L'Attente de l'aube et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'attente de l'aube a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
État: D'occasion: Bon
Commentaire: ENVOI RAPIDE S
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

L'attente de l'aube Broché – 10 mai 2013


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,90
EUR 4,39 EUR 0,01

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

L'attente de l'aube + La vie aux aguets + À livre ouvert : Les Carnets intimes de Logan Mountstuart
Prix pour les trois: EUR 24,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Né au Ghana en 1952, William Boyd a enseigné la littérature à Oxford avant de se consacrer à l'écriture. Tous ses romans, dont Un Anglais sous les tropiques et Orages ordinaires, sont disponibles en Points.


Détails sur le produit

  • Broché: 456 pages
  • Editeur : Points (10 mai 2013)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757833820
  • ISBN-13: 978-2757833827
  • Dimensions du produit: 17,8 x 1,9 x 10,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (21 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 32.953 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par traversay TOP 50 COMMENTATEURSVOIX VINE le 23 mai 2012
Format: Broché
Deux des thèmes chers à William Boyd : la première guerre mondiale et le monde de l'espionnage, se retrouvent dans son dernier livre, L'attente de l'aube. L'histoire de ce comédien, embrigadé malgré lui dans de sombres histoires de manipulation, dans une Europe à feu et à sang, est conforme au sens du romanesque que l'on reconnait de l'écrivain depuis ses débuts. L'attente de l'aube est un ouvrage tortueux et ironique qui multiplie les rebondissements et les changements de cadre. Avec un bonheur inégal. La description de la Vienne de 1913, avec un disciple de Freud en guest star, est plutôt savoureuse, de même que celle de Genève, entre deux eaux, et du Londres noyée dans le brouillard d'intrigues inextricables. En revanche, le passage du héros de Boyd dans les tranchées est insipide. Avec ses dialogues un peu lourds et sa multitude de pistes narratives, le livre brille moins que La vie aux aguets ou Orages ordinaires. Peut-être parce que William Boyd a déjà écrit dans ce registre et qu'il peine à se renouveler. Il y a cependant de bonnes raisons de se réjouir à la lecture du roman : ses portraits de femmes, expertes ès manipulations, valent le détour et sa capacité à varier les braquets, rythme haletant puis pauses intimistes, reste une constante du talent de l'auteur dont l'imagination est toujours aussi fertile. Boyd a été chargé par la famille Fleming d'écrire le prochain roman de James Bond. Cela devrait valoir son pesant de Martini dry et de cacahuètes salées.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Humbert TOP 500 COMMENTATEURS le 20 juillet 2013
Format: Broché
Après un début un peu laborieux et lent, à Vienne, (quatre-vingt pages maximum, rassurez-vous), le roman trouve son rythme peu avant l'entrée en guerre en 1914. Mais certes, malgré ces réserves, la description de la Vienne d'avant-guerre et de ses analyses ne manquent ni de charme, ni de sel ironique.
Une fois de plus, William Boyd nous livre un excellent roman. Le style est toujours aussi limpide, fluide, sans artifices. L'intrigue est très intelligente, et magnifiquement dirigée. Les personnages sont tous très bien dessinés et attachants (Lady Anne, Blanche, Lysander). Les seconds rôles, même brefs, sont parfaits, une ou deux touches de peinture nous décrivent ces hommes. Quel talent !
En outre on découvre des aspects de la Première Guerre dont on parle assez peu. La traduction, de Christiane Besse m'a paru en tous points excellente.
Seule l'extrême fin m'a un rien déçu, troublé et surpris, mais je ne peux à l'évidence rien préciser.
Tous les romans de Boyd sont formidables; il est véritablement un des très grands écrivains anglais d'aujourd'hui (avec Jonathan Coe et Kate Atkinson).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Guillaume TOP 500 COMMENTATEURS le 8 juillet 2013
Format: Broché Achat vérifié
Ja n'avais jamais lu de roman de Boyd et je dois dire que cette attente de l'aube m'a vraiment plu, au point de m'engager dans d'autres oeuvres de l'auteur dans un futur proche. Ce roman d'espionnage est bien construit. L'intrigue est riche et se déroule sur plusieurs théâtres d'opération en Europe. Le tout se déroule sur fond de première guerre mondiale. Cette dernière est évoquée dans le roman, sans qu'elle ne soit directement présente, hormis sur un bref épisode.

L'intrigue se concentre finalement autour de Lysander qui paraît être un héros malgré lui, entraîné dans une affaire d'espionnage sans réellement maîtriser son destin, impliqué dans les méandres de sa psychologie tiraillées entre ses hitoires de sexe et ses traumatismes de sa courte expérience du front. Ce sont ses histoires d'amour qui créent des évènements incontrôlables. Cependant, Lysander est marqué au coin du flegme britannique, d'humeur toujours égale, sans se laisser abattre, il tente de naviguer au milieu des écueils et devient au fil des pages un personnage plutôt attachant.

Ce portrait de l'Europe à une période clé de son histoire est très agréable. On se retrouve facilement dans la Viennne austro-hongroise de l'auteur ou dans son Angleterre de début du XXème siècle et on en redemande...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par cromagnon le 6 juin 2012
Format: Broché
W.Boyd n'est pas seulement un romancier imaginatif, fluide et précis qui maîtrise la construction narrative au point qu'il saurait sans doute rendre un annuaire palpitant : c'est aussi un homme de cinéma, dont on retrouve dans cette comédie dramatique d'espionnage les ressorts d'un suspens bien dosé par un habile montage. L'avantage : un livre très visuel, facile, distrayant grâce à ses décors géographiques variés et le riche contexte historique de l'Europe du début du XX° siècle qui nous sont familiers. Bon moment garanti. Le bémol, c'est qu'on ne va guère au-delà d'un scénario détaillé certes efficace, mais dont l'érudition qui le porte n'est pas exploitée comme l'outil littéraire peut le faire: on ne peut s'empêcher de regretter que toutes ces évocations (histoire, psychanalyse, société anglaise) ne soient pas approfondies, n'aillent pas, disposant des mots, au-delà des images ; que la psychologie des protagonistes ne soit, tout compte fait, qu'ébauchée ; qu'on en reste aux ressorts gentiment tendus quand on discerne l'amorce d'implacables engrenages: qu'on reste en surface, finalement. Joli mais frustrant. Boyd sait mieux faire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?