Quantité :1
Le Cercle rouge a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: ATTENTION DVD DE LA COLLECTION ALAIN DELON 30 DVD DE LA COLLECTION DELON DANS MA BOUTIQUE ENVOI RAPIDE SOUS BULLES
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 10,59
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Le Cercle rouge
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Le Cercle rouge


Prix : EUR 8,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock.
Vendu par BERSERK MEDIA et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
21 neufs à partir de EUR 4,99 5 d'occasion à partir de EUR 4,83 1 de collection à partir de EUR 8,00
EUR 8,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock. Vendu par BERSERK MEDIA et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Produits fréquemment achetés ensemble

Le Cercle rouge + Le Samouraï [Édition Simple] + L'Armée des ombres
Prix pour les trois: EUR 25,52

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Bourvil, Gian-Maria Volonte, Yves Montand, Alain Delon
  • Réalisateurs : Jean-Pierre Melville
  • Format : Couleur, Cinémascope, PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Studiocanal
  • Date de sortie du DVD : 20 octobre 2009
  • Durée : 112 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (23 commentaires client)
  • ASIN: B002IT7L80
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 4.387 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Filmographies
Copie remasterisée en haute définition et restaurée
Ce DVD remplace "Le Cercle rouge"
Interview de Melville par Giovanni (16')
Archives : reportage sur le tournage du film (5')
Galerie de photos

Descriptions du produit

Descriptions du produit

A peine liberé de prison, un truand monte un fabuleux hold-up d'une bijouterie de la place Vendôme. Le coup réussit mais la cavale commence. Un polar triomphal, un casting d'anthologie et un Jean-Pierre Melville au sommet de son art. Audio : Français:DD2.0mono Sous-Titres : Français

Amazon.fr

Melville à son sommet. En filmant une fois de plus une histoire d'hommes, solitaires, réunis pour un casse dans une bijouterie, et traqués par un commissaire tout aussi solitaire qu'eux, le réalisateur du Samouraï nous livre là son film somme. On y retrouve donc toute la patte melvillienne : une distribution prestigieuse qui réunit fidèles (Alain Delon, François Périer) et nouveaux venus, impressionnants (Bourvil dans son dernier rôle, Yves Montand) ; son fétichisme pour les objets – le chapeau, l'imperméable, la voiture, le revolver – son goût pour les atmosphères masculines – les appartements vides et sans âme, le motel, la boîte de strip-tease – son filmage épuré, épaulé par une admirable photo glacée d'Henri Decae. Tout concourt à transformer ce polar à l'intrigue assez classique en un requiem pour mauvais garçons aux accents crépusculaires. Hommage au film noir américain des années 50 – on pense plusieurs fois à Quand la ville dort de John Huston ou L'Ultime razzia de Kubrick –, on voit également à travers l'avant-dernier film de l'auteur de Bob le Flambeur et de L'Armée des ombres tout ce que les cinémas de Quentin Tarantino, de John Woo et de Takeshi Kitano, ainsi que Mission impossible de De Palma doivent à ce fascinant cinéaste, exigeant et populaire à la fois.--Sylvain Lefort --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé "Horne" TOP 1000 COMMENTATEURS le 8 décembre 2009
Format: DVD
Le film débute par une citation attribuée à Krishna : "Quand les hommes, même s'ils s'ignorent, doivent se rencontrer un jour, tout peut arriver à chacun d'entre eux et ils peuvent suivre des chemins divergents. Au jour dit inexorablement, ils seront réunis dans le cercle rouge."
Cette phrase citée en exergue du film, place le Cercle rouge sous le signe de la fatalité qui le situe aux frontières d'une tragédie antique dans le sens où les hommes sont confrontés à leur destin.
Si Jean Pierre MELVILLE est influencé par le réalisme poétique français et le film noir américain, l'affiliation à ces deux écoles dont on le dit "héritier" l'irrite prodigieusement...il s'affranchit de ces encombrantes muses en réalisant "LE CERCLE ROUGE"..!
Et lorsque Melville prend la direction d'un film de gangsters, il faut se garder d'une lecture au premier degré. Le film policier n'est pour lui qu'un prétexte permettant de glisser vers la tragédie...à ce sujet, il déclare dans "Le monde" en 1970 : "Aujourd'hui en France, pour dire ce que je veux dire, le véhicule le plus commode me parait être l'intrigue policière. Dans ces batailles entre gendarmes et voleurs, il est facile de faire entrer la tragédie. Et cela seul m'intéresse.
Contrairement à son habitude d'adapter des romans, Jean Pierre Melville écrit lui même le scénario du "Cercle rouge", envisageant même un temps d'en faire un roman. Il projette initialement une toute autre distribution : Lino Ventura dans le rôle de Mattei, Paul Meurisse dans celui de Jansen, et Jean Paul Belmondo pour incarner Vogel.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
32 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile  Par Herve Bridoux le 2 août 2003
Format: DVD
23h40 ... sur le boulevard presque désert, le commissaire Matteï roule à vive allure vers la gare de Marseille-Blancarde. Là, il doit prendre le Train Bleu en direction de Paris accompagné de son prisonnier, Vogel.
Au même moment, à Marseille, un gardien de prison propose à Corey "une affaire" au moment de sa libération ......
Héritier des grands polars américain de l'après-guerre, "Le Cercle Rouge" est un film exceptionnel.
Le scénario est solide et les acteurs superbes. On soulignera notamment un rôle secondaire mais essentiel magnifiquement interprété par Yves Montand, celui de Jansen, un ancien policier victime de "la perversité de l'ambiance dans laquelle il a vecu" et atteint de delirium tremens, sans oublier André Bourvil, étonnant de sobriété dans le rôle du commissaire.
L'atmosphère est froide, humide, les dialogues brefs, épurés, les hommes solitaires, pas de doute c'est un Melville.
Un film que l'on peut visionner de nombreuses fois sans jamais se lasser, à l'image d'un tableau de Maître, chaque fois c'est le même plaisir.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par R. David le 16 juin 2013
Format: Blu-ray Achat vérifié
Je ne m'étendrai pas sur le film en lui-même: un très grand, que dis-je ! un Immense Melville ! Les couleurs froides sont très bien restituées grâce au blu-ray, le format est respecté, l'image est nette... Le film, que ce soit sa 1ere ou énième vision est toujours aussi fort.
Ce Blu-ray nous offre en plus un petit livret instructif sur la genèse du film, et surtout en vidéo, les boni suivants:
Présentation du film par Ginette Vincendeau
Documentaire : "Sous le nom de Melville" (76')
Interview de José Giovanni (15')
Interview de Rui Nogueira (auteur de "Melville sur Melville") (26')
Interview de Bernard Stora (30')
Bande-annonce.
...bref, de quoi prolonger le plaisir tout en ayant la certitude de ne pas nous être fait avoir avec une édition 'cheap'. Bravo pour cette édition, vraiment.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par john le 17 février 2011
Format: DVD
C'est un polar noir comme on n'en fait plus en France depuis si longtemps' et qui permet de constater ce qu'était le film noir il y a déjà 40 ans. Le film est un sommet du genre, dans le plus pur style "Melvillien", les acteurs sont assez nonchalants, prennent le temps de répondre, un « non » est dit avec respect, honneur, et de manière virile. Les acteurs sont sombres, désabusés, ce qui renforce le côté sinistre et même ténébreux, de cette œuvre culte. Les scènes d'actions, rares, surgissent de manière brutale, avec un cynisme de la part de certains personnages rarement affiché à l'écran, tel le personnage d'Alain Delon, qui, à peine sorti de prison, s'aligne un gars pour se défendre certes, mais avec une désillusion déconcertante. On peut dire de Delon qu'il colle parfaitement au « genre » glacial du film de gangster à la Melville puisque ce dernier n'utilisait le film policier qu'en tant que support voire même en tant que prétexte pour mieux montrer les relations entre les hommes (très peu de femmes dans ses films), l'intériorité, la retenue, la solitude, le calme, ce que Delon exprime magnifiquement.
Jean-Pierre Grumbach, de son vrai nom (il décida de s'appeler Melville d'après Herman Melville, puisqu'il considérait l'écrivain, notamment, comme étant le plus grand de tous les temps), connu le Pigalle d'avant-guerre, avec son lot de prostituées, de maquereaux et de gangsters, et côtoya ces derniers de très près. Il a su transposer des personnages typiquement américains sur le support de la vie à Pigalle et à Montmartre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?