undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Le dimanche de Bouvines (27 juillet 1214) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Dimanche de Bouvines, ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Dimanche de Bouvines, 27 juillet 1214 Poche – 1 janvier 1985


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 10,20
EUR 10,20 EUR 4,99

Rentrée Littéraire 2015 : découvrez toutes les nouveautés de la rentrée en livre et ebook Rentrée Littéraire 2015 : découvrez toutes les nouveautés de la rentrée en livre et ebook


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Dimanche de Bouvines, 27 juillet 1214 + Guillaume le Maréchal ou Le meilleur chevalier du monde + L'An Mil
Prix pour les trois: EUR 28,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

"Une bataille. Un événement. Ponctuel. Retentissant." C'est ainsi que Georges Duby, l'un des plus éminents médiévistes français (Le Moyen Âge, Le Chevalier, La femme et le Prêtre), commente la bataille de Bouvines où Philippe Auguste a vaincu l'empereur Otton IV durant l'été 1214. En trois temps - l'événement, le commentaire, l'inscription dans la légende - l'historien propose une approche originale de cette journée qui a fixé pour des siècles le destin de tous les États européens, affermi la monarchie en France en suscitant pour la première fois le sentiment de l'unité nationale. L'histoire des batailles, si longtemps décriée, se trouve réhabilitée et profondément renouvelée par l'analyse conjointe du contexte social, culturel et idéologique. Mais un événement si considérable ne peut être dissocié de son souvenir. Tantôt rejeté dans l'ombre, tantôt glorifié, constamment transformé et relu selon les lieux, les milieux et les époques, le mythe de Bouvines après Bouvines est au moins aussi important que la bataille elle-même.

L'originalité de la démarche, la rigueur de l'analyse, la clarté de la démonstration et du style font du Dimanche de Bouvines une oeuvre toujours percutante. --Gaëtane Guillo

Présentation de l'éditeur

Avant-propos de l'auteur



Détails sur le produit

  • Poche: 364 pages
  • Editeur : Gallimard (1 janvier 1985)
  • Collection : Folio histoire
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070322955
  • ISBN-13: 978-2070322954
  • Dimensions du produit: 17,7 x 10,7 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (17 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 103.673 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

24 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile  Par David W.J. TOP 500 COMMENTATEURS le 6 août 2009
Format: Poche
Rares sont les livres d'histoire qui allient à la fois le sérieux, la rigueur, l'érudition que doit respecter l'historien mais en plus le talent pour expliquer clairement, honnêtement tout en restant en retrait et d'être compréhensible par le plus grand nombre. La démarche d'un ethnologue qui explore le moyen âge comme des découvreurs explorent des pays reculés, en cherchant à comprendre la mentalité. Dans ce livre, on a une description du décor, de l'époque et des personnages, des chapitres sur la paix et les tournois, la guerre, la bataille, autant d'occasions d'étudier le moyen âge. Enfin une petite analyse du mythe de Bouvines à travers l'histoire. Les annexes sont riches des documents essentiels.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stéphane MANTOUX TOP 500 COMMENTATEURS le 29 juillet 2013
Format: Poche Achat vérifié
Voici un ouvrage fondamental du renouveau de l'histoire-bataille -et plus généralement de l'histoire événementielle- au sein de l'historiographie française. A ranger aux côtés de celui de J.-P. Bertaud, consacré à Valmy, et sorti d'ailleurs à peu près en même temps. Georges Duby (1919-1996), professeur au Collège de France, membre de l'Académie française, a beaucoup fait pour le renouvellement des études médiévales en s'intéressant aux réalités économiques, aux structures sociales et aux systèmes de représentation.

Dans l'avant-propos de cette édition de 1985, soit douze ans après la parution initiale, l'historien rappelle combien participer à la collection "Les trente journées qui ont fait la France", en traitant l'événement, n'allait pas de soi à cette époque. Il l'a fait d'abord par plaisir, ensuite pour replacer la bataille de Bouvines dans une histoire longue, en suivant les traces de Fernand Braudel. Une histoire à trois niveaux : l'ethnographie de la pratique militaire au XIIIème siècle (Evénement) ; l'appréhension de ce que signifie au XIIIème siècle la guerre, la paix, la trêve, dans le champ du politique et du sacré (Commentaire) ; enfin, la mémoire de Bouvines jusqu'au XXème siècle (Légendaire). Au final, c'est cet ouvrage qui a donné à Duby l'envie de travailler sur un des personnages célèbres contemporains de la bataille, Guillaume le Maréchal, dont il écrivit ensuite une biographie.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sir le 11 juin 2009
Format: Poche Achat vérifié
Georges Duby nous livre une étude qui va bien au delà du simple récit d'une bataille. Il explique une époque, un contexte, une foi. Il nous montre la naissance d'un peuple et d'un mythe.

Georges Duby s'est inscrit avec ce livre dans la ligne de l'Ecole des Annales tout en renouvellant le genre en s'intéressant à un événement, ce que ses maîtres comme Marc Bloch, Lucien Febvre ou Fernand Braudel s'interdisaient de faire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 22 décembre 2008
Format: Poche Achat vérifié
Quel événement ! Une bataille. Quelle bataille !
Georges Duby, médiéviste de talent, nous conduit sur les chemins de la compréhension de l'Histoire. Une bataille, ce n'était pas fréquent. Guillaume le Conquérant de toute sa vie en a livré deux seulement, dont celle connue de tous, Hastings.

Une bataille s'apparentait dans son mode au tournoi de chevalerie. Le tournoi, au XIII° siècle était de fait une bataille pour le jeu, la gloire, les honneurs et l'argent. Il ne s'agissait pas d'un affrontement entre deux guerriers, mais au contraire entre plusieurs.

La bataille se conçoit comme un engagement militaire entre pairs. Le Roi Philippe Auguste se bat contre l'empereur, excommunié, allemand, Otton et ses alliés proches de Jean Sans Terre, roi d'Angleterre.

Philippe Auguste, pourchassé avec son armée, décide de faire face à Bouvines, un dimanche 27 juillet 1214. Il va fédérer une Nation. Sa victoire servira à asseoir la monarchie capétienne. Elle est retentissante sur plusieurs dizaines d'années. Elle est un modèle.

L'immense talent de Georges Duby est bien celui de traduire le contexte historique de la société, des trois états, de l'évolution de la féodalité, de la chevalerie, des manières de penser.

Les historiens de l'époque montrent la bravoure des grands chevaliers. Les sergents, du tiers état, non anoblis, portant armure et cavaliers, ne sont pas mentionnés; à l'exception d'un seul.

Les piétons (le peuple) ne sont jamais mentionnés que par la négative.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lord Nithorynque le 11 février 2014
Format: Poche Achat vérifié
Le 28 juillet 2014 sera commémoré le 800ème anniversaire de la bataille de Bouvines, événement sacralisé comme étant une des 30 journées qui ont fait la France. Un de ces événements qui « a fixé pour des siècles le destin de tous les états d’Europe" écrit Duby. Cet ouvrage n’est pas vraiment construit comme un travail universitaire, ce à quoi on pourrait s’attendre (pas de notes renvoyant à des sources). On peut le ressentir parfois comme un cours d’histoire au plan DEP dans lequel l’événement est d’abord décrit puis expliqué, l’explication étant suivie d’un exposé des problèmes et perspectives (les résonances de la bataille furent nombreuses). GD ne s’attarde guère sur la bataille elle-même, sur laquelle tout a été dit et bien dit : il laisse parler le chroniqueur français le plus impliqué dans cette grande affaire, puisqu’il y assiste aux côtés de Philippe-Auguste. Le récit est par la suite confronté aux autres sources écrites, françaises et européennes (une carte localisant ces sources figure en fin d’ouvrage).
Bien plus intéressant encore, un chapitre entier est consacré à la naissance du mythe de Bouvines, à sa mise en sommeil pendant des siècles, ainsi qu’à ses résurgences selon les nécessités politiques (surtout à l’occasion de certains conflits avec l’Allemagne). Suivent des documents divers (nombreux extraits des annales de l’époque) et une chronologie du règne de Philippe-Auguste.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?