Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,89

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Lazaretto


Prix : EUR 11,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
30 neufs à partir de EUR 7,61 2 d'occasion à partir de EUR 7,00

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Jack White

Discographie

Image de l'album de Jack White

Photos

Image de Jack White

Biographie

Né le 9 juillet 1975, John Anthony Gillis grandit dans une famille nombreuse de Detroit, dans le Michigan (États-Unis). Au vu de la suite de sa carrière, il est difficile de croire qu'il fut enfant de choeur ou fan de musique classique. Passionné de blues primitif, le futur Jack White tâte de la batterie puis de la guitare et enregistre ses ... Plus de détails sur la Page Artiste Jack White

Visitez la Page Artiste Jack White
5 albums, 3 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Lazaretto + Blunderbuss + Elephant
Prix pour les trois: EUR 40,57

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (10 juin 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Xl Recordings
  • ASIN : B00JFIPSOG
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (19 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 443 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Three Women 3:57EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. Lazaretto 3:39EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  3. Temporary Ground 3:13EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. Would You Fight For My Love? 4:09EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  5. High Ball Stepper 3:52EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. Just One Drink 2:36EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  7. Alone In My Home 3:27EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  8. Entitlement 4:06EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  9. That Black Bat Licorice 3:50EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter10. I Think I Found The Culprit 3:49EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter11. Want and Able 2:34EUR 1,29  Acheter le titre 

Descriptions du produit

Description du produit

Jack White
"Lazaretto"

On ne présente plus Jack White, ex-leader du duo The White Stripes auteurs de l'imparable Seven Nation Army devenu un véritable hymne des stades ! Alors que ses fans s'attendaient à la sortie d'un éventuel troisième album de The Dead Weather, Jack White brouille une fois de plus les pistes en annonçant la sortie de son second album solo.

Après un premier album paru en 2012, Blunderbuss nominé à cinq reprises aux Grammy Awards et la production du prochain album de Neil Young, Jack White, l'homme aux multiples talents et multiples projets, présente son nouveau album, Lazaretto, un opus sombre et fiévreux. Histoire de nous mettre l'eau à la bouche, il met en ligne début avril, un premier extrait instrumental, l'excellent High ball Stepper qui laisse présager d'un album pour les moins rock'n'roll où les guitares sourdes et électriques sont de sortie
Rappelons que le terme fait référence aux établissements de mise en quarantaine des maladies contagieux.

Critique

Entre deux exhumations d'archives de bluesmen pour son label Third Man Records et la production de A Letter Home avec Neil Young, Jack White s'est accordé du temps (une année et demie) pour confectionner son deuxième album solo, successeur du parfait Blunderbuss de 2012.

Avec ce même mélange de rock puissant trempé dans le blues et d'électricité, de ballades country (ici, « Temporary Ground » avec Lillie Mae Rische et « Entitlement »), de boogie alcoolisé (« Just One Drink ») ou sentimental (« Alone In My Home ») et de réminiscences d'époque The White Stripes (« Would You Fight for My Love? » pousse le mimétisme jusqu'au titre), Lazaretto ne sonne pourtant pas comme une redite mais une réaffirmation du savoir-faire de son auteur à déployer le catalogue d'une Americana qu'il connaît par coeur.

L'album qui tire son nom d'un hôpital de quarantaine lors d'une épidémie de fièvre jaune à Philadelphie en 1799 est aussi le receptacle à des exercices de haute volée comme le foudroyant instrumental « High Ball Stepper », l'entêtant « That Black Licorice » et « Lazaretto », voyant pour la première fois Jack White utiliser la technologie digitale pour peaufiner ses titres bruts. Construit sur un riff diabolique, le morceau de baptême entre dans les annales et démontre la suprématie de ce surdoué du rock, faisant oublier ses déclarations venimeuses empreintes de la même colère.

Loïc Picaud - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par benoit sur 18 juin 2014
Format: CD
Juste un superbe album. Un artiste qui évolue à chaque fois. Des morceaux rock, country, blues à la sauce White , on en redemande.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gallou sur 30 juin 2014
Format: CD Achat vérifié
Encore un fois très surprenant, mais comme d'habitude très prenant. Un Jack White qui ne parvient pas à décevoir, alors qu'il emprunte un virage plus country, peut être plus populaire. J'attend forcement de savoir comment cet album va vieillir, mais pour l'instant le nouveau mélange de style porte à merveille ce nouvel opus. Une évolution des musicalités et de l'arrangement par rapport à Blunderbuss. En résumé, une inspiration et un naturel de très très haut niveau. Si je lève une étoile, c'est qu’après la promo de Hight Ball Stepper et le fameux Lazaretto, je m'attendais à un album beaucoup plus énervé. Donc l'album parsemé de piano , pedal steel et violon m'a laissé un peu sur ma faim. Alors M. White a moins mis en valeur le Rock et les grosses guitares, mais il a fait ça bien... Et je pense que même si un jour il se mettait à la musette, il le ferait bien aussi !!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cedric sur 9 août 2014
Format: Album vinyle Achat vérifié
Les fans de musique rock pour cette excellent album, plutôt varié, les riffs des guitares attendu mais aussi la country et le folk et mêmes un peu influence hip hop.
Mais c'est pas tout les fans de vinyle te remercie, car réussir à renouveler en 2014 ce vielle objet si dépassé aux yeux de beaucoup et le rendre par quelques idées farfelus si attachants.
Chapeau l'artiste.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par jean-christophe Petelat sur 30 juin 2014
Format: CD
La maitre a encore frappé. Un grand album assurément. La direction prise sur cet album nous permet d'apprécier l'étendu du talent de Jack White. On ne se lasse pas de le laisser tourner.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: CD
Parce qu'il s'agit du cadeau d'un ami auquel, en retour, j'ai offert un CD de Jason ALDEAN, je sais bien que je vais passer pour un plouc au goût de chiotte quand il passera, lui, pour un délicat au goût sûr. J'assume !... Jack WHITE et Jason ALDEAN incarnent les deux visages les plus antinomiques du Nashville business mais peuvent, et l'un, et l'autres, être n°1 au Billboard 200.

Jack WHITE... Je l'ai apprécié d'emblée quand, autour de l'an 2000, les deux premiers albums des White Stripes furent importés. L'on sait ce qu'il est advenu : un succès phénoménal et l'assomption express dudit Jack WHITE au Panthéon de la musique américaine qu'il s'agisse de rock aux gros riffs zeppelinniens ou de bluegrass appalachien minimaliste. Comment émettre la moindre réserve sur The Raconteurs et Dead Wheather ? Comment pourrais-je faire des réserves sur un tel artiste qui brille tant en groupe qu'en solo ? Guitariste hors normes, multi-instrumentiste talentueux, producteur inspiré, voilà un type qui peut aller sortir Loretta LYNN de sa naphtaline et inviter la toute jeune Ashley MONROE pour un featuring (Ashley MONROE, ma chanteuse country préférée depuis... Connie SMITH et Tanya TUCKER).

Pour Noël, l'on m'offre 'Lazaretto', le nouvel opus du Maître... Quelle belle inspiration !... J'écoute fébrilement... et ça ne le fait pas vraiment... et même pas du tout à la première écoute. Je vais sur Amazon : tous les avis sont unanimes : 'Lazaretto' est un disque génial... Je suis donc le plouc qui n'a rien compris...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Pokespagne sur 2 décembre 2014
Format: CD Achat vérifié
On avait aimé "Blunderbuss" presque par dépit après la fin des merveilleux White Stripes, cette fois on va aimer de nouveau Jack White de tout notre coeur : car "Lazaretto", curieusement critiqué ci et là par les fans de naguère, est un fantastique pas en avant vers un inconnu excitant... même si quelques morceaux par trop "traditionnels" ci et là prouvent maladroitement que notre homme White a - logiquement - du mal à arracher ses racines country-blues. Pour le reste, une bonne moitié des titres de "Lazaretto", on est dans un drôle de "hard progressif" joué au piano (si, si) qui nous pilonne la tête tout en nous remplissant le coeur d'allégresse, à moins que ça soit juste le contraire. Ces pics d'excitation intense qui nous saisissent, sur le décolage en tapis volant de "Three Women", sur le solo virulent et les décrochages baroques de "Lazaretto", ou sur les rythmes enivrants de "High Ball Stepper" ou "Black Bat Liquorice", ça n'a pas de prix non ? Mais surtout, ce que Jack White réussit à nouveau sur ce "Lazaretto", c'est à créer cette sensation d'enchantement qui planait sur quasi tous les albums des White Stripes, et qui nous reconnecte directement avec le coeur de "notre" musique, lorsqu'il battait encore puissamment, comme dans les années 60 et 70. Rien de passéiste ici, pourtant, juste la preuve que Jack White peut encore créer de nouvelles merveilles à partir de son formidable héritage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?