Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'assassinat de John F. Kennedy : Histoire d'un mystère d'Etat Poche – 10 juin 2010

4.3 étoiles sur 5 24 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 57,00 EUR 13,99

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Connu pour ses travaux sur l'époque napoléonienne, Thierry Lentz revient sur l'histoire d'une affaire à laquelle il avait déjà consacré un volume dans la collection "Que sais-je ?" (PUE, 1993). Il offre ici une synthèse précise et passionnante qui se lit comme un roman.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre

(En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
L'assassinat du président américain J.F. Kennedy, le 22 novembre 1963 à Dallas, est sans doute l'un des grands événements marquants de l'histoire américaine. C'est aussi l'un des plus controversés, puisque l'on est encore bien en peine aujourd'hui de savoir précisément qui a tué le président, et pourquoi. L'historiographie de l'enquête elle-même est riche d'enseignements, mais également de zones d'ombre. C'est aussi l'un des dadas des conspirationnistes. Thierry Lentz, un universitaire français en droit plutôt connu pour ses travaux sur Napoléon Ier, avait pourtant déjà écrit un Que-Sais-Je consacré à l'assassinat de JFK. Dans ce livre au format poche, il réalise une remarquable synthèse, actualisée, des connaissances relatives à ce drame américain, et mondial.

L'historien, après un bref rappel des faits, brosse un tableau assez exhaustif de ce que l'on sait et de ce que l'on ne sait pas encore à propos de ce meurtre incontournable de l'histoire du XXème siècle. Il semble bien que, dès, le départ, les circonstances de la mort de Kennedy aient volontairement été "orientées" vers une piste plutôt que vers une, ou plusieurs autres. Lentz démontre ainsi comment on ne peut accorder qu'une crédibilité bien faible à la commission d'enquête Warren, chargée dès 1964 de faire la lumière sur les événements. D'une façon bien peu rigoureuse d'ailleurs, puisque il s'agit de coller le meurtre sur le dos du principal suspect, malheureusement vite abattu lui-même : Lee Harvey Oswald.
Lire la suite ›
7 commentaires 19 sur 19 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Arribat TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 26 juin 2010
Format: Poche
Il existe de très nombreux écrits développant une thèse particulière sur l'assassinat de JFK mais il s'agit ici de proposer un inventaire de toutes ces hypothèses sans prendre position. S'il y a bien une affaire qui balaye le champ complet des conjectures jusqu'à ressembler à une divagation de théoriciens du complot c'est bien celle-ci, sauf que cette fois c'est la réalité qui semble délirer.

Lorsqu'il quitta le pouvoir Eisenhower fit un drôle de discours pour l'homme prétendument le plus puissant du monde. Il avertissait sa postérité d'avoir à se préserver du complexe militaro-industriel, ce que semblait avoir retenu Kennedy en veillant à maîtriser son implication au Vietnam. Pas de quoi se faire des amis quand on est déjà un blanc-bec gâté de la côte est, catholique de surcroit et élu avec les voix achetées par papa à la mafia. De quoi en tous cas se faire des ennemis quand dans la foulée on oublie ses allégeances, on s'avère timoré envers Cuba, on reste ouvert aux idées d'émancipation raciale, que son vice-président rêve de votre place, et que pour faire bonne mesure on se prend la CIA dans le collimateur avec en prime la détestation du plus grand voyou d'Amérique, J.E.Hoover.

En cette journée de novembre 1963 les volontaires ne manquent pas pour appuyer sur la gâchette par Oswald(s) interposés. Anticastristes, maffiosi, extrémiste de droite, CIA, FBI, grands pétroliers, industrie de l'armement. Toutes ces pistes sont bien entendu décortiquées ainsi que les minutes de l'assassinat et les C.V.
Lire la suite ›
1 commentaire 32 sur 33 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Frédéric D. TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 2 octobre 2012
Format: Poche Achat vérifié
L'histoire de l'assassinat de Kennedy est connue. La théorie du tireur isolé n'est plus accepté. Mais la lecture de ce livre est édifiante.

L'auteur passe en revue toutes les incohérences de l'enquête autour de ce 22 novembre 1963.

Il est inquiétant de lire qu'il y a des "pics de mortalité" chez les témoins de l'affaire à chaque fois que l'enquête est relancée : commission Warren en 1964, enquête de Garisson en 1967, enquête de la chambre des représentants en 1979...

La thèse de l'auteur sur les responsables de l'attentat apparaît comme tout à fait plausible.
Remarque sur ce commentaire 7 sur 7 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par freddiefreejazz TOP 100 COMMENTATEURS le 13 juin 2015
Format: Poche Achat vérifié
En rédigeant cet ouvrage, Thierry Lentz a dû gagner un gros pactole! Lui, le spécialiste de Napoléon (sic), a trouvé le filon qui fait vendre : le cas JFK. Reprenant quasiment à l'identique la thèse de Jim Marrs (Crosscurrent - The Plot that Killed Kennedy), le bouquin qui a inspiré le scénario du film d'Oliver Stone (J.F.K.), l'ouvrage de Lentz tire les grandes lignes des différentes théories du complot. Cet ouvrage ne soutient en aucun cas les thèses du complot, mais tâche de faire une synthèse entre celles-ci et les conclusions de la Commission Warren. A ce titre, l'ouvrage est impartial dans la mesure où l'auteur n'affirme rien de façon péremptoire. C'est là son mérite. Quand on referme le bouquin : une seule envie, un seul besoin (si nécessaire...) : approfondir la question. Car la lecture de L'assassinat de John F. Kennedy nous amène surtout à nous poser pas mal de questions (des question clés pour la plupart, et Lentz citant également les thèses les plus farfelues nous amène à avoir du bon sens et à réfuter certaines de ces thèses dès lors qu'on parle de l'assassinat de JFK, assassinat survenu, comme chacun le sait, le 22 novembre 1963 à midi-trente, soit en plein jour et devant une foule de témoins. Quand on a terminé la lecture de cet ouvrage de plus de 500 pages, on a beaucoup moins d'incertitudes. Lyndon Johnson n'était pas un saint. La CIA non plus.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?