undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Acheter d'occasion
EUR 7,67
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 7 images

Larousse du rugby Relié – 29 août 2007


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 89,00 EUR 4,68

Il y a une édition plus récente de cet article:

Larousse du rugby
EUR 29,90
(1)
En stock.

Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'avant-propos de Christian Montaignac :

S'IL EST VRAI QUE, LORSQU'ON EST JEUNE, C'est pour la vie, on peut ajouter que l'amour du rugby est un supplément de garantie. Il n'est pas de sport plus inspiré pour tisser des rapports où les rancunes deviendront autant de réconciliations. Être rugby est un retour d'enfance, une jouvence. Comme si le temps lui-même, par la grâce d'un ballon qui ne tournera jamais rond, était soumis à d'étranges rebonds. Ce ballon est pointu en ses deux bouts et, sitôt revenu sur terre, il échappe à toute logique, il désobéit, il surprend.
Il ne pouvait en être autrement d'un sport né de l'inso­lence d'un Anglais pour devenir cette splendide bizarrerie qui se joue à la main et au pied et fait de sa passe en arrière le plus délicat moyen d'avancer. Ce joli mépris, et ce geste historique, William Webb Ellis ne sut jamais qu'il en avait été l'auteur mais son propre destin, qui le fit mourir à Menton, évoque une belle ironie. Car les Français y trouveraient de saintes raisons pour faire de ce mouvement entre les lignes un divertissement sans pareil.
À leur tour, ils désobéiraient et enrichiraient la tradition d'un amour un peu fou. Et au fil des ans, s'épanouirait ce royaume d'Ovalie, sans frontière, tout en imaginaire, qui s'enorgueillit aujourd'hui de faire du rugby davantage qu'un style de jeu, un style de vie.
Voici pourquoi, la terre peut tourner, les moteurs s'arrêter, il reste à plusieurs d'entre nous, acteurs et témoins de coeur, le beau souci de déplacer ce quelque chose que nous tenons du rugby, une manière de défaire le monde, de le refaire, de vivre en Ovalie comme en pays conquis.
Certes, pour les joueurs professionnels en têtes d'affiches et de calendriers, le rugby n'est plus tout à fait ce qu'il était. Mais il reste, pour la majorité, une incomparable affaire de transmissions où il s'agit de passer le ballon tout autant qu'une belle jeunesse.
L'un des hommages les plus chaleureux que l'on puisse rendre à l'antique vessie de porc, mère de tous les ballons ovales, c'est de se remplir la panse et de chanter, de jouir du rugby autant que d'en jouer. Il convient d'insister sur les éléments d'un folklore car le rugby, s'il ne peut se targuer, comme le football, d'atteindre à l'universalité, est d'abord un jeu de sociétés.
Il est aussi, et comment, un sport de contacts. La conquête d'un simple morceau de cuir, que l'on presse au coeur comme pour le rendre plus ovale, en est la franche démonstration. Elle permet d'y échanger les coups, d'une santé à l'autre, de faire se choquer les corps autant que les canons et les cannettes, pour donner à l'ensemble de cette oeuvre tellement humaine quelque chose qui ressemble, tôt ou tard, à de la bonne franquette.
Existe-t-il, sur un terrain et au-delà, meilleure occasion d'y créer des liens ? Le rugby est ainsi fait qu'il colle mieux que n'importe quelle autre activité sportive à la vie, qu'à force de permettre à des hommes et à des femmes de s'y assembler, il y ressemble en beaucoup mieux. Sa nature, de la terre des mêlées à l'air des touches, des contournements sur les bords aux retournements des corps, invite au lyrisme, suscite l'emballement. La plus belle définition de ce paradoxe ambulant n'en fait-elle pas «un sport de voyous pratiqué par des gentlemen» ?
Le folklore éclaté se recompose dans la légende. Car le rugby, s'il agit sur la mémoire autant que le cyclisme d'antan, incite à plus d'échappées. Ses vaillantes histoires franchissent toujours les vallées pour que soit prolongée comme l'empreinte d'une flamme sur de longues jeunesses dorées.
Si l'avoir appartient à autant de sports qui payent bien la personne, il s'impose d'abord comme une manière d'être. Donner avant de recevoir est sa règle d'or que l'on peut méditer au coin des vieux comptoirs.
Il est vrai qu'il porte, aussi, l'excès au coeur. Et que les sentiments les plus fous s'alignent sur le culte d'une amitié virile, forcément virile. Mais la féminité, au delà de celle gui se déploie désormais dans les championnats et les Tournois, n'y est surtout pas exclue, qui se promène entre les mots et les idées. Ainsi, le vestiaire et la mêlée la portent pour une large part jusqu'à accoucher d'une équipe puis d'un ballon.
À la fin des fins, ce sport est une irrésistible histoire qui s'écrit entre les pleins et les déliés des arrières, les corps à corps des avants et, désormais, toutes lignes confondues, dans le règne des polyvalents. Il est le plus bavard des jeux et peut se révéler le plus silencieux. Car la tradition ovale, si elle se double d'une tradition orale, nourrit du sentiment discret. Il n'est qu'à voir deux piliers se retrouver pour deviner que, longtemps après, c'est le respect qu'ils continuent de forcer.
Le rugby est cette grande affaire de coeurs et de moeurs sans cesse recommencée qui se vit sous nos yeux avec de la rudesse et du sentiment coulé dedans. Il n'est qu'à bien observer tout ce que les joueurs parviennent à préserver après l'essai quand une règle invisible rappelle qu'il n'est jamais sain, ni loyal pour l'adversaire, d'en rajouter. L'essai, en effet, reste ce beau mot pour inviter à une certaine humilité comme il suggère que rien n'est achevé et incite à recommencer.

Biographie de l'auteur

L'auteur, Olivier Villepreux, est journaliste et a déjà publié
plusieurs livres sur le rugby. Laurent Bénézech, ancien pilier de l'équipe de France, a également participé à cet ouvrage.
Préface de David Skrela, demi d'ouverture du Stade français et de l'équipe de France.



Détails sur le produit

  • Relié: 335 pages
  • Editeur : Larousse (29 août 2007)
  • Collection : HISTOIRE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2035826217
  • ISBN-13: 978-2035826213
  • Dimensions du produit: 29 x 2,5 x 23,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 609.454 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

Par BFTT le 6 novembre 2012
Format: Relié Achat vérifié
Magnifique encyclopédie du rugby: images, commentaires techniques, joueurs, règles, gloires présentes et passées, etc. Au service du rugby de mouvement et de la créativité, de "l'intelligence situationnelle"!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Relié Achat vérifié
toutes les pages de ce livre acheté d'occasion sentent mauvais c'est très désagréable j'ai dû traiter cela avec de la vapeur parfumée
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par PHILIPPON Jacques le 11 janvier 2014
Format: Relié Achat vérifié
Je pense qu'il a beaucoup plus mais ce n'était pas pour moi donc je ne peux donner moi-même mon avis.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?