Le cimetière de Prague (Littérature Etrangère) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Cimetière de Pr... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par BetterWorldBooksFr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Ships from the UK. Former Library book. Shows some signs of wear, and may have some markings on the inside. 100% Money Back Guarantee. Your purchase also supports literacy charities.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Cimetière de Prague Broché – 2 mai 2012


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,10
EUR 8,00 EUR 0,26
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 6,94

Notre boutique Le Livre de Poche

Notre boutique Le Livre de Poche
Découvrez tous les livres de Poche dans notre boutique dédiée.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Cimetière de Prague + Le Pendule de Foucault + Le Nom de la rose
Prix pour les trois: EUR 23,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

De Turin et Palerme à Paris, nous croisons des hystériques, des satanistes, des escrocs, un abbé qui meurt deux fois, des cadavres dans un égout, des jésuites complotant contre des francs-maçons, des confraternités diaboliques et des carbonari étranglant des prêtres. Nous assistons à la naissance de l’affaire Dreyfus et à la fabrication des Protocoles des Sages de Sion. Nous prenons part à des conspirations, aux massacres de la Commune et à des messes noires… Tout est vrai dans ce savoureux feuilleton, à l’exception du principal narrateur, Simon Simonini, dont les actes ne relèvent cependant en rien de la fiction. Trente ans après Le Nom de la rose, Umberto Eco nous offre le grand roman du xixe siècle secret.

Encore une fois, Umberto Eco a frappé un grand coup. La balade est étourdissante. Marie-Françoise Leclère, Le Point.

Biographie de l'auteur

Né dans le Piémont en 1932, titulaire de la chaire de sémiotique de l’université de Bologne, Umberto Eco a enseigné à Paris au Collège de France ainsi qu’à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm. Il est l’auteur de six romans parmi lesquels le célèbre Nom de la Rose et de nombreux essais, dont Comment voyager avec un saumon et À reculons comme une écrevisse.



Détails sur le produit

  • Broché: 576 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (2 mai 2012)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253162833
  • ISBN-13: 978-2253162834
  • Dimensions du produit: 11,3 x 3,3 x 18,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (59 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 19.492 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par johny vegas le 2 septembre 2011
Format: Broché
Le livre n'est certes pas facile à lire, il est structuré comme un journal mais ne raconte pas la vie au jour le jour des deux personnages (qui en sont un) mais leur passé. A chaque jour des deux journaux correspond une période de la vie de Simon Simonini et l'Abbée Dalla Piccola. Le premier est un faussaire, diffamateur, et agent secret, agent double, mu par l'argent, la bouffe, et la destruction de tout ce qui ébranle le statu quo de son époque, donc les franc-maçons, les carbonari, Garibaldi, les jésuites et bien évidemment les juifs. Ces derniers sont le bouc émissaire des malheurs de la France et de l'Europe, l'antisémitisme que lui est hérité directement de son grand-père, qui s'était librement inspiré du grand paranoïaque jésuite Augustin Barruel et ses Illuminés de Bavière. C'est un portrait de l'Europe de la fin du XIXe., l'Europe ouvertement antisémite et antimaçonnique, antilibértaire, c'est enfin l'antichambre de ce qui se passerait des années plus tard, l'antichambre de la Solution Finale. Tout se cuisait depuis des années, des Protocoles jusqu'au Mein Kempf il n'y a eu qu'un petit pas. Tout est déjà là avant le Nazisme, il aurait fallu la Grande Guerre et la misère postérieure à ces années pour que les souhaits de ces personnages sinistres de la fin du XIXe. et début du XXe. deviennent réalité. Enfin, un autre point intéressant c'est la personnification de tous ces complots et ces faux, l'œuvre qui a sans doute été l'inspiration de beaucoup de personnages, acquière un nom, un visage et une histoire chez Eco, c'est mélange du vrai et du faux, du fait historique et de la fiction, est un des thèmes de prédilection de l'auteur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par loic62128 le 8 mai 2011
Format: Broché Achat vérifié
Je me suis lancé avec beaucoup d'enthousiasme dans ce roman que j'attendais avec impatience, ayant adoré "Le nom de la rose" ou encore "Le pendule de Foucault".
A la fin de "Le cimetière de Prague", j'avoue tout de même rester sur ma faim: Umberto Eco est un immense érudit et nous fait partager ses incroyables connaissances sur le sujet, mettant en scène avec virtuosité de grands événements historiques (j'ai adoré le récit de l'expédition des mille, me muant en lecteur de Dumas... dont il est d'ailleurs question dans ce chapitre)mais je n'ai pas accroché, de manière générale, à l'intrigue, au récit de Simonini, de cet espion, agent double, falsificateur de génie, antisémite à l'extrême...
Au final, j'ai pris du plaisir à la lecture du style d'Eco, j'ai appris beaucoup de choses sur la montée de l'antisémitisme au XIXeme siècle mais l'intrigue générale ne m'a pas emballée, ou pas assez.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
125 internautes sur 135 ont trouvé ce commentaire utile  Par Kerbrat TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 23 mars 2011
Format: Broché
Sous prétexte d' un journal intime nous allons parcourir l' Europe de l' unité italienne à l' affaire Dreyfus, sans oublier le docteur Freud! C' est la vie d' un faussaire qui va le devenir pour assumer une vengeance et qui va se trouver mêlé de par les services secrets italiens, puis français, puis européens aux différents évènements qui vont balayer l' Europe dans la fin du 19 ème siècle.

Il nous faut toute l' érudition d' un tel homme pour que soient dans le même texte des hommes comme Garibaldi, Dumas, Verne, Freud, Dreyfus , et la liste est loin d' être exhaustive, et cela d' une façon si naturelle. En même temps nous avons une réflexion sur des sujets comme le début de la psychanalyse, l' antisémitisme, la construction de l' Italie, les pogroms en Russie, la franc-maçonnerie, l' Eglise, la construction de l' Italie. Le tout est mâtiné d' érudition et d' humour et pas seulement anglais! N' oublions pas que c' est aussi un roman d' action, un roman d' espionnage, un roman historique, un thriller, un roman psychologique, un essai. Le style est superbe, nous n' arrêtons pas d' apprendre, et tel que le prône Niezctche, de la manière la plus efficace avec le gai savoir. L' écriture est flamboyante, les images originales, les rebondissements constants.

Arriverai je à le résumé en un seul mot, non je vais vous décevoir il m' en faudra au moins 2, car ce livre a tout du chef-d' oeuvre!!!
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
58 internautes sur 63 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sereignor le 5 avril 2011
Format: Broché
Je ne lis que rarement deux fois un roman, sauf peut-être Dumas, ou Tom Clancy mais Eco toujours. Après le Nom de la Rose et Le Pendule de Foucaut, ce Cimetière de Prague est un roman à tiroirs, un livre que l'on peut prendre par plusieurs bouts, et faire un lecture en sautant certains chapitres lors d'une deuxième lecture bien sûr.
Cette manière géniale de montrer la construction progressive de nombreux faux, du Protocole des Sages de Sion au bordereau de l'affaire Dreyfus est étonnante, la haine de tout, le refus de l'amour et du bonheur comme cause de la haine des autres. Le refoulement et le racisme basique sont à la base de ce roman épique construit comme un roman populaire typique du XIXe siècle. L'antisémitisme plus que primaire tellement ridicule que l'on purrait en rire si l'Histoire ne nous avait pas secoué de manière horrible, est incroyable. Comment pouvait-on écrire des textes aussi ridicules et surtout comment les français pouvaient y adhérer à ce point sans esprit critique aucun, tant les idées et les faits rapportés sont impensables. Ce que ce livre montre mais on le savait déja, c'est que l'antisémitisme était profondément ancré et répandu dans toutes les populations européennes et dans toutes les classes sociales. Il est toutefois étonnant (pas vraiment en fait) que des journalistes français aient fait croire qu'il y avait eu en Italie une polémique soulevant l'idée que Eco fut antisémite. Il faut supposer que ceux-ci n'ont pas lu le livre.
Livre à lire et à relire.
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?