• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Bal a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Bal Poche – 29 juin 2005

4 étoiles sur 5 37 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 3,60
EUR 3,42 EUR 0,01

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le Bal
  • +
  • Le Bal de Irène Némirovsky (Fiche de lecture): Résumé complet et analyse détaillée de l'oeuvre
Prix total: EUR 10,59
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Antoinette vient d'avoir quatorze ans ; elle rêve de participer au bal qu'organisent ses parents, les Kampf, pour faire étalage de leur fortune récemment acquise. Mais sa mère, plus pressée de jouir enfin de cette opulence tant attendue que de faire entrer sa fille dans le monde, refuse de convier Antoinette au bal. La vengeance d'Antoinette, aussi terrible qu'inattendue, tombera comme un couperet, révélant le vrai visage de chacun. Roman fulgurant et initiatique sur l'enfance et ses tourments, Le Bal est l'un des premiers livres d'Irène Némirovsky, disparue prématurément en déportation, en 1942. Irène Némirovsky a obtenu le Prix Renaudot 2004 pour son œuvre posthume Suite française.

Biographie de l'auteur

Née en 1903 à Kiev, Irène Némirovsky connaît le succès
dès son premier roman, David Golder (1929), puis avec Le
Bal
(1930). En juin 1940, elle se réfugie dans un village du
Morvan avant d’être arrêtée par les gendarmes français,
puis assassinée à Auschwitz, l’été 1942. Âgée de treize
ans, sa fille aînée, Denise, emporte dans sa fuite une valise
contenant une relique douloureuse : le manuscrit ultime de
sa mère, Suite française, inédit jusqu’en 2004, qui obtint à
titre posthume le prix Renaudot.

Venue au cinéma avec Louis Malle et Jacques Rivette, Irène Jacob a
obtenu le prix d’interprétation à Cannes en 1991 pour La double vie de
Véronique
de Krzysztof Kieslowski.
Elle poursuit depuis une carrière internationale alternant films d’auteur
et films de genre. Familière des lectures au théâtre, sa maîtrise de la
voix l’oriente vers le chant. Son premier album jazz "Je sais nager" est
paru en 2011.
 

--Ce texte fait référence à l'édition CD .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre

(En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Nous sommes dans les années 30. Les Kampf en font partie de la nouvelle bourgeoisie. Rosine, la mère, organise un bal où elle invite tous les gens de la haute.
Leur fille Antoinette, manquant cruellement d'affection voudrait aussi y participer mais sa mère l'y interdit car elle la juge trop jeune...
...mais patience car la vengeance est un plat qui se mange froid!
A travers ce court roman, Irène Némirovsky nous dresse un portrait de la nouvelle bourgeoisie de l'époque ainsi que de l'adolescence. Un livre puissant qui mériterait de se ranger auprès des grands classiques.
Remarque sur ce commentaire 12 sur 12 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Max P. VOIX VINE le 17 septembre 2007
Format: Poche
"Le Bal" est un court récit grinçant et drôle, au style précis et incisif, entre crise familiale et critique sociale. Il conte avec humour et cynisme les affres tragi-comiques de parvenus qui reçoivent pour la première fois des gens qu'ils méprisent et dont ils se savent méprisés : «Pour la première réception, du monde et encore du monde, le plus de gueules que tu pourras... A la seconde ou à la troisième, seulement, on trie...». Irène Némirovsky dépeint aussi avec une grande justesse la rivalité mère-fille et l'âpre solitude de l'enfance, son incompréhension, son mépris et son rejet du monde adulte au moment d'y pénétrer : «Mais ils ne voyaient donc pas, aveugles, imbéciles, qu'elle était mille fois plus intelligente, plus précieuse, plus profonde qu'eux tous, ces gens qui osaient l'élever, l'instruire... Des nouveaux riches grossiers, incultes... Ah ! comme elle avait rit d'eux toute la soirée, et ils n'avaient rien vu, naturellement... elle pouvait pleurer ou rire sous leurs yeux, ils ne daignaient rien voir... une enfant de quatorze ans, une gamine, c'est quelque chose de méprisable et de bas comme un chien...».

Je me suis régalée du style vif et élégant d'Irène Némirovsky, et le seul reproche que je peux formuler contre son roman, c'est qu'il est bien trop court !
Remarque sur ce commentaire 6 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par San San COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 15 janvier 2015
Format: Poche
Qui n'a pas rêvé d'assister à son premier bal surtout lorsqu'il est organisé par ses parents? Antoinette, jeune fille de 14 ans se prend à espérer lorsque les Kampf, riches parvenus, décident d'inviter tout le gratin pour étaler leur fortune fraichement acquise. Oui, mais, Rosine sa mère ne l'entend pas de cette oreille. Elle ne se gêne pas pour montrer à sa fille le peu d'amour qu'elle lui porte, la traitant moins bien que ses domestiques, et refuse méchamment.
Antoinette le vit très mal, elle va se venger de ces adultes qui la méprisent d'une manière qui dépassera même toutes ses espérances... Un roman assez court qui nous prouve que les adultes ont les mêmes tracasseries que les enfants. La vie n'est facile pour personne, nos souhaits les plus chers peuvent se transformer en cauchemar.

"Le bal" fait partie des oeuvres à étudier au cours de l'année et proposées aux élèves de 3 eme. La plupart des thèmes des romans se focalisant sur l'école, ma fille a choisi celui-ci, parce qu'il était le plus court aussi... Elle n'a aucun goût pour la lecture, et ce n'est encore pas ce livre qui le lui donnera malheureusement, même si elle a réussi à en faire ce court résumé avec la consigne de donner envie aux autres de le découvrir . Elle a été choquée par la relation mère-fille, l'attitude et les propos qui s'en dégagent, des mots violents, des pensées malsaines tournant autour de la mort, du suicide (je me tuerai, je voudrais qu'ils meurent...). Sans doute un contexte bien trop trop sombre pour une ado qui croque la vie avec bonheur! Je l'ai lu également, et je comprends ses opinions, son ressenti, sans parler du style de l'auteur qui n'a rien d'engageant!
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Cela s'agite chez les Kampf : pensez-vous, organiser un bal avec tout le gratin pour fêter l'accession à la fortune de parvenus sans scrupules ! Mais il serait peu judicieux d'oublier Antoinette, l'adolescente de la famille qui rêve d'y participer. Sa vengeance pourrait être terrible...
Une fois de plus, l'auteur nous enchante avec sa peinture sans concession des noirceurs de l'âme humaine. On a rarement aussi bien rendu l'intériorité de cet âge situé entre l'enfance et l'adolescence.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par David W.J. TOP 500 COMMENTATEURS le 31 juillet 2011
Format: Poche
Une adolescente de 14 ans dont les parents, nouveaux riches, veulent épater le beau monde en organisant un bal. Les relations mère-fille (proches de ceux le l'auteur), des portraits et un milieu décrits avec énergie et efficacité. Facile à lire et très riche à analyser.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Gwen 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 27 septembre 2013
Format: Broché
Née à Kiev en 1903, morte en déportation à Auschwitz en 1942, Irène Némirovsky, si courte et tragique que fut son existence, a eu le temps de nous laisser une oeuvre abondante et précieuse, une oeuvre à la fois classique dans son écriture, subtile par son art de la psychologie et toujours pertinente par les thèmes qu'elle aborde. Longue nouvelle écrite en 1928, "Le bal" me paraît une excellente manière d'aborder cette oeuvre car on y trouve rassemblées, en quelques dizaines de pages, toutes les qualités de plume et de coeur qui font de cette chère Irène une femme de lettres talentueuse.

L'histoire se déroule à Paris à la fin des années 20. Alfred et Rosine Kampf ont récemment fait fortune sur un coup de bourse audacieux. Grisés par leur nouveau statut social, ils rêvent d'asseoir leur prestige en donnant un grand bal où se côtoierait tout le "gratin" à la mode. Mais pas question, bien sûr, pour leur fille Antoinette, 14 ans, d'assister à la fête... Pareilles soirées ne sont pas des distractions de son âge!... Antoinette, qui rêvait justement d'entrer "dans le monde", enrage évidemment d'être tenue à l'écart... Partagée entre l'humiliation et la colère, elle décide donc de se venger à sa façon!

Petit sujet, me direz-vous, que le ressentiment d'une enfant à qui on refuse une faveur...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?