Commencez à lire Le Chœur des femmes sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible
 

Le Chœur des femmes [Format Kindle]

Martin Winckler
4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (84 commentaires client)

Prix éditeur - format imprimé : EUR 9,50
Prix Kindle : EUR 8,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 0,51 (5%)
Le prix Kindle a été fixé par l'éditeur

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 8,99  
Poche EUR 9,50  
Broché --  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !






Descriptions du produit

Revue de presse

C'est un livre écrit à mille mains, fruit de centaines de rencontres, de témoignages, de conversations, vibrant de mille peurs et autant d'espoirs. Un livre où résonnent des dizaines et des dizaines de voix, de femmes pour la plupart, presque toujours inquiètes, souvent ­désespérées...
Mais Le Choeur des femmes est d'abord un formidable roman qui assume avec panache son choix du feuilleton - la fin totalement rocambolesque est tout de même un peu difficile à avaler, sauf à être lue au second degré. On dévore les pages, les innombrables histoires qui la composent, les mille et un rebondissements qui en rendent la lecture addictive. On en savoure surtout la langue et les dialogues, le travail sur l'oralité, la justesse du ton et des voix, la singulière vitalité d'une prose qui parle, pleure, chante, s'enflamme, crie et passe sans crier gare par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Composé façon comédie musicale, avec solos, duos, polyphonies et même quelques textes de chansons, ce Choeur des femmes en a incontestablement le charme et l'allant. (Michel Abescat - Télérama du 23 septembre 2009)

Depuis la Maladie de Sachs, la grande réussite de Winckler, de ce point de vue, n'est pas d'avoir raconté la médecine en littérature (le thème est vieux) mais d'avoir révélé le romanesque de la parole souffrante. Comme le dit le héros du Choeur des femmes,«on ne peut pas soigner les hommes et les femmes en partant du principe qu'ils mentent». Le corps n'est pas un fait, mais une histoire, et si le patient ne ment pas, en revanche il fictionne, comme le médecin, ce qu'on peut rappeler à l'un et à l'autre...
Choeur des femmes est une mine de renseignement sur le corps féminin, la contraception et, plus encore, sur l'écoute des patients. Il milite aussi contre la «normalisation chirurgicale» des bébés intersexués, c'est-à-dire «dont les organes génitaux ne sont pas "conformes" aux canons médicaux». (Eric Loret - Libération du 1er octobre 2009)

A travers son expérience de praticien et les nombreux échanges avec les internautes qui visitent son site Internet, Martin Winckler a glané une foule d'histoires et de détails sur ce qui se dit ou ne se dit pas dans le huis clos de la consultation. La plupart de ces situations témoignent éloquemment du vécu, des attentes et du poids qui pèsent sur les femmes, de génération en génération. Ils disent aussi l'inaptitude de la plupart des médecins à y répondre. Prolongeant cette riche matière humaine, Martin Winckler défend une autre médecine où le respect de l'individu est une vertu cardinale. "On ne peut pas soigner les hommes et les femmes en partant du principe qu'ils mentent !", s'emporte le docteur Karma. On ne peut que souscrire à son combat. (Le Monde du 6 novembre 2009)

Présentation de l'éditeur

«Je m'appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m'oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de «Médecine de La Femme», dirigée par un barbu mal dégrossi qui n'est même pas gynécologue, mais généraliste! S'il s'imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu'est-ce qu'il croit? Qu'il va m'enseigner mon métier? J'ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas – et je ne veux pas – perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur cœur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu'elles pourraient m'apprendre.»

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 816 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 608 pages
  • Editeur : POL Editeur (5 janvier 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00AEF9CXM
  • Word Wise: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (84 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°19.289 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Martin Winckler, de son vrai nom Marc Zaffran, est né en 1955 à Alger. Après son adolescence à Pithiviers (Loiret) et une année à Bloomington (Minnesota), il fait des études de médecine à Tours entre 1973 et 1982. Ses premiers textes paraissent dans Nouvelles Nouvelles et la revue Prescrire au milieu des années 80 et son premier roman, La Vacation (P.O.L) en 1989. Entre La Maladie de Sachs (P.O.L, Livre Inter adapté au cinéma en 1999 par Michel Deville) et En souvenir d'André (P.O.L, 2012), il a publié une quarantaine de romans et d'essais, consacrés au soin et aux arts populaires. En 2001 et 2002, il est le premier écrivain français à prépublier en feuilleton interactif, sur le site de P.O.L, deux grands livres autobiographiques : Légendes et Plumes d'Ange. Il vit à Montréal depuis 2009 et anime le Winckler's Webzine, un site personnel très fréquenté (www.martinwinckler.com) et un blog littéraire, "Chevaliers des touches" (http://wincklersblog.blogspot.ca/)

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre au coeur gros... comme ça!!! 4 mars 2011
Par Nathou VOIX VINE
Format:Poche
Voici un livre unique en son genre, dérangeant et en même temps terriblement humain. Je pensais ne pas connaître l'auteur, Martin Winckler, mais je m'étais trompée. Je n'avais jamais lu ses livres, et apparemment il en écrit beaucoup, mais je me suis rendue compte que je connaissais déjà son site sur la contraception, pour lequel il est assez connu aussi. Bref, je me suis lancée dans la lecture de ce pavé, plus de 600 pages, il faut le vouloir, car on sait qu'on en aura pour quelques jours, quelques nuits sans sommeil pour les insomniaques, quelques mois pour les lecteurs très lents ou qui n' ont pas le temps... Autant le dire, ce livre, une fois ouvert, on ne le referme pas. Bien sûr le monde médical est la toile de fond omniprésente de ce roman, et c'est vrai que ça pourrait déranger certains car finalement c'est un univers très spécial, d'autant plus que l'histoire se passe dans le service gynéco d'un hôpital, donc pour ceux qui ne sont ni médecins ni infirmières, j'imagine qu'on commence l'histoire avec quelques doutes, car après tout, le livre pourrait être un charabia incompréhensible et opaque. Mais ce n'est pas le cas, au contraire, on est tout de suite dans le tête de Jean Atwood, une jeune interne cynique très douée qui vient d'être mutée dans ce service gynéco réputé spécial... Et il faut dire qu'elle y va à reculons, et est impatiente d'en sortir. Elle, ce n'est pas de la gynécologie qu'elle veut faire, c'est de la chirurgie réparatrice. Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Beau et utile 10 avril 2012
Par Lectrice
Format:Broché|Achat vérifié
Un livre qui devrait être lu par tous les futurs médecins et tous leurs patients. Du moins, le début ! La fin est décevante, sans queue ni tête, à laisser. Mais la plus grande partie du livre est révélatrice de certaines pratiques malheureusement encore trop répandues dans les cabinets et hôpitaux. Révélatrice aussi d'une volonté, trop marginale, de changer les choses de la part de certains - RARES - praticiens. Les futurs médecins devraient s'en inspirer pour faire évoluer leurs pratiques vers le respect.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Conseillé par ma sage-femme 2 avril 2012
Par mimo
Format:Poche|Achat vérifié
Au cours de ma seconde grossesse, j'ai raconté à ma sage-femme la façon dont je me sentais dénigrée et pas prise au sérieux par mon gynécologue, qui "me prenait de haut" et n'accordais aucun crédit à tous mes "petits bobos de femme enceinte".
Elle m'a alors conseillé la lecture de ce livre.

J'ai dévoré ce livre d'un trait et me suis reconnu dans l'histoire de certaines de ces femmes et surtout dans la façon d'être traitée par le corps médical.
J'aurais aimé trouver un Dr Karma sur ma route, mais malheureusement ils sont rares dans la profession, mais ils existent !

Ce livre m'a tellement plu que je vais en racheter 2 exemplaires pour les offrir à des personnes de mon entourage.

je conseille vivement la lecture de cet ouvrage et je pense commander d'autres ouvrages de cet auteur.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
32 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Priol
Format:Broché
Ce livre devrait être obligatoire dans le parcours d'un gynéco. Et d'un médecin tout court, d'ailleurs.
Winckler, grand ami sincère des femmes, y dénonce l'insupportable propension du corps médical à ignorer la parole des femmes pour se contenter de les taxer de victimisme et leur prescrire n'importe quoi n'importe comment du moment que cela l'arrange et lui facilite la tâche.
Il indique les alternatives possibles en matière de consultation et de soins, déjà largement éprouvées dans d'autres pays visiblement plus évolués que la France en la matière, et accuse les médecins français de solidarité de corps au détriment du patient. Un livre salutaire, résolument féministe, qui dresse un constat alarmant du machisme encore à l'oeuvre dans la société française, même fortement éduquée. Une saine colère contre des dysfonctionnements flagrants (l'oubli qu'un médecin est avant tout un soignant au service des patients), une grande tendresse envers les femmes et une empathie réelle, loin de tout paternalisme.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Mitigée à cause de la fin 24 octobre 2011
Par Sihtamenamor TOP 500 COMMENTATEURS
Format:Poche
Partie sur une confusion, j'ai démarré le livre avec en tête que le personnage principal était un homme.
Ben oui, le résumé annonce "je m'appelle Jean Atwood" puis continue avec des "je suis interne, major de promo", "je vise un poste de chef de clinique"...
J'ai donc démarré en interprétant le prénom de Jean à la française, en tant que prénom masculin et non pas prononcé à l'américaine comme étant "Djin", prénom féminin.
Du coup, au cours de ma lecture quand divers mots, certains participes passés... m'ont éclairés sur le sexe de l'héroïne, il m'a fallu reprendre du début pour me reconditionner...
Une fois relancée, j'ai été prise par cette histoire, cette relation entre le docteur et ses patientes, l'héroïne, bref on s'attache à eux, on avance sur les questions que l'on se pose quand on comprend que Jean a quelque chose de pas comme les autres et puis j'ai été déçue par la fin.
Je n'ai pas aimé les dernières pages un peu trop poussées à mon goût.
Je ne peux trop m'expliquer de peur de trop en dévoiler mais j'ai trouvé que c'était un peu gros.
C'est pourquoi je reste mitigée sur ce livre.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
5.0 étoiles sur 5 Top
J'ai adoré. Un beau livre qu'on ne lâche pas. Je savais que l'auteur était une valeur sur donc je n'ai pas été déçue. Je conseille à tous.
Publié il y a 2 mois par GUICH74
5.0 étoiles sur 5 Magnifique, utile, profond, à lire absolument!
Un livre à mettre entre toutes les mains des étudiants en médecine, et pas seulement ! Lire la suite
Publié il y a 2 mois par Philippine Loiseau
5.0 étoiles sur 5 A recommander!
Super livre de Martin Winckler, à conseiller à beaucoup de gynécos!!! l'histoire de "fond" est touchante, mais le récit des journées est... Lire la suite
Publié il y a 2 mois par Lubbn
2.0 étoiles sur 5 Bof
Je n'ai pas aimé ce livre car je l'ai trouvé redondant et sans grand intérêt. Je ne suis pas arrivée au bout.
Publié il y a 3 mois par Carole Simon
3.0 étoiles sur 5 Mouais....
Ce livre m'avait été recommandé par un ami pour en apprendre plus sur la contraception mais ce n'est pas la cas. Lire la suite
Publié il y a 3 mois par nico82
5.0 étoiles sur 5 A lire!
Toutes les femmes devraient le lire... (et même les hommes) En résumer, à écouter les autres, on apprend sur soi-même...
Publié il y a 4 mois par A-C C
3.0 étoiles sur 5 plutot sympa
Ce livre est assez lourd à lire dans le sens où les phrases sont très longues. Mais il amène à réflechir sur la médecine et sur... Lire la suite
Publié il y a 8 mois par CROISET Emilie
5.0 étoiles sur 5 Un grand bonheur
Un livre sur les femmes écrit par un homme... On retrouve l'humanité du Docteur Sachs chez son ami et collègue du Choeur des femmes. Lire la suite
Publié il y a 8 mois par raphange
3.0 étoiles sur 5 Sympa
Une vision différente du milieu hospitalier. Gentil, propret. Se laisse lire aisément, avec quelques moments d'émotion et quelques sourires en coin.
Publié il y a 8 mois par Corinne Decoen
3.0 étoiles sur 5 La patte Martin Winckler
Sujet fétiche de Martin Winckler, l'histoire parle des femmes, des soucis des femmes, de la contraception, des dysfonctionnements de la médecine gynécologique. Lire la suite
Publié il y a 9 mois par Ocytocine
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique