Amazon rachète votre
article EUR 3,27 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Cid : Version 6.0 Broché – 18 novembre 2004


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 41,00 EUR 39,99

bonnes résolutions 2015 bonnes résolutions 2015


Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Né Jean-François Chapelon, Duc de la Morvandière, en 1934, Morvandiau est très tôt déshérité par ses parents qui ne voient dans sa vocation artistique précocement revendiquée qu'une galéjade d'enfant gâté et fantasque. Comme un pied de nez sarcastique au milieu familial qui ne sait et ne veut reconnaître son génie, Morvandiau adopte définitivement ce pseudonyme comme signature. À la même période, que les spécialistes situent autour de 1943, il reçoit le soutien de son oncle Albert Dumarais, riche industriel viticole qui le recueille et l'élève dans l'hôtel particulier qu'il habite à Dijon. Joignant l'utile à l'agréable et, pour s'éloigner de l'oncle que certains esprits chagrins accusent de sympathie commerciale avec l'ennemi, Morvandiau ne tarde pas à rejoindre l'avant-garde artistique parisienne où il côtoie les grands noms de la poésie et de la peinture. Il s'appuie dès les années 50 sur une solide formation académique pour explorer de nouvelles voies d'expression au sein desquelles la bande dessinée se situe en bonne place. Pendant près de quarante ans, le talent de Morvandiau est maintenu dans l'ombre de ses pairs et demeure ignoré du grand public. Il faut attendre les années 90 et sa rencontre avec M. Vandermeulen, pédagogue prestigieux de huit ans son aîné et théoricien du Savoir Pour Tous, pour qu'enfin son travail connaisse un écho salutaire auprès d'une large population en général, et des jeunes désœuvrés en particulier. Éminent pédagogue, Léopold Ferdinand-David Vandermeulen est né en 1925 à Saint-Pol-Sur-Ternoise. Il est le neuvième enfant d'une famille heureuse, où discipline et rigueur étaient les maîtres mots. Son père, officier d'infanterie et héros de la Marne, le destinait tout naturellement à la carrière militaire ; sa mère, au barreau. Cette opportunité - qui n'était certes pas commune à l'époque - le jeune Vandermeulen en perçu bien vite toute la mesure : son père et sa mère, malgré une éducation rigide, n'en étaient pas moins pour lui des parents bons et généreux. Cette notion d'indulgence restera gravée de façon inaltérable dans la personnalité de Monsieur Vandermeulen. En 1952, au terme de ses années passées à l'ENA, Léopold Vandermeulen attise la curiosité de certains milieux spécialisés avec la publication, à compte d'auteur, de son mémoire de fin d'études, un remarquable essai sur les dérives sociales et culturelles juvéniles en France métropolitaine. À l'acquisition de son régendat, M. Vandermeulen se jette corps et âme dans le travail. Il enseigne l'histoire et la littérature dans de nombreux lycées et universités de France. En 1969, dépassé par l'impitoyable fureur de son époque, il sombre dans l'alcool. S'en suivra une longue et interminable descente aux enfers ; ce sont les années funestes d'un homme usé, le passage obligé, l'épreuve que le phœnix devra immanquablement traverser pour renaître de ses cendres. Et arrive 1984 : M. Vandermeulen s'installe aux Etats-Unis. Il donne des cours de français à l'Université de Pasadena, goûte au Coca-Cola, accompagne ses classes aux concerts de " Rock-Punk ", comme ceux du groupe Bon Jovi. Mais surtout, ce seront les tournages sur le campus des épisodes de la série Beverly Hills qui marqueront à jamais le pédagogue. Cette série télévisée, qui savait très pertinemment surligner les caractères et les motivations de la jeunesse américaine (et par là universelle), a profondément favorisé M. Vandermeulen à saisir intimement les excentricités juvéniles. De retour en France au début des années 90, M. Vandermeulen se consacre pleinement à ce qui deviendra l'œuvre de sa vie, sa fameuse méthode Savoir Pour Tous. C'est ainsi que M. Vandermeulen établit avec quelques amis pédagogues et sociologues, tel que M. Morvandiau, alors obscur illustrateur, un collège, une académie réformatrice, un nouveau souffle pour l'éducation.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 3,27
Vendez Le Cid : Version 6.0 contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 3,27, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?