Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 0,01

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Le Cavalier du Louvre : Vivant Denon, 1747-1825 [Poche]

Philippe Sollers
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 8,40 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le jeudi 4 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché EUR 19,50  
Poche EUR 8,40  

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Description de l'ouvrage

13 mars 1997 Folio (Livre 2938)
- La discrétion est la première des vertus : on lui doit bien des instants de bonheur. - Vous m'avez montré que le temps ne peut plus rien sur l'âme lorsqu'on ne laisse engourdir aucun de ses ressorts. - Il n'y a pas de mauvais rôles pour de bons acteurs. - Les triomphes ne servent-ils qu'à multiplier les craintes ? Qu'est-ce donc que la gloire si la terreur habite toujours avec elle ? - Je n'ai jamais rien étudié parce que cela m'a toujours ennuyé ; mais j'ai beaucoup observé, parce que cela m'amusait. Ceux qui en savent plus que moi me conseillent, ce qui fait que ma vie a été remplie et que j'ai beaucoup joui. Viviant Denon - Il aura vécu 53 ans au dix-huitième siècle et 25 ans au dix-neuvième. Il a dû y penser souvent. - Il y aura le Louvre, c'est-à-dire une conception du silence traversant le temps. - La vitesse nous donne la lenteur, seul un esprit très rapide peut savourer la lenteur. - Vivant, ou la guerre du goût. Il a prononcé unilatéralement la séparation de l'Etat et du goût. L'Etat c'est vous, le goût c'est moi. - Le libertinage est un art d'affranchissement et cet art est à son comble, triant, sélectionnant, séparant le lourd du léger. La surface n'est pas le contraire de la profondeur. Philippe Sollers
--Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Cavalier du Louvre : Vivant Denon, 1747-1825 + Casanova l'admirable
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Casanova l'admirable EUR 8,40


Descriptions du produit

Quatrième de couverture

"Il a donc traversé tous les régimes ? Louis XV, Louis XVI, la Révolution, la Terreur, le Directoire, le Consulat, l'Empire, la Restauration ? Sans y perdre la tête ? Et vous dites qu'après avoir fondé le musée du Louvre, il a fini sa vie tranquillement à Paris, quai Voltaire, comme un collectionneur célèbre visité de partout ? Qu'il a son tombeau très officiel, avec statue, au Père-Lachaise ? Qu'il a connu tout le monde, les rois, les reines, Frédéric de Prusse, le cardinal de Bernis, Catherine de Russie, Pie VII, des généraux, des ambassadeurs, Robespierre, Joséphine, Napoléon, et aussi Diderot, Voltaire, Stendhal ? Il a donc vécu cent cinquante ans ? Non, soixante-dix-huit. Une vie tantôt calme et tantôt frénétique ; méditative, ou bien à cheval, au milieu des canons".

Biographie de l'auteur

Philippe Sollers est né à Bordeaux le 28 novembre 1936. Il fonde, en 1960, la revue et la collection Tel Quel ; puis, en 1983, la revue et la collection L'Infini. Il a notamment publié les romans et les essais suivants : Paradis, Femmes, Portrait du joueur, La Fête à Venise, Le Secret, La Guerre du Goût, Le Cavalier du Louvre, Casanova l'admirable, Studio, Passion fixe et Éloge de l'infini. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Poche: 322 pages
  • Editeur : Gallimard (13 mars 1997)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070400468
  • ISBN-13: 978-2070400461
  • Dimensions du produit: 17 x 11 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 300.677 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
5.0 étoiles sur 5 VOILA L'ECRIVAIN 12 juin 2013
Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR
Format:Poche
« J'aimais éperdument la comtesse de ... ; j'avais vingt ans, et j'étais ingénu ; elle me trompa, je me fâchai, elle me quitta. J'étais ingénu, je la regrettai ; j'avais vingt ans, elle me pardonna : et comme j'avais vingt ans, que j'étais ingénu, toujours trompé, mais plus quitté, je me croyais l'amant le mieux aimé, partant le plus heureux des hommes. »

« Il en est des baisers comme des confidences, ils s'attirent. En effet, le premier ne fut pas plutôt donné, qu'un second le suivit, puis un autre ; ils se pressaient, ils entrecoupaient la conversation, ils la remplaçaient ; à peine enfin laissaient-ils aux soupirs la liberté de s'échapper. Le silence vint, on l'entendit (car on entend quelquefois le silence) : il effraya. Nous nous levâmes sans mot dire, et recommençâmes à marcher. »

Tout est dit...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 un côté moins connu... 5 septembre 2010
Par DESCHAMPS
Format:Broché|Achat vérifié
...mais tout aussi intéressant que celui du "co-découvreur" de l'Egypte lors de la campagne de Napoléon.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?