undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles3
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:9,99 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 juillet 2010
Ca cd récent du Concert des Nations est Fantastique : l'expression de la musique baroque est très bien transcrite. les morceaux sont diversifiés, et l'enregistrement de très bonne qualité. Autant dire que le concert des nations est fait pour cette musique ! On arrive bien à distinguer la viole de gambe du violoncelle. Les explications du livret sont bien détaillées.
Je recommande ce cd à tous les amateurs de musique baroque. Dommage que les concerts du Concert des nations ne se font qu'à Paris pour le moment et que le porte-monnaie a un haut-le-coeur en voyant les prix des places !
11 commentaire|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tout comme de nombreux compositeurs baroques allemands, Telemann s'est beaucoup inspiré de la musique instrumentale de ses voisins européens. Si l'écriture de ses Concertos s'est largement nourrie du style italien - il était le premier à reconnaître que l'étude de l'écriture de Corelli lui avait été très utile -, pour ses Suites, c'est davantage vers l'esprit musical français qu'il aimait se tourner. Sans doute inspiré par cet éclectisme savant, c'est autour de ces trois nationalités que s'articule le programme de ce « Concert Spirituel au temps de Louis XV ». Ce n'est pas la première fois que Jordi Savall s'intéresse à la musique de nos anciens grands monarques. Les habitués de la discographie du Catalan barbu se souviennent avec bonheur de ses portraits des orchestres de Louis XIII et de Louis XIV. Aussi, même si ses membres ont depuis quelque peu changé, le Concert des Nations est toujours cet ensemble d'éminents spécialistes. Leur coup de pinceau est toujours le même. Évoluant au sein d'une musique contrastée et dynamique, chaque musicien agit comme s'il était investi d'une mission à l'enjeu capital. Tous s'évertuent à reproduire les rythmes les plus endiablés avec la même précision que les plus infimes articulations, proprement et sans confusion. Enivrés qu'ils sont par l'abondance des thèmes, leur hommage se transforme vite en culte des sonorités, notamment dans les pièces de Rameau où l'on sent des dispositions toutes particulières. À commencer par une prise de son en parfait accord avec l'interprétation, cette « réunion de goûts » ne manquera pas de séduire les oreilles les plus délicates. Avec ce florilège de la vie musicale sous le règne du Louis XV, le Concert des Nations exprime une fois de plus l'étendue de ses compétences. Aux mélomanes de savoir en profiter !
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2011
Un Corelli (8 minutes) un erzatz de Rameau, car tronqué (10 minutes) 3 Télémann ( 60 minutes) pour remplir les quelques 78 minutes illustrant l' institution du Concert Spirituel, c' est une plaisanterie de mauvais goût !!!

Malgré la qualité des interprètes qui n' est pas remise en cause, mais la conception et l' équilibre de ce disque, prétendant illustrer cette institution, est raté et inutile, puisque nous trouvons ces œuvres ailleurs chez d' autres baroqueux et tout aussi belles, sinon plus, notamment " L'AKADEMIE FÜR ALTE MUSIC BERLIN ", indépassable ni égalable dans Telemann qui chante dans son arbre généalogique . Pour Rameau, Kuijken, Herreweghe, Gardiner, Leonhadt, soit pas de français pour féter les suites de Rameau !
C' est normal, puisque nul n' est prophète en son pays de France depuis 1789, Berlioz l' avait constaté et bien d' autres puisque la préférence étrangère est un fait historique constant de " la république planétaire " !

Ce qui est grave pour ce CD, c' est que la suite entière se retrouve dans le CD ALIA VOX suivant, toujours chez Louis XV !

Ce cafouillage en doublon du Rameau que l' on trouvera dans le CD suivant sur LOUIS XV est indigne de la marque ALIA VOX étant donné le choix à profusion de la musique à cette époque et il aurait été plus judicieux de ne pas tronquer Rameau pour y faire du remplissage et équilibrer les compositeurs à cette époque du Concert Spirituel.
88 commentaires|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)