• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Coeur est un chasseur ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Le Coeur est un chasseur solitaire Poche – 25 avril 2001

4.3 étoiles sur 5 12 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 13,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,90
EUR 6,90 EUR 0,67

Livre de poche, nouveautés poche Livre de poche, nouveautés poche

--Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le Coeur est un chasseur solitaire
  • +
  • Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
  • +
  • Va et poste une sentinelle: roman traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Pierre Demarty
Prix total: EUR 34,40
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

La difficulté de communiquer et d'aimer est la préoccupation majeure de Carson McCullers. Dans sa vie comme dans son oeuvre. Dans Le coeur est un chasseur solitaire, déjà, l'angoisse bat, palpite au rythme de la solitude désespérée des êtres. Celle de Singer, le muet, qui traîne son silence dans l'artère déserte de cette petite ville du Sud américain. Celle de tous les clients du "Café de New York". Car Biff Brannon, le propriétaire du café, aime les marginaux, les anormaux de toutes espèces. Celle de la petite Mick Kelly enfin, cette étrange gosse masculine, si semblable à l'auteur. Cette série de portraits sans reflets se cogne, se bouscule sous nos yeux et demeure à jamais dans notre esprit.

Le Coeur est un chasseur solitaire est le premier roman de la jeune Carson qui n'a alors que vingt ans (1940). En quelques années, elle compose ses deux autres romans majeurs : Reflets dans un œil d'or magistralement porté à l'écran par John Huston et Frankie Addams (1946). Elle est également l'auteur d'un insolite recueil de nouvelles, La Ballade du Café Triste. --Laure Anciel

Présentation de l'éditeur

Habitants d'une petite ville du fin fond des États-Unis, les
personnages du Cœur est un chasseur solitaire se sentent
profondément seuls, abandonnés avec leurs révoltes. Subsistent cependant certains rêves. Pour Mick l'adolescente complexée, celui d'apprendre à jouer du violon qu'elle s'est confectionné, et qu'elle cache sous son lit. Biff lui, observe ses clients pour échapper à sa vie de couple bien terne. Jake rêve d'un monde plus juste. Le docteur Copeland essaie pour sa part d'œuvrer concrètement à la réalisation de ce monde car sa couleur de peau l'expose à des brimades quotidiennes. Leur rencontre avec John Singer, sourd-muet dont le calme et la courtoisie inspirent confiance, leur permet d'entrevoir la possibilité d'être compris.
Cette édition comprend également l'esquisse de ce grand roman ainsi que l'ensemble des essais et des articles que Carson McCullers a publiés de son vivant. Ces textes précisent les références de ce prodige de la littérature américaine tout en mettant en valeur sa sensibilité et son engagement. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Carson McCullers raconte une année de la vie de personnages qui se croisent, se cherchent, souffrent de la pauvreté, du racisme ou de la solitude.

Ils gravitent autour du Café de New-York, tenu jour et nuit par Bill Brannon, généreux envers les abimés de la vie et captivé par les individus qui évoluent devant ses yeux.
L'autre point d'attraction est joué par Singer, sourd et confident des écorchés que sont Mick l'adolescente fondue de musique et au seuil du monde adulte, Jake Blount le communiste révolutionnaire et alcoolique et le docteur Copeland, intellectuel sanguin qui consacre chaque heure de sa vie à l'émancipation de ses frères noirs.

Une écriture simple mais profonde par les sentiments, les petites tragédies et la soif de vie des personnages qu'elle laisse deviner.
1 commentaire 12 sur 13 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
C'est l'histoire de plusieurs personnages marginaux. L'auteur nous peint aussi une société et une partie d'histoire et ou l'on se rend compte qu'aujourd'hui on vie la méme situation, tant sur le plan historique que sur le plan humain.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
« Le coeur est un chasseur solitaire » est le premier roman de Carson McCullers. S’il fallait raconter la fin des années trente dans un quartier populaire d’une petite ville du sud des Etats-Unis, ce pourait être avec ce livre là. Entre cette jeune écrivain de vingt deux ans et la réalité de crise de l’avant guerre – l’imaginaire et les frustrations faisant évidemment partie de cette réalité – existent en effet des sympathies et des connivences qui font de cet ouvrage son chef d’oeuvre.
Dans ce roman foisonnant tous les personnages ont une existence propre. Certes, ils s’y détachent un certain nombre de figures marquantes. Mick, si attachante, est l’une d’elles. L’adolescente en devenir, passionnée de musique, rode dans son pauvre quartier pour surprendre quelques notes s’échappant d’un poste de radio. Elle a l’intelligence de la sensibilité et ressemble en cela étrangement à Carson McCullers. Elle ponctue ces pages de ses apparitions, de ses rêves et de ses déconvenues. Elle n’est, pas plus que l’écrivain, le centre de ce récit, elle est un élément du « jeu ». Elle y participe et le subit, elle connaît et méconnaît ses terribles règles. C’est là une des forces de la littérature états-unienne, elle sait s’immerger dans un milieu – le plus souvent populaire – sans aucun esprit de système. Elle rapproche les êtres, les destinées, les caractères qui se heurtent, se manquent et rebondissent. C’est une sorte mouvement brownien des personnages auquel l’Auteur est simplement mêlée. Dans les dialogues de ce roman rien à citer de la part de Carson McCullers.
Lire la suite ›
2 commentaires 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Dans les années 1920-1930,de cette petite ville du Sud profond des Etats-Unis, le docteur Copeland fait figure d'exception parmi les siens. En effet, c'est un homme Noir qui s'est battu toute sa vie pour l'émancipation des Noirs, dans un pays où l'esclavage est en théorie aboli mais où les Noirs sont toujours considérés comme une classe sociale inférieure.Il fait de son mieux pour que les jeunes Noires ,hommes et femmes ,aient accès aux études et occupent des postes prestigieux. Pourtant , lui-même , bien que médecin est toujours méprisé par les Blancs qui ne voient en lui qu'un domestique.

Il est en conflit avec ses propres enfants qui ont voulu rester dans leur condition peut-être pour ne pas trahir les leurs qui n'ont pas pu s'extraire de leur condition ou peut-être aussi afin de ne pas être rejetés plus tard par les leurs et par les Blancs qui ne les considéreront jamais comme leurs égales.

Peut-on ,au nom d'un avenir meilleur,contraindre ses propres enfants à quitter une classe sociale, une culture, des codes, pour accéder à des études et à un métier qui leur assurent de vivre dans l'aisance matérielle mais qui les coupera de leurs racines, de leurs proches et qui ne fera jamais d'eux, à cette époque du moins, les égaux des Blancs qui de toute manière les méprisent? Comment suivre les pas d'un père autoritaire, violent lorsqu'on ne partage pas les mêmes idéaux?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Dans le Sud des Etats-Unis, un pensionnat devient le lieu de rencontre de plusieurs personnages, tous différents mais tous animés par une sourde colère.
Roman atypique écrit avant la Seconde guerre mondiale, sorte de fable sociologique, « Le cœur est un chasseur solitaire » surprend par son absence de sujet principal et le foisonnement des thèmes abordés : la jeune Mike vit le passage délicat à l’âge adulte, le médecin Noir tente de secouer sa communauté en s’inspirant des écrits de Karl Marx, l’ivrogne aspire également à une économie plus égalitaire…
Le lecteur peut être dérouté par ce fouillis des genres, déçu par le lien artificiel créé entre les personnages (lien quasi mystique incarné par le sourd-muet qui sert malgré lui de psychanalyste aux autres), gêné par l’incohérence de certaines conversations. Mais par-dessus-tout, il sera certainement outré par une traduction déplorable (québécoise ?) qui massacre l’œuvre à coups de hache : les cheveux sont « cosmétiqués », les « condoms » sont distribués, les « policemen » marchent dans la rue ; tout le monde vouvoie tout le monde (y compris les ados entre eux ou les parents s’adressant à leurs enfants) ; quant au parti pris de traduire en langage « petit nègre » les paroles des personnages Noirs, il est discutable.
Pour toutes ces raisons, ce classique de la littérature américaine ne m’a pas emballée.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?