Le combat ordinaire - tome 2 - Les quantités négligeables et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 12 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Combat ordinaire, tome... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Amazon rachète votre
article EUR 4,33 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Combat ordinaire, tome 2 : Les Quantités négligeables Album – 6 mai 2004


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 13,99
EUR 11,77 EUR 9,09

bonnes résolutions 2015 bonnes résolutions 2015


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Combat ordinaire, tome 2 : Les Quantités négligeables + Le Combat ordinaire, tome 1 + Combat ordinaire (Le) - tome 3 - Ce qui est précieux
Prix pour les trois: EUR 41,97

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Né en 1969, Manu Larcenet vit à Vélizy une enfance peinarde, en dehors des crises d'angoisse qui lui gâchent la vie. Vers dix ans, il se lance dans la BD : il en fait tous les jours et il n'arrêtera jamais. Après s'être partagé entre le punk-rock (nul) et le dessin, il intègre Fluide Glacial en 1994, et tout le monde se l'arrache - Spirou, Dupuis, Glénat... En 2000, il s'installe chez « Poisson Pilote » avec Trondheim et Les Cosmonautes du futur, puis avec son frère Patrice Larcenet et Les Entremondes, puis tout seul avec Le Temps de chien, Nic Oumouk et le magnifique Combat ordinaire, pour lequel il obtient en 2004 le prix du meilleur album du festival d'Angoulême. Entre-temps, en 2001, il part s'installer dans la brousse lyonnaise. Ce virage existentiel notable nous vaut Le Retour à la terre, scénarisé en toute complicité par son ami Ferri. Au printemps 2008, il attaque Blast. En 2010 et 2012, il publie deux livres jumeaux, les merveilleux Peu de gens savent et Nombreux sont ceux qui ignorent, chez Les Rêveurs, maison d'édition qu'il a cofondée en 1997 et quittée en 2013.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 4,33
Vendez Le Combat ordinaire, tome 2 : Les Quantités négligeables contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 4,33, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Album: 48 pages
  • Editeur : Dargaud (6 mai 2004)
  • Collection : Le Combat ordinaire
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2205055895
  • ISBN-13: 978-2205055894
  • Dimensions du produit: 32 x 24,1 x 1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (14 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 37.013 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Première phrase
MARCO NOUS A DiT QUE VOUS ETES VETERiNAiRE ? Lire la première page
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pol Macqueron TOP 500 COMMENTATEURS le 13 mai 2004
Format: Album
On savait Manu Larcenet capable d'être hilarant (Le retour à la terre), sensible (Le combat ordinaire vol.1)... mais là, il passe au-delà de tout ça! Il est vrai. On se retrouve dans chaque page. Chaque situation peut être adaptée à notre vie.
Et si vous avez un coeur normal, vous lacherez surement une petite larme de compassion pour ce héros incroyablement ordinaire.
Bien partie pour être la meilleure BD de l'année, "Les quantités négligeables" va faire passer Manu Larcenet du panthéon des meilleurs auteurs du moment à ceux des meilleurs auteurs de tous les temps.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Alexandre Hennequin VOIX VINE le 13 mai 2004
Format: Album
comment surfer avec l'histoire de la vie d'un anti-héro sur des themes parfois brulant, parfois banal , mais jamais sans etre moralisateur ou caricatural?

Manu Larcenet le fait avec délice; on se permet de penser qu'au travers d'un personnage très "pseudo", il se livre à une auto-psychanalyse avec un Marco toujours très turlupiné, mais il fait en fait de la psychanalyse de groupe, véritable autopsie de notre socièté malade où chacun cherche du réconfort et de la reconnaissance ou il peut.
Les personnages sont de plus en plus attachant et le style s'affirme.
On ne ressort pas indemne d'une telle lecture, Marco c'est un peu moi, un peu toi....
Pas si étonnant que le premier album soit le meilleur à Angoulême.
Salut Georges...vite un troisième album
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Yves Gerbal VOIX VINE le 21 février 2008
Format: Album
Le Tome 1, déjà, m'avait convaincu de la qualité de cette série du "Combat ordinaire". Le Tome 2 confirme cette impression et en rajoute même une couche : on y parle de l'art, du couple, de la société, bref, de la vie... en petites touches tellement vraies et tellement sensibles que c'en est étonnant de justesse... Le ton, toujours entre drôlerie et gravité, évite de tomber dans la facilité ou le cliché. BD, vraiment, vous avez dit BD ? Demain, j'achète le tome 3... à suivre...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par gtheboss2 le 12 mai 2004
Format: Album
Bien plus « sombre » que le premier tome, « Les quantités négligeables » est un album tout aussi, voire même un peu plus captivant et poignant que le premier. Encore une fois, Larcenet fait preuve de tout son talent pour exprimer les émotions de ses personnages (très attachants) et jouer avec les nôtres ! Il parvient à concilier l'humour, le sérieux, la profondeur, l'émotion et la sensibilité à un tel point que, fait rare, le lecteur parvient à « ressentir » cet album !
Un album incontournable pour tous !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Marsan le 27 novembre 2012
Format: Album Achat vérifié
Fan de Larcenet depuis quelques années, je n'ai encore jamais été déçu par aucun de ses albums.
Une BD au goût du jour avec un pointe d'humour et des situations tellement vrai...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Lox le 13 mars 2008
Format: Album Achat vérifié
Croyez-le ou non mais cette BD a le pouvoir de perturber l'esprit. Le rire, les larmes, la peur, l'envie; sa contemplation fait naître en nous toute une série de sentiments qui nous ramène irrémédiablement à nous. Le combat ordinaire, c'est une part de chacun. C'est un peu de nos vie dans une cinquantaine de pages aux dessins simples, mais profonds par tout ce qu'ils sont capables de véhiculer. Un petit chef d'œuvre en cases qui retranscrit à merveille la vie dans ses plus bons comme dans ses plus mauvais moments...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Blue Boy TOP 500 COMMENTATEURS le 13 décembre 2012
Format: Album
Comme à la première lecture, je dois dire que j’ai été sincèrement bouleversé par cet épisode et la dignité avec laquelle les parents de Marco affrontent tous deux la maladie du père. Larcenet nous révèle ici son côté hypersensible mais avec pudeur, qu’il sait bien traduire par un dessin dépourvu d’effets ostentatoires. Par rapport au premier tome, le trait se fait moins rond, moins précis, avec une variété de styles en fonction des états d’âme du personnage principal. Abstrait et rougeoyant quand Marco a ses crises d’angoisse, acéré et inquiétant dans un environnement urbain, vrai et sécurisant dans les passages poétiques… le changement de style n’est nullement gênant ici et le résultat est souvent saisissant.

Avec ce second épisode, Larcenet m’a vraiment touché au cœur avec ce héros du quotidien qui nous ressemble, avec ses failles et ses lâchetés, mais aussi son humanisme et sa sensibilité. Les « quantités négligeables », ce sont les dockers méprisés par les géants de la finance voire par le bobo snob qui sommeille en chacun de nous. Ce sont aussi les petites choses de la vie courante qui semblent insignifiantes de prime abord, mais prennent une importance toute autre vues sous l’angle de la poésie, mettant au rencart toutes les fausses valeurs transmises par une société individualiste (argent, ambition, réussite, compétition,…) que l’on avait failli croire primordiales…
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?