancée.

Au revoir la Belgique, bonjour le Canada !

Elle abandonne ses études de droit et de criminologie après un an pour se consacrer totalement à la musique. Elle enregistre son deuxième single, « Je sais » et part au Canada pour en faire la promo. Elle a un coup de foudre pour le pays et souhaite y retourner au plus vite. Un soir de mai 1990, elle se rend dans un piano-bar de Bruxelles avec une amie. Elle y fait la connaissance de Rick Allison. Alors qu'il joue au piano « Summertime », elle le rejoint et pose sa voix sur ses accords pianistiques. Le coup de foudre artistique et humain est si fort qu'ils décident de quitter la Belgique pour conquérir le Québec.

Alors qu'ils arrivent dans ce pays, elle fait la promotion de son premier album (Lara Fabian), produit et financé quelque temps auparavant par son père. Le disque emmené par les titres « Le Jour où tu partiras » et « Qui pense à l'amour » charme les Canadiens et se vend à 100 000 exemplaires. Divers événements s'enchaînent : elle est nominée au Félix (Victoires de la Musique québécoises), elle interprète une chanson « Laisse-moi rêver » pour le film de Claude Pinoteau La Neige et le feu et les concerts et festivals se succèdent pendant deux ans (dont les Francofolies de Montréal).

En 1994, elle sort son deuxième album, Carpe Diem, qui, en deux semaines, devient Disque d'or et un an après triple platine. Trois singles en sont extraits : « Tu t'en vas », « Si tu m'aimes » et « Leila ». C'est cette année-là qu'elle entame, à guichets fermés, sa première vraie tournée : Sentiments Acoustiques.

Ce succès lui vaut les prix de la meilleure interprète québécoise de l'année 1995 et du meilleur spectacle. Elle reçoit aussi des récompenses au Junos de Toronto (équivalent anglophone des Félix). En janvier 1995, elle rejoint sur la scène du Palais des Congrès Serge Lama, dont elle a repris le célèbre « Je suis malade ».

En 1996, les Studios Walt Disney la choisissent pour interpréter la chanson « Que Dieu aime les exclus » du dessin animé Le Bossu de Notre-Dame (version qui se trouve sur la bande originale américaine). C'est en septembre de la même année que son troisième album, Pure, sort au Québec. Il est certifié Disque de platine et récompensé au Félix.

Le retour en Europe : une consécration et un succès fulgurant !

Lara Fabian revient alors en Europe et c'est en juin 1997 que Pure sort en France. La chanteuse est acclamée par les Français. Ses singles « Tout », « Je t'aime », « Humana » et « La Différence » font un carton dans l'Hexagone. En quelques mois, l'album se vend à près de deux millions d'exemplaires. Dès lors, la carrière de la chanteuse prend un nouveau tournant. Elle est partout : dans les magazines, sur les émissions de télévision, à la radio... Elle compose même une musique avec Rick Allison, qui est toujours son partenaire, pour le film Daylight avec Sylvester Stallone.

Elle se produit au Stade de France, en septembre 1998, où Johnny Halliday l'invite à le rejoindre sur « Requiem pour un fou ». Elle finit cette année par une tournée francophone. Début 1999, sort son premier album live classé directement en tête des ventes. Le 20 février, c'est sur la célèbre scène de l'Olympia qu'elle est nommée Révélation de l'année aux Victoires de la Musique. Pour la première fois, une chanteuse belge voit naître son double de cire au musée Grévin.

La vague Lara Fabian déferle sur la France et Polydor décide de sortir les albums québécois de la chanteuse.

Un nouveau tour du monde

C'est aux Etats-Unis qu'elle consacre le reste de l'année 1999 à la préparation de son album anglais. Avec la complicité de Rick Allison, Dave Pickell, Walter Afanasieff (qui a travaillé avec Mariah Carey), Glen Ballard et Patrick Leonard (qui a travaillé avec Madonna), elle écrit Lara Fabian qui se classe rapidement en tête des ventes en France et en Suisse.

En 2000, l'album est très bien reçu aux Etats-Unis et au Canada. Le single « I Will Love Again » devient n°1 des charts dance aux Etats-Unis. Elle chante même au Madison Square Garden. Avec les singles « I Am Who I Am », « Love by Grace », elle triomphe au Brésil, en Espagne et au Portugal. Elle reçoit à nouveau un Félix, celui de l'artiste s'étant le plus illustré hors Québec dans une autre langue que le français. L'album se vend à plus de deux millions d'exemplaires. Elle est également récompensée aux World Music Awards pour avoir vendu le plus de disques dans le Bénelux.

La même année, elle prête à nouveau sa voix au cinéma, pour le film de Steven Spielberg A.I : Artificial Intelligence. Elle y interprète « For Always » en duo avec Josh Groban. Ce dernier reprendra une chanson écrite par Lara Fabian, « Broken Vow ». Elle chante également « The Dream Within » pour le film d'animation Final Fantasy.

De nouveau en Europe : de succès en succès

L'année 2001 voit aussi la sortie d'un nouvel album, intitulé Nue. C'est avec un grand enthousiasme que le public l'accueille. Les singles « J'y crois encore » et « Immortelle » connaissent un grand succès. Il se classe directement numéro 1 en Belgique. Le duo avec Mauranne « Tu es mon autre » reçoit un très bon accueil du public. Elle part ensuite en tournée et vit une nouvelle fois un véritable triomphe.

En 2003, paraît l'album live En Toute Intimité, capté lors de la tournée. Dans un cadre plus intimiste, entourée d'un piano, de violons, violoncelles et d'autres instruments acoustiques, elle interprète tous ses plus grands succès et quelques reprises. En 2004, elle reprend sa tournée acoustique et voyage jusqu'à Tahiti, en Russie et au Liban. Elle sort également un nouvel album, Wonderful Life, qui connaît encore un grand succès au Brésil et au Portugal. La promotion de cet album ne se fait pas en France, en raison de désaccords avec Sony Music.

Après avoir participé au film musical De-Lovely d'Irwin Wrinkler, qui retrace la vie du compositeur Cole Porter, elle monte sur les marches de Cannes avec tous les autres artistes présents dans le film. C'est la même année qu'elle chante « The Alchemist » en duo avec Russel Watson.

Son album 9 sort en mars 2005 et marque un nouveau virage dans sa carrière. Elle se sépare de Rick Allison et le co-écrit avec Jean-Félix Lalanne. Les deux singles sortis sont « La Lettre » et « L'Homme qui n'avait pas de maison ». Avec sa tournée Un Regard 9, elle se produit dans tous les Zénith de France. Entre temps, elle chante en duo « Un Cuore Malato » avec le chanteur italien Gigi d'Alessio. Le titre, qui connaît un grand succès en Italie, est réadapté en version franco-italienne mais passe inaperçu en France.

En 2007, Lara Fabian devient mère pour la première fois : la chanteuse et le réalisateur Gérard Pullicino deviennent en effet les parents d'une petite Lou.

Lara Fabian, auteur-compositeur

Au-delà de son talent d'interprète, Lara Fabian est également auteure et compositrice d'une cinquantaine de chansons présentes dans ses albums. Elle écrit également pour d'autres artistes comme Nolwenn Leroy (« Inévitablement »), Sandy Valentino (« De la peau »), Chimène Badi (« Dis-moi que tu m'aimes »), Myriam Abel (« Donne ») ou encore Daniel Lévi (« Avant »). Après l'album Toutes Les Femmes En Moi consacré à des reprises de chanteuses féminines paru en 2009, Lara Fabian développe une nouvelle tournée en Russie où sa popularité ne se dément pas puis se concentre sur son dixième album studio. Lancé en avril 2013, l'album Le Secret est précédé d'un premier extrait intitulé « Deux « Ils », Deux « Elles » ». Entrre autres particularités de l'album conceptuel, tous les titres sont enchaînés et la voix est mixée en retrait. Copyright 2014 Music Story Anne-Claire Duchossoy

C'est le 9 janvier 1970 que naît, à Etterbeek (Belgique) la future Lara Fabian, de son vrai nom Lara Crokaert. Fille d'un père belge et d'une mère sicilienne, elle passe les cinq premières années de sa vie dans le pays natal de sa mère, au pied de l'Etna. La famille déménage ensuite dans la banlieue de Bruxelles. C'est la même année, à l'âge de cinq ans, qu'elle découvre son goût pour la musique en écoutant la chanteuse d'opéra Eve Brenner. Le jour de la Saint-Nicolas 1978, elle reçoit un piano. Elle suit alors un cursus musical au Conservatoire Royal de Bruxelles (piano, chant lyrique, solfège). Elle commence déjà à composer ses mélodies et ses textes.

En 1984, Lara Fabian part en tournée avec son père, guitariste de Petula Clark et se fait connaître à travers la Belgique. Cette expérience scénique lui permet de remporter trois prix au Concours Tremplin de Bruxelles 1986. Dans la foulée, elle enregistre son premier 45-tours, « L'Aziza est en pleurs » (chanson hommage à Daniel Balavoine), avec en face B « Il y avait ». Ces deux chansons sont écrites par Marc Lerchs qu'elle a rencontré quelque temps auparavant dans un piano-bar et avec qui elle collabore. Il lui compose d'ailleurs plusieurs chansons : « Ces Oiseaux-là », « Si demain », « Nuits blanches », « Sentinelle perdue ».

Ses maquettes sont mixées par Yvan Léonard. Grâce à ce dernier, le 45-tours vendu à 500 exemplaires arrive dans le bureau du producteur Hubert Terheggen. Il lui rend alors visite au piano bar, le Black Bottom, où elle se produit avec Marc Lerchs, pour lui proposer de représenter le Luxembourg au concours de l'Eurovision 1988, qui a lieu à Dublin. Elle arrive en quatrième position et sa chanson « Croire » se vend à 600 000 exemplaires et est adaptée en anglais et en allemand. Grâce à l'Eurovision, sa carrière est lancée.

Au revoir la Belgique, bonjour le Canada !

Elle abandonne ses études de droit et de criminologie après un an pour se consacrer totalement à la musique. Elle enregistre son deuxième single, « Je sais » et part au Canada pour en faire la promo. Elle a un coup de foudre pour le pays et souhaite y retourner au plus vite. Un soir de mai 1990, elle se rend dans un piano-bar de Bruxelles avec une amie. Elle y fait la connaissance de Rick Allison. Alors qu'il joue au piano « Summertime », elle le rejoint et pose sa voix sur ses accords pianistiques. Le coup de foudre artistique et humain est si fort qu'ils décident de quitter la Belgique pour conquérir le Québec.

Alors qu'ils arrivent dans ce pays, elle fait la promotion de son premier album (Lara Fabian), produit et financé quelque temps auparavant par son père. Le disque emmené par les titres « Le Jour où tu partiras » et « Qui pense à l'amour » charme les Canadiens et se vend à 100 000 exemplaires. Divers événements s'enchaînent : elle est nominée au Félix (Victoires de la Musique québécoises), elle interprète une chanson « Laisse-moi rêver » pour le film de Claude Pinoteau La Neige et le feu et les concerts et festivals se succèdent pendant deux ans (dont les Francofolies de Montréal).

En 1994, elle sort son deuxième album, Carpe Diem, qui, en deux semaines, devient Disque d'or et un an après triple platine. Trois singles en sont extraits : « Tu t'en vas », « Si tu m'aimes » et « Leila ». C'est cette année-là qu'elle entame, à guichets fermés, sa première vraie tournée : Sentiments Acoustiques.

Ce succès lui vaut les prix de la meilleure interprète québécoise de l'année 1995 et du meilleur spectacle. Elle reçoit aussi des récompenses au Junos de Toronto (équivalent anglophone des Félix). En janvier 1995, elle rejoint sur la scène du Palais des Congrès Serge Lama, dont elle a repris le célèbre « Je suis malade ».

En 1996, les Studios Walt Disney la choisissent pour interpréter la chanson « Que Dieu aime les exclus » du dessin animé Le Bossu de Notre-Dame (version qui se trouve sur la bande originale américaine). C'est en septembre de la même année que son troisième album, Pure, sort au Québec. Il est certifié Disque de platine et récompensé au Félix.

Le retour en Europe : une consécration et un succès fulgurant !

Lara Fabian revient alors en Europe et c'est en juin 1997 que Pure sort en France. La chanteuse est acclamée par les Français. Ses singles « Tout », « Je t'aime », « Humana » et « La Différence » font un carton dans l'Hexagone. En quelques mois, l'album se vend à près de deux millions d'exemplaires. Dès lors, la carrière de la chanteuse prend un nouveau tournant. Elle est partout : dans les magazines, sur les émissions de télévision, à la radio... Elle compose même une musique avec Rick Allison, qui est toujours son partenaire, pour le film Daylight avec Sylvester Stallone.

Elle se produit au Stade de France, en septembre 1998, où Johnny Halliday l'invite à le rejoindre sur « Requiem pour un fou ». Elle finit cette année par une tournée francophone. Début 1999, sort son premier album live classé directement en tête des ventes. Le 20 février, c'est sur la célèbre scène de l'Olympia qu'elle est nommée Révélation de l'année aux Victoires de la Musique. Pour la première fois, une chanteuse belge voit naître son double de cire au musée Grévin.

La vague Lara Fabian déferle sur la France et Polydor décide de sortir les albums québécois de la chanteuse.

Un nouveau tour du monde

C'est aux Etats-Unis qu'elle consacre le reste de l'année 1999 à la préparation de son album anglais. Avec la complicité de Rick Allison, Dave Pickell, Walter Afanasieff (qui a travaillé avec Mariah Carey), Glen Ballard et Patrick Leonard (qui a travaillé avec Madonna), elle écrit Lara Fabian qui se classe rapidement en tête des ventes en France et en Suisse.

En 2000, l'album est très bien reçu aux Etats-Unis et au Canada. Le single « I Will Love Again » devient n°1 des charts dance aux Etats-Unis. Elle chante même au Madison Square Garden. Avec les singles « I Am Who I Am », « Love by Grace », elle triomphe au Brésil, en Espagne et au Portugal. Elle reçoit à nouveau un Félix, celui de l'artiste s'étant le plus illustré hors Québec dans une autre langue que le français. L'album se vend à plus de deux millions d'exemplaires. Elle est également récompensée aux World Music Awards pour avoir vendu le plus de disques dans le Bénelux.

La même année, elle prête à nouveau sa voix au cinéma, pour le film de Steven Spielberg A.I : Artificial Intelligence. Elle y interprète « For Always » en duo avec Josh Groban. Ce dernier reprendra une chanson écrite par Lara Fabian, « Broken Vow ». Elle chante également « The Dream Within » pour le film d'animation Final Fantasy.

De nouveau en Europe : de succès en succès

L'année 2001 voit aussi la sortie d'un nouvel album, intitulé Nue. C'est avec un grand enthousiasme que le public l'accueille. Les singles « J'y crois encore » et « Immortelle » connaissent un grand succès. Il se classe directement numéro 1 en Belgique. Le duo avec Mauranne « Tu es mon autre » reçoit un très bon accueil du public. Elle part ensuite en tournée et vit une nouvelle fois un véritable triomphe.

En 2003, paraît l'album live En Toute Intimité, capté lors de la tournée. Dans un cadre plus intimiste, entourée d'un piano, de violons, violoncelles et d'autres instruments acoustiques, elle interprète tous ses plus grands succès et quelques reprises. En 2004, elle reprend sa tournée acoustique et voyage jusqu'à Tahiti, en Russie et au Liban. Elle sort également un nouvel album, Wonderful Life, qui connaît encore un grand succès au Brésil et au Portugal. La promotion de cet album ne se fait pas en France, en raison de désaccords avec Sony Music.

Après avoir participé au film musical De-Lovely d'Irwin Wrinkler, qui retrace la vie du compositeur Cole Porter, elle monte sur les marches de Cannes avec tous les autres artistes présents dans le film. C'est la même année qu'elle chante « The Alchemist » en duo avec Russel Watson.

Son album 9 sort en mars 2005 et marque un nouveau virage dans sa carrière. Elle se sépare de Rick Allison et le co-écrit avec Jean-Félix Lalanne. Les deux singles sortis sont « La Lettre » et « L'Homme qui n'avait pas de maison ». Avec sa tournée Un Regard 9, elle se produit dans tous les Zénith de France. Entre temps, elle chante en duo « Un Cuore Malato » avec le chanteur italien Gigi d'Alessio. Le titre, qui connaît un grand succès en Italie, est réadapté en version franco-italienne mais passe inaperçu en France.

En 2007, Lara Fabian devient mère pour la première fois : la chanteuse et le réalisateur Gérard Pullicino deviennent en effet les parents d'une petite Lou.

Lara Fabian, auteur-compositeur

Au-delà de son talent d'interprète, Lara Fabian est également auteure et compositrice d'une cinquantaine de chansons présentes dans ses albums. Elle écrit également pour d'autres artistes comme Nolwenn Leroy (« Inévitablement »), Sandy Valentino (« De la peau »), Chimène Badi (« Dis-moi que tu m'aimes »), Myriam Abel (« Donne ») ou encore Daniel Lévi (« Avant »). Après l'album Toutes Les Femmes En Moi consacré à des reprises de chanteuses féminines paru en 2009, Lara Fabian développe une nouvelle tournée en Russie où sa popularité ne se dément pas puis se concentre sur son dixième album studio. Lancé en avril 2013, l'album Le Secret est précédé d'un premier extrait intitulé « Deux « Ils », Deux « Elles » ». Entrre autres particularités de l'album conceptuel, tous les titres sont enchaînés et la voix est mixée en retrait. Copyright 2014 Music Story Anne-Claire Duchossoy

C'est le 9 janvier 1970 que naît, à Etterbeek (Belgique) la future Lara Fabian, de son vrai nom Lara Crokaert. Fille d'un père belge et d'une mère sicilienne, elle passe les cinq premières années de sa vie dans le pays natal de sa mère, au pied de l'Etna. La famille déménage ensuite dans la banlieue de Bruxelles. C'est la même année, à l'âge de cinq ans, qu'elle découvre son goût pour la musique en écoutant la chanteuse d'opéra Eve Brenner. Le jour de la Saint-Nicolas 1978, elle reçoit un piano. Elle suit alors un cursus musical au Conservatoire Royal de Bruxelles (piano, chant lyrique, solfège). Elle commence déjà à composer ses mélodies et ses textes.

En 1984, Lara Fabian part en tournée avec son père, guitariste de Petula Clark et se fait connaître à travers la Belgique. Cette expérience scénique lui permet de remporter trois prix au Concours Tremplin de Bruxelles 1986. Dans la foulée, elle enregistre son premier 45-tours, « L'Aziza est en pleurs » (chanson hommage à Daniel Balavoine), avec en face B « Il y avait ». Ces deux chansons sont écrites par Marc Lerchs qu'elle a rencontré quelque temps auparavant dans un piano-bar et avec qui elle collabore. Il lui compose d'ailleurs plusieurs chansons : « Ces Oiseaux-là », « Si demain », « Nuits blanches », « Sentinelle perdue ».

Ses maquettes sont mixées par Yvan Léonard. Grâce à ce dernier, le 45-tours vendu à 500 exemplaires arrive dans le bureau du producteur Hubert Terheggen. Il lui rend alors visite au piano bar, le Black Bottom, où elle se produit avec Marc Lerchs, pour lui proposer de représenter le Luxembourg au concours de l'Eurovision 1988, qui a lieu à Dublin. Elle arrive en quatrième position et sa chanson « Croire » se vend à 600 000 exemplaires et est adaptée en anglais et en allemand. Grâce à l'Eurovision, sa carrière est lancée.

Au revoir la Belgique, bonjour le Canada !

Elle abandonne ses études de droit et de criminologie après un an pour se consacrer totalement à la musique. Elle enregistre son deuxième single, « Je sais » et part au Canada pour en faire la promo. Elle a un coup de foudre pour le pays et souhaite y retourner au plus vite. Un soir de mai 1990, elle se rend dans un piano-bar de Bruxelles avec une amie. Elle y fait la connaissance de Rick Allison. Alors qu'il joue au piano « Summertime », elle le rejoint et pose sa voix sur ses accords pianistiques. Le coup de foudre artistique et humain est si fort qu'ils décident de quitter la Belgique pour conquérir le Québec.

Alors qu'ils arrivent dans ce pays, elle fait la promotion de son premier album (Lara Fabian), produit et financé quelque temps auparavant par son père. Le disque emmené par les titres « Le Jour où tu partiras » et « Qui pense à l'amour » charme les Canadiens et se vend à 100 000 exemplaires. Divers événements s'enchaînent : elle est nominée au Félix (Victoires de la Musique québécoises), elle interprète une chanson « Laisse-moi rêver » pour le film de Claude Pinoteau La Neige et le feu et les concerts et festivals se succèdent pendant deux ans (dont les Francofolies de Montréal).

En 1994, elle sort son deuxième album, Carpe Diem, qui, en deux semaines, devient Disque d'or et un an après triple platine. Trois singles en sont extraits : « Tu t'en vas », « Si tu m'aimes » et « Leila ». C'est cette année-là qu'elle entame, à guichets fermés, sa première vraie tournée : Sentiments Acoustiques.

Ce succès lui vaut les prix de la meilleure interprète québécoise de l'année 1995 et du meilleur spectacle. Elle reçoit aussi des récompenses au Junos de Toronto (équivalent anglophone des Félix). En janvier 1995, elle rejoint sur la scène du Palais des Congrès Serge Lama, dont elle a repris le célèbre « Je suis malade ».

En 1996, les Studios Walt Disney la choisissent pour interpréter la chanson « Que Dieu aime les exclus » du dessin animé Le Bossu de Notre-Dame (version qui se trouve sur la bande originale américaine). C'est en septembre de la même année que son troisième album, Pure, sort au Québec. Il est certifié Disque de platine et récompensé au Félix.

Le retour en Europe : une consécration et un succès fulgurant !

Lara Fabian revient alors en Europe et c'est en juin 1997 que Pure sort en France. La chanteuse est acclamée par les Français. Ses singles « Tout », « Je t'aime », « Humana » et « La Différence » font un carton dans l'Hexagone. En quelques mois, l'album se vend à près de deux millions d'exemplaires. Dès lors, la carrière de la chanteuse prend un nouveau tournant. Elle est partout : dans les magazines, sur les émissions de télévision, à la radio... Elle compose même une musique avec Rick Allison, qui est toujours son partenaire, pour le film Daylight avec Sylvester Stallone.

Elle se produit au Stade de France, en septembre 1998, où Johnny Halliday l'invite à le rejoindre sur « Requiem pour un fou ». Elle finit cette année par une tournée francophone. Début 1999, sort son premier album live classé directement en tête des ventes. Le 20 février, c'est sur la célèbre scène de l'Olympia qu'elle est nommée Révélation de l'année aux Victoires de la Musique. Pour la première fois, une chanteuse belge voit naître son double de cire au musée Grévin.

La vague Lara Fabian déferle sur la France et Polydor décide de sortir les albums québécois de la chanteuse.

Un nouveau tour du monde

C'est aux Etats-Unis qu'elle consacre le reste de l'année 1999 à la préparation de son album anglais. Avec la complicité de Rick Allison, Dave Pickell, Walter Afanasieff (qui a travaillé avec Mariah Carey), Glen Ballard et Patrick Leonard (qui a travaillé avec Madonna), elle écrit Lara Fabian qui se classe rapidement en tête des ventes en France et en Suisse.

En 2000, l'album est très bien reçu aux Etats-Unis et au Canada. Le single « I Will Love Again » devient n°1 des charts dance aux Etats-Unis. Elle chante même au Madison Square Garden. Avec les singles « I Am Who I Am », « Love by Grace », elle triomphe au Brésil, en Espagne et au Portugal. Elle reçoit à nouveau un Félix, celui de l'artiste s'étant le plus illustré hors Québec dans une autre langue que le français. L'album se vend à plus de deux millions d'exemplaires. Elle est également récompensée aux World Music Awards pour avoir vendu le plus de disques dans le Bénelux.

La même année, elle prête à nouveau sa voix au cinéma, pour le film de Steven Spielberg A.I : Artificial Intelligence. Elle y interprète « For Always » en duo avec Josh Groban. Ce dernier reprendra une chanson écrite par Lara Fabian, « Broken Vow ». Elle chante également « The Dream Within » pour le film d'animation Final Fantasy.

De nouveau en Europe : de succès en succès

L'année 2001 voit aussi la sortie d'un nouvel album, intitulé Nue. C'est avec un grand enthousiasme que le public l'accueille. Les singles « J'y crois encore » et « Immortelle » connaissent un grand succès. Il se classe directement numéro 1 en Belgique. Le duo avec Mauranne « Tu es mon autre » reçoit un très bon accueil du public. Elle part ensuite en tournée et vit une nouvelle fois un véritable triomphe.

En 2003, paraît l'album live En Toute Intimité, capté lors de la tournée. Dans un cadre plus intimiste, entourée d'un piano, de violons, violoncelles et d'autres instruments acoustiques, elle interprète tous ses plus grands succès et quelques reprises. En 2004, elle reprend sa tournée acoustique et voyage jusqu'à Tahiti, en Russie et au Liban. Elle sort également un nouvel album, Wonderful Life, qui connaît encore un grand succès au Brésil et au Portugal. La promotion de cet album ne se fait pas en France, en raison de désaccords avec Sony Music.

Après avoir participé au film musical De-Lovely d'Irwin Wrinkler, qui retrace la vie du compositeur Cole Porter, elle monte sur les marches de Cannes avec tous les autres artistes présents dans le film. C'est la même année qu'elle chante « The Alchemist » en duo avec Russel Watson.

Son album 9 sort en mars 2005 et marque un nouveau virage dans sa carrière. Elle se sépare de Rick Allison et le co-écrit avec Jean-Félix Lalanne. Les deux singles sortis sont « La Lettre » et « L'Homme qui n'avait pas de maison ». Avec sa tournée Un Regard 9, elle se produit dans tous les Zénith de France. Entre temps, elle chante en duo « Un Cuore Malato » avec le chanteur italien Gigi d'Alessio. Le titre, qui connaît un grand succès en Italie, est réadapté en version franco-italienne mais passe inaperçu en France.

En 2007, Lara Fabian devient mère pour la première fois : la chanteuse et le réalisateur Gérard Pullicino deviennent en effet les parents d'une petite Lou.

Lara Fabian, auteur-compositeur

Au-delà de son talent d'interprète, Lara Fabian est également auteure et compositrice d'une cinquantaine de chansons présentes dans ses albums. Elle écrit également pour d'autres artistes comme Nolwenn Leroy (« Inévitablement »), Sandy Valentino (« De la peau »), Chimène Badi (« Dis-moi que tu m'aimes »), Myriam Abel (« Donne ») ou encore Daniel Lévi (« Avant »). Après l'album Toutes Les Femmes En Moi consacré à des reprises de chanteuses féminines paru en 2009, Lara Fabian développe une nouvelle tournée en Russie où sa popularité ne se dément pas puis se concentre sur son dixième album studio. Lancé en avril 2013, l'album Le Secret est précédé d'un premier extrait intitulé « Deux « Ils », Deux « Elles » ». Entrre autres particularités de l'album conceptuel, tous les titres sont enchaînés et la voix est mixée en retrait. Copyright 2014 Music Story Anne-Claire Duchossoy


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page