Amazon rachète votre
article EUR 0,65 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Diable Poche – 15 août 2000


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 69,98

Gratuit : Amazon sur votre mobile et votre tablette
téléchargez gratuitement l'application Amazon et retrouvez tous nos livres et nos produits dans votre iPhone, Android ou iPad.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse

Cet ouvrage retrace l'évolution et l'utilisation de la notion de diable de sa naissance à sa conception actuelle. Apparu dans un souci d'explication cosmique et eschatologique, le diable acquiert peu à peu de l'autonomie. Bien qu'issu du domaine religieux, comme raison du mal, il a largement pénétré la culture profane.

À l'époque médiévale, où règne une mentalité magique, le diable est omniprésent malgré la grande discrétion de l'Église à son égard. Il est intégré à la culture chrétienne, à sa place, avec ses semblables surnaturels. S'il agit dans le monde, il n'y est pas physiquement présent.
À partir du XIIIème siècle, les menace hérétiques sévissent, provoquant une mentalité obsidionale qui s'exprime dans l'obsession diabolique. La chrétienté est assaillie par des puissances surnaturelles dans lesquelles elle voit l'oeuvre du Malin. Des manuels de démonologie sont alors composés et les exorcismes sont de plus en plus ritualisés. L'Église engage la grande chasse au diable.

Cependant, dès le XVIe siècle, l'incrédulité gagne les élites non pas à l'égard de l'existence du diable mais concernant ses interventions dans le monde. Le diable se laïcise peu à peu mais son rôle social se poursuit.
Aux XVII et XVIIIème siècles, il incarne le mal de vivre ressenti par les mystiques et les préromantiques. Le diable est adopté par les mythes littéraires qui en font un être protéiforme relevant dorénavant beaucoup plus du domaine psychologique que de la croyance religieuse.

Au XIXème et au XXème siècles, le diable devient un phénomène social et acquiert un caractère positif, en tant qu'emblème des révoltes contre l'ordre établi. C'est le libérateur de l'homme, le promoteur de la science et du progrès. De nombreuses sectes font resurgir les cultes sataniques. Le mythe du diable reste solide et fascinant quand bien même on élude la question de son existence réelle.
Aujourd'hui, on est tenté de lui donner des traductions psychologiques, mais l'ampleur grandissante du virtuel ne tend-elle pas à forger une nouvelle figure du diable ? Ce non-existant, non-être, maître de l'illusion et du mensonge ne sera-t-il pas la super star du XXIème siècle ? -- Catherine des Ursins -- -- Futuribles

Quatrième de couverture

Cet ouvrage propose l'étude de la naissance et de l'évolution historique de la notion de diable avec ses implications sociales, religieuses et culturelles à travers la sorcellerie et les exorcismes. Il fait aussi le point sur le rôle actuel du satanisme et livre des interprétations psychologiques et sociologiques du phénomène.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,65
Vendez Le Diable contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,65, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 128 pages
  • Editeur : Presses Universitaires de France - PUF (15 août 2000)
  • Collection : Que sais-je ?
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2130495621
  • ISBN-13: 978-2130495628
  • Dimensions du produit: 17,6 x 0,8 x 11,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 544.374 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client sur 18 décembre 2002
Format: Poche
Ha bitué de la collection que sais-je, je m'orientais le plus souvent vers les thèmes artistiques et, un jour ou j'en ai eu assez, j'ai acheté "le diable".
ET bien a ma grande surprise, j'ai apprécié enormement ce livre, me plongent ainsi dans les différentes formes de venerations du mal, et bousculant aiinsi bon nombre de mes propres idées recus sur le sujet...
A lire si on ne veut pas perir en enfer (ou du moins si on veut avoir un petit appercu de ce qui pourrait nous attendre!!!)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sbo TOP 500 COMMENTATEURS sur 25 septembre 2011
Format: Poche
Comme la plupart des livres de la collection "Que-sais-je", Le Diable est un modèle de concision, une excellente introduction au sujet. Et comme dans certains autres "Que sais-je?" le format petit et épais d'à peine 123 oblige l'auteur à prendre quelques raccourcis regrettables.
"Le diable", entre ces atouts et ces limites, est un ouvrage facilement lisible, par son contenu et par le style agréable et fluide de l'auteur.

Il traite de l'histoire culturelle du diable dans nos contrées. Celui-ci est pourtant originaire du Proche et du Moyen-Orient. C'est pourquoi l'auteur dresse en quelques lignes ses caractéristiques (apparence, mais degré d'autonomie surtout), son rôle, les mythes qui lui sont liés en "Babylonie" (cela comprend Sumer et son héros Gilgamesh, entre autres), en Egypte ancienne, puis l'apport du monde gréco-latin, le satan et le dragon hébraïques, le diable mazdéen (Ahriman).
Georges Minois présente ensuite le diable médiéval: l'Eglise n'en dit quasi rien officiellement, mais ses théologiens depuis Augustin ont l'imagination fertile, les moines aussi, de même que la population et les artistes de l'époque (ex: dans les miniatures). A chacun de ces groupes sa vision du diable. Bref portrait également du diable des cathares. Quelques lignes traitent du diable des musulmans. Le 3e chapitre parle de la grande chasse au diable et aux sorcières (supposées s'associer avec lui) entre le XIVe et le XVIe siècle. Ce sont les procès, l'Inquisition et les exorcismes. L'auteur couvre ainsi l'histoire du diable jusqu'au XXe siècle (au cinéma par exemple).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Max PANCHOUT sur 6 février 2013
Format: Poche Achat vérifié
Un livre, de référence, épuisé, fourni le plus rapidement possible en excellent état et pour un prix des plus raisonnables...
Merci Amazon, et félicitations pour le choix et la sélection de vos fournisseurs.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?