undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
21
4,6 sur 5 étoiles
Format: Album vinyle|Modifier
Prix:20,00 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 juin 2014
Encore un fois très surprenant, mais comme d'habitude très prenant. Un Jack White qui ne parvient pas à décevoir, alors qu'il emprunte un virage plus country, peut être plus populaire. J'attend forcement de savoir comment cet album va vieillir, mais pour l'instant le nouveau mélange de style porte à merveille ce nouvel opus. Une évolution des musicalités et de l'arrangement par rapport à Blunderbuss. En résumé, une inspiration et un naturel de très très haut niveau. Si je lève une étoile, c'est qu’après la promo de Hight Ball Stepper et le fameux Lazaretto, je m'attendais à un album beaucoup plus énervé. Donc l'album parsemé de piano , pedal steel et violon m'a laissé un peu sur ma faim. Alors M. White a moins mis en valeur le Rock et les grosses guitares, mais il a fait ça bien... Et je pense que même si un jour il se mettait à la musette, il le ferait bien aussi !!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2014
Juste un superbe album. Un artiste qui évolue à chaque fois. Des morceaux rock, country, blues à la sauce White , on en redemande.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Parce qu'il s'agit du cadeau d'un ami auquel, en retour, j'ai offert un CD de Jason ALDEAN, je sais bien que je vais passer pour un plouc au goût de chiotte quand il passera, lui, pour un délicat au goût sûr. J'assume !... Jack WHITE et Jason ALDEAN incarnent les deux visages les plus antinomiques du Nashville business mais peuvent, et l'un, et l'autre, être n°1 au Billboard 200.

Jack WHITE... Je l'ai apprécié d'emblée quand, autour de l'an 2000, les deux premiers albums des White Stripes furent importés. L'on sait ce qu'il est advenu : un succès phénoménal et l'assomption express dudit Jack WHITE au Panthéon de la musique américaine qu'il s'agisse de rock aux gros riffs zeppelinniens ou de bluegrass appalachien minimaliste. Comment émettre la moindre réserve sur The Raconteurs et Dead Wheather ? Comment pourrais-je faire des réserves sur un tel artiste qui brille tant en groupe qu'en solo ? Guitariste hors normes, multi-instrumentiste talentueux, producteur inspiré, voilà un type qui peut aller sortir Loretta LYNN de sa naphtaline, s'acoquiner avec la légendaire Wanda JACKSON pour parachever une œuvre tant rock 'n' roll que country commencée il y un demi-siècle et inviter la toute jeune Ashley MONROE pour un featuring country radicalement bluegrass (Ashley MONROE, ma chanteuse country préférée depuis... Connie SMITH et Tanya TUCKER).

Pour Noël, l'on m'offre 'Lazaretto', le nouvel opus du Maître... Quelle belle inspiration !... J'écoute fébrilement... et ça ne le fait pas vraiment... et même pas du tout à la première écoute. Je vais sur Amazon : tous les avis sont unanimes : 'Lazaretto' est un disque génial... Je suis donc le plouc qui n'a rien compris... Il faut que je réécoute parce qu'à part le titre éponyme et 'High Ball Stepper', je suis resté sur ma faim.

Par exemple, l'on voudrait que 'Temporary Ground' ou 'Entitlement' soient des merveilles country mais la country, c'est une musique que j'écoute tous les jours depuis 50 ans... Certes, je vois bien que cela ne ressemble pas à la grande country que j'aime encore aujourd'hui : celle d'une Lucinda WILLIAMS (DOWN WHERE THE SPIRIT MEETS THE BONE), celle d'un Ronnie DUNN (Peace Love and Country Music). Mais la country façon Jack WHITE ne tient pas vraiment devant la musique que nombre d'artistes true-country peuvent délivrer, qu'il s'agisse de country traditionnelle, orientée bluegrass, ou d'alternative-country americana expérimentale : simple question de beauté sonore et de grit vocal. Comme si j'allais soutenir que l'épitomé country se trouvait sur et dans l'album 'Desire' de Bob DYLAN. Cela, aux motifs que le Roi Robert y pose comme un cowboy-hatter, que le fiddle de Scarlet RIVERA ne cesse d'y bavarder et, preuve par neuf, qu'une Emmylou HARRIS vient doubler toutes le lignes vocales du Maître. Alors oui, si 'Desire' est un grand disque country, 'Lazaretto' (du moins certains titres) relèvent de cette country-là... J'en connais de meilleures et de nettement plus ensorcelantes à l'oreille. Jack WHITE est un génial déconstructeur : un structuraliste qui démonte le mécanisme mais pour le remonter, sciemment, à l'envers. Un déconstructeur qui vient de la grande culture rock en déclarant un amour sincère pour la country. Toute proportion gardée, je songe à un Frank ZAPPA, parangon de la déconstruction avant-gardiste rock'n'roll, venu de la musique "classique" (certes revue et corrigée par Edgard VARESE et Igor STRAVINSKY) sans cesser de proclamer son amour pour le doo-wop. Jack WHITE est country comme Frank ZAPPA était doo-wop.

La vérité de 'Lazaretto' n'est pas dans son aspect bifrons (country et rock) mais plutôt dans le fait qu'il s'agit, une fois de plus, d'un disque que d'aucuns vont aimer parce qu'il est un peu expérimental, artistiquement déstructuré, mais facile d'accès pour peu qu'on le considère depuis la branchitude rock'n'roll sur laquelle Jack WHITE prospère depuis ses débuts... La grosse distorsion urbaine connotée garage cohabite avec la pedal-steel heartland connotée prairie. Une country modestement inspirée avec de gros trucs guitaristiquement m'as-tu-vu que Jack WHITE sait faire mieux que personne... Après plusieurs écoutes, c'est toujours le titre éponyme, 'Lazaretto', qui me semble l'acmé de l'album : la fusion entre un gros délire rock zeppelinnien et un fiddle country sous acide... Mais j'ai comme l'impression d'avoir déjà entendu cela, il y a bien longtemps, avec le Jefferson Airplane circa 1971-1972.

Alors, pour en revenir à mes cadeaux de Noël, évidemment qu'il ne paraît pas équitable d'échanger un disque de Jack WHITE, serait-il au pire moyen, avec un disque de Jason ALDEAN, serait-il son meilleur (My Kinda Party ou Night Train). Il se passe toujours quelque chose avec Jack WHITE quand il se passe toujours la même chose avec Jason ALDEAN.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2014
Les fans de musique rock pour cette excellent album, plutôt varié, les riffs des guitares attendu mais aussi la country et le folk et mêmes un peu influence hip hop.
Mais c'est pas tout les fans de vinyle te remercie, car réussir à renouveler en 2014 ce vielle objet si dépassé aux yeux de beaucoup et le rendre par quelques idées farfelus si attachants.
Chapeau l'artiste.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2014
Une petite bombe rock blues teinté de country. Toujours très inspiré Mr White, je me demande si ce second opus n'est pas encore mieux que le premier qui avait placé assez haut. Je vais en choquer mais je le sens plus à l'aise dans cette aventure solo. En plus est super bien accompagné, un must.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2015
Je suis une fan de la première heure de tout ce que fait Jack, mais je trouve cet album très inégal : qq titres sont inoubliables mais une bonne majorité est en mon sens à oublier. Et Dieu sait tout le bien que je pense de lui et de son génie artistique et musical!
Je préfère 100 fois Blunderbuss à celui-ci.
Je suis curieuse de voir (et surtout d'écouter) le prochain Dead Weather... Mais là je me fais moins de souci, cette collaboration fonctionne toujours très bien.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juin 2014
En premier pour les trouvailles techniques, les sillons sans fin, pas nouveau mais au début de la face A , si...les morceaux cachés sur le macaron etc, je vous laisse découvrir le reste. Par contre, je possède une platine Revox tangentiel et ce vinyle ne passe pas du tout. Il faut utiliser une platine classique. Sinon je rassure tout le monde il y a une carte de téléchargement des chansons qui permet de tout récupérer...pas encore les chansons cachées...
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2014
La maitre a encore frappé. Un grand album assurément. La direction prise sur cet album nous permet d'apprécier l'étendu du talent de Jack White. On ne se lasse pas de le laisser tourner.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2014
Superbe objet (disque vinyle), Ultra LP exactement et plein de surprises : une face qui se lit à l'envers (du centre vers le bord), un titre caché dans le rond central (étiquette du label), etc... Et une super production, c'est classe, c'est Jack White.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2014
je n'arrète pas d'écouter en boucle le nouveau Jack White ; il y a quelque chose d'envoûtant dans ce Lazaretto.
La musique d'abord -lapalissade- de haute tenue ; rien à voir avec le tsunami actuel qui voit paraître chaque jour un nouveau chanteur 2.0.
Je n'ai pas étudié les textes des paroles -c'est à voir-
Déjà son précédent album m'avait étonné ; comme celui-ci une sorte de medley de tous genres de musique très rock and roll mais sans esprit de fabrication.
En résumé une étonnante "inspiration" que dire de plus écoutez le !.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

24,30 €
9,79 €
14,82 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)