Commencez à lire Le Droit de savoir sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

N'importe qui peut lire un ebook Kindle - même sans posséder un Kindle - grâce à nos applications de lecture Kindle gratuites.
Le Droit de savoir
 
Agrandissez cette image
 

Le Droit de savoir [Format Kindle]

Edwy PLENEL
4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (17 commentaires client)

Prix Kindle : EUR 9,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Le prix a été fixé par l'éditeur.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 9,99  
Broché --  
Poche EUR 5,42  
Chaque jour, un ebook avec au moins 60% de réduction
Découvrez l'Offre Éclair Kindle et inscrivez-vous à la Newsletter Offre Éclair Kindle pour ne rater aucun ebook à prix exceptionnel. Abonnez-vous dès maintenant
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !




Essayez gratuitement pendant 30 jours Amazon Premium et bénéficiez de la livraison en 1 jour ouvré gratuite et illimitée sur des millions d'articles, et d'autres avantages.


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Lecteur, merci d être venu à la rencontre d'un ferment de désordre et de discorde : un journaliste.
Du moins est-ce ainsi qu'en France les pouvoirs établis, autorités instituées, situations acquises et notabilités installées jugent d'ordinaire notre engeance, les journalistes d'enquête - ou d'investigation, comme l'on voudra -, ceux qui cherchent et qui révèlent. Font chorus tous ceux qui, par conformisme ou par aveuglement, les suivent sans broncher, entre troupeaux moutonniers et meutes revanchardes. Et c'est à chaque fois la même danse infernale : pour mieux taire, étouffer ou oublier les informations dérangeantes, le journaliste qui les porte au grand jour est désigné à la vindicte, traité en ennemi, accablé de maux imaginaires et affublé de mots incongrus.
J'ai beau en avoir l'habitude à force d'en avoir fait les frais, je ne m'y habitue toujours pas : pourquoi cet acteur indispensable au jeu démocratique est-il d'emblée décrié quand il assume vraiment son rôle ? Car à quoi est supposé servir un journaliste, selon les canons d'une tradition qui unit règles professionnelles et principes politiques ? Tout simplement à apporter aux gens les informations dont ils ont besoin pour être libres et autonomes. Libres dans leurs opinions, autonomes dans leurs décisions. Leur donner en somme les moyens de réfléchir et de choisir par eux-mêmes, sans être soumis à des puissances qui leur échapperaient ou à des pouvoirs qu'ils ne pourraient pas contrôler.
Un journaliste fait donc son travail quand il apprend au public ce qui lui échappe, ce qu'on ne voudrait pas qu'il sache, ce qu'on lui dissimule ou qu'on lui cache, ce qui lui est méconnu ou inconnu, bref tout ce qui ne ressort pas de la communication, d'où qu'elle vienne. Et, d'autant plus, quand elle provient des pouvoirs et des puissants qui, mieux que d'autres, ont les moyens d'imposer leur vision du présent, tout comme le récit du passé est, le plus souvent, écrit par les vainqueurs et les dominants. C'est alors que la responsabilité sociale du journaliste prend tout son sens, dans sa capacité à sortir des agendas imposés et à dévoiler des réalités inédites.
Or, bizarrement, dans le débat public français, c'est à ce moment précis que le journaliste se fait mal voir. Le voilà brocardé alors même qu'il s'accomplit en jouant son rôle d'apporteur de nouvelles inédites, nouvelles dérangeantes ou mauvaises, indociles et imprévues, incroyables ou impensables, nouvelles qui bousculent les certitudes, ébranlent les opinions, déstabilisent les réputations. Calomnié à cet instant où, sortant de sa routine et prenant des risques, il accomplit la promesse professionnelle qui lui fut enseignée d'être d'abord loyal envers les citoyens en leur dévoilant les vérités les plus utiles, celles qui font réfléchir, celles qui mettent en branle et en mouvement, celles qui découvrent l'impossible et ouvrent le possible. Bref, celles qui nous font sortir des chemins balisés.
Il est vrai que «les braves gens n'aiment pas que l'on suive une autre route qu'eux», chantait déjà Georges Brassens, et peut-être faudrait-il que le journalisme d'enquête fasse de «La mauvaise réputation», cette chanson de 1952, son hymne secret. La posture n'a cependant rien d'enviable. Avantageuse en apparence, elle n'en est pas moins dangereuse et désastreuse. Dangereuse pour les journalistes concernés qui risquent de se vivre en poètes maudits de leur profession, intériorisant en marginalisation l'exclusion qui les frappe. (...)

Présentation de l'éditeur

S’agissant des affaires publiques, la publicité doit être la règle et le secret l’exception. Rendre public ce qui est d’intérêt public est toujours légitime. Tout document qui concerne le sort des peuples, des nations et des sociétés mérite d’être connu de tous afin que chacun puisse juger sur pièces, choisir pour agir, influer sur la politique des gouvernements. Si, en démocratie, le peuple est souverain, alors la politique menée en son nom ne saurait être l’apanage d’experts et de spécialistes, d’élites et de professionnels, seuls destinataires des informations légitimes, et agissant comme des propriétaires privés d’un bien public. Preuve en est la diabolisation par les puissants de la « transparence » notamment revendiquée par Mediapart, comme si le journal réclamait un droit inquisitorial à percer les secrets alors que, au contraire, ses curiosités n’ont jamais porté que sur des sujets d’intérêt public (Karachi, Bettencourt, Kadhafi…).Ce livre entend démontrer l’utilité de ce droit de savoir comme accélérateur de la prise en main de leur destinée par les peuples, alors que la crise en cours ne cesse de les en déposséder. Tandis que l’opacité et le secret protègent la corruption et l’injustice et que des murailles, y compris inconscientes, se dressent devant le légitime droit de savoir dès que les journalistes l’illustrent par des curiosités dérangeantes, l’information se révèle toujours un appel à la liberté.Fondé sur l’expérience de Mediapart, Le Droit de savoir recense les obstacles qui se sont dressés en travers de son chemin pour empêcher l’information et les enquêtes ; le livre revient sur les filatures, les écoutes, les campagnes de diffamation, les plaintes de l’ancien gouvernement. Il analyse aussi les conséquences de ses révélations et les débats publics qu’elles ont provoqués. Surtout, à l’heure de la révolution numérique, cet ouvrage constitue un plaidoyer pour une nouvelle loi fondamentale sur la liberté de l’information. Un droit qu’il faut étendre, consolider et renforcer.

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 184 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 173 pages
  • Editeur : Don Quichotte (14 mars 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00BSWKGDU
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (17 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°1.526 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Journaliste, ancien directeur des rédactions du Monde, Edwy Plenel est cofondateur et président de Mediapart.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.5 étoiles sur 5
4.5 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
33 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vital pour la démocratie 3 avril 2013
Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 50 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Broché
A l'heure où Jérome Cahuzac est finalement obligé de reconnaître piteusement son mensonge, c'est peu que de dire que Mediapart, et,, derrière lui, Edwy Plenel tiennent là leur revanche. C'est à une cinglante démonstration de l'utilité de ces nouveaux modes d'informations que nous venons d'assister. Au delà des considérations partisanes, force est de constater que ce nouveau média est une nécessité démocratique tant la presse, dite classique, semble prompte à passer sous silence nombre d'affaire du même genre, pour mieux flatter la main qui la nourrit.

Le travail de Plenel et de siens est donc hautement dangereux pour bien des puissants au pouvoir et l'on comprend mieux alors les filatures, les écoutes, les campagnes de diffamation, les plaintes et autres friandises que lui a réservé le précédent gouvernement, dans le but évident, de faire échouer toute enquête qui pourrait lui porter préjudice. Il en va maintenant du gouvernement de monsieur Hollande comme de celui de Sarkozy: tout est bon pour décrédibiliser le travail de fourmis éffectué par le site. Malheureusement pour ceux qui feignent encore de croire que les gens se satisfont des histoires autorisées qu'on veut bien leur raconter, l'affaire Cahuzac a donné raison à Mediapart et le soutien de l'opinion en a encore été renforcé.

Dans cet ouvrage, Edwy Plenel revient sur les conditions éprouvantes dans lesquelles sont menées la plupart de ces enquêtes, la minutie maniaque avec laquelle elles sont menées et le sérieux de ses investigations.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bonnes réflexions 12 mai 2013
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Plenel explique clairement le rôle de la presse dans une démocratie et s'exprime d'une manière succinte. Livre agréable à lire.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Très bon livre 27 mars 2014
Format:Poche|Achat authentifié par Amazon
Très bon livre. A la hauteur de l’engagement d'Edwy PLENEL. Merci pour cette mise en lumière Monsieur EDWY PLENENL.
Bravo et un grand merci
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le droit de savoir 1 juin 2013
Par doudou
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
J'ai aimé ce livre ; on y apprend des choses qui n'auraient jamais été dévoilées sans E. Plenel ; bravo d'avoir osé
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très intéressant 15 juin 2013
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Livre très intéressant mais le vocabulaire n'est pas adapté à tout le monde. A recommander aux élèves de journalisme (très instructif)
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent 27 avril 2013
Par Naty
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Edwy Plenel est génial. Ce livre lui "colle" parfaitement. Il exprime avec énormément de courtoisie l'attitude de ses confrères et consœurs. Il devrait être obligatoire
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 C'est du PLENEL ! 31 mai 2013
Par Ventoux
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
On aime PLENEL comme cela, et pour cela !
Le journalisme d'investigation, le vrai, avec ses contraintes, son travail et ses risques.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très utile 11 avril 2013
Par Guy04200
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Enfin, une presse libre, qui n'est pas aux ordres des puissants.
La liberté mérite une presse libre.
Merci Edwy PLENEL
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
1.0 étoiles sur 5 EP OU LA CHUTE
Le péché originel d'Edwy Plenel est d'avoir sciemment contribué à la transformation du journal Le Monde, journal d'informations qui avait ses opinions,... Lire la suite
Publié il y a 5 mois par BAGRATION
5.0 étoiles sur 5 Très instructif
On apprend beaucoup de chose dans ce livre sur le fonctionnement actuelle de la démocratie, et notamment sur les carences ou absurdités qui empêchent le peuple de se... Lire la suite
Publié il y a 6 mois par JACQUES
5.0 étoiles sur 5 Un livre de chevet
Le droit de savoir, ce livre devrait être la bible du journalisme avec les devoirs d'intégrité qu'il impose, sans aucune concession où asservissement.
Publié il y a 6 mois par DURAND Roger
4.0 étoiles sur 5 LE DROIT DE SAVOIR
Très bon livre très bien écrit on y apprend beaucoup de chose que l'on ns cache. Après l'avoir lu rapidement je le relis pour mieux le comprendre
Publié il y a 6 mois par nana
5.0 étoiles sur 5 perfect
bien livré dans les temps je ne peux rien dire sur cet achat, c'est un cadeau donc aucune connaissance sur le contenu de ce livre
Publié il y a 7 mois par Jean Pierre Hamann
5.0 étoiles sur 5 exellent
Vraiment une bonne et sérieuse analyse
Ce livre est a lire absolument
je le recommande et la lire plusieurs rep^rises
Publié il y a 8 mois par Ducombs
5.0 étoiles sur 5 le droit de savoir
très bon livre, ca me fait penser a l'émission des années 80-90 qui porte le même titre. j'espère que Monsieur Plenel nous fera d'autre.
Publié il y a 11 mois par TOUITI Lassaad
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


ARRAY(0xa7958e64)