EUR 4,60
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 10 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Con d'Irène a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Con d'Irène Poche – 25 mai 2000


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 4,60
EUR 4,60 EUR 5,00

Boutique Littérature Boutique Littérature


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Con d'Irène + Chansons pour elle et autres poèmes érotiques + Le Verrou et autres contes grivois
Prix pour les trois: EUR 8,60

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

"Jeune bourgeois, ouvrier laborieux, et toi, haut fonctionnaire de cette République, je vous permets de jeter un regard sur le con d'Irène, ô délicat con d'Irène !" Quand, à la fin des années vingt, est publié anonymement ce petit ouvrage, les foudres de la censure se déchaînent. La société française n'est pas encore prête à reconnaître comme littérature une ode passionnée au sexe de la femme, "ce lieu de délice et d'ombre, ce patio d'ardeur, dans ses limites nacrées, la belle image du pessimisme. Ô fente, fente humide et douce, cher abîme vertigineux". Qui se cache derrière ces pages sulfureuses, jouant de la critique bourgeoise et de la création surréaliste échevelée ? C'est, on l'apprend après quelques années et quelques procès évités, un jeune homme en guerre contre la morale et la bourgeoisie qui se fait appeler Aragon. Aujourd'hui que nous sommes revenus de la provocation, que reste-t-il du Con d'Irène ? Un mystère tout aussi grand et profond, c'est-à-dire une vraie réflexion et une religieuse fascination pour l'antre de la femme. "Si petit et si grand ! C'est ici que tu es à ton aise, homme en fin digne de ton nom." --Denis Gombert

Quatrième de couverture

«Qui pouvait lire vraiment Le Con d'Irène jusqu'à une époque récente ? Qui aurait osé penser que Sade serait un jour imprimé sur papier bible ? Il n'y a plus de livre sous le manteau, plus d'Enfer. Aragon, dans les années 20 du vingtième siècle, brûle ses vaisseaux. Pas de retour possible en bourgeoisie, pas de compréhension de la part de ses amis surréalistes. Il va rentrer dans l'ordre "prolétarien", c'est-à-dire là où on ne se doute de rien. Le camarade Aragon serait l'auteur du Con d'Irène ? Vous voulez rire, c'est une provocation. Et pourtant, la planète de la censure tourne, La Défense de l'infini nous montre que rien n'était fatal dans la régression "poétique" ou "réaliste" qui a suivi. Cela gêne beaucoup de monde ? Trop. Pour l'instant restons avec Irène : "Il flotte autour d'elle un grand parfum de brune, de brune heureuse, où l'idée d'autrui se dissout."»Philippe Sollers.



Détails sur le produit

  • Poche: 92 pages
  • Editeur : Mercure de France (25 mai 2000)
  • Collection : Le Petit Mercure
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2715221398
  • ISBN-13: 978-2715221390
  • Dimensions du produit: 15,9 x 10,1 x 0,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 47.563 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

2.6 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par C. Mazel le 29 mai 2010
Format: Poche
Le con d'Irène est un livre qui circulait sous le manteau traînant avec lui sa réputation sulfureuse. S'il est bien question d'un con, celui d'Irène, en une extraordinaire description de quelques pages, il n'y est ailleurs que peu question d'érotisme... mais du voyeurisme dans les bordels, de l'accablement de la vie de province, du règne des femmes dans une famille normande. Et plus encore, il est question de littérature : le dégoût du récit, l'inachèvement comme provocation, la mise à distance des textes de Sade. L'ensemble écrit dans une prose poétique extraordinaire, assez proche des meilleures pages de Céline.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par vaudaine le 4 juillet 2009
Format: Poche
Déçu: contenu obscur, triste et simplet, vieillot.
C'est surprenant de la part d'Aragon qui est un formidable écrivain et poete.
Préférer "Le Paysan de Paris", une merveille.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par ivan tinel le 31 mai 2014
Format: Poche Achat vérifié
conditions de réception satisfaisantes
etat satisfaisant
promouvoir ces inconnus de grands auteurs caricaturés dans leur démarches
communiste et hédoniste
cohérence personnelle a découvrir
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par BAGRATION COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 5 novembre 2011
Format: Poche
"Qui pouvait lire vraiment Le Con d'Irène jusqu'à une époque récente ?

Qui aurait osé penser que Sade serait un jour imprimé sur papier bible ? Il n'y a plus de livre sous le manteau, plus d'Enfer.

Aragon, dans les années 20 du vingtième siècle, brûle ses vaisseaux. Pas de retour possible en bourgeoisie, pas de compréhension de la part de ses amis surréalistes. Il va rentrer dans l'ordre " prolétarien ", c'est-à-dire là où on ne se doute de rien. Le camarade Aragon serait l'auteur du Con d'Irène ? Vous voulez rire, c'est une provocation. Et pourtant, la planète de la censure tourne, La Défense de l'infini nous montre que rien n'était fatal dans la régression " poétique " ou " réaliste " qui a suivi. Cela gêne beaucoup de monde ? Trop. Pour l'instant restons avec Irène : " Il flotte autour d'elle un grand parfum de brune, de brune heureuse, où l'idée d'autrui se dissout. "

Tout est dit. Cette postface élève un monument à l'audace
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par pierre Lemoine le 5 juin 2014
Format: Poche Achat vérifié
Bof! Commande suite à un article disant que cela avait été ergot par une femme écrivain morte il y a peu. Sans grand intérêt
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?