ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
DVDCINEART Ajouter au panier
EUR 7,44
DVDMAX Ajouter au panier
EUR 7,44
Amazon Ajouter au panier
EUR 8,27
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Le Garçon aux cheveux verts

Pat O'Brien , Robert Ryan , Pat O'Brien , Robert Ryan    Tous publics   DVD
3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
Prix : EUR 7,49 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock.
Vendu par BERSERK MEDIA et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le lundi 22 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Découvrez la boutique des Editions Montparnasse : grands classiques du cinéma et du documentaire, pièces de théâtre et spectacles, cinéma du monde, documents d'actualité, émissions nostalgiques ou programmes pour enfants.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Garçon aux cheveux verts + The Servant + Accident
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • The Servant EUR 10,00
  • Accident EUR 13,00

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Pat O'Brien, Robert Ryan, Barbara Hale, Dean Stockwell, Richard Lyon
  • Réalisateurs : Pat O'Brien, Robert Ryan, Barbara Hale, Dean Stockwell, Richard Lyon
  • Format : Noir et blanc, Plein écran, PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 1.0)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.33:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Editions Montparnasse
  • Date de sortie du DVD : 16 septembre 2003
  • Durée : 79 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • ASIN: B0000AMKG3
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 10.549 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Présentation de Serge Bromberg

Descriptions du produit

Amazon.fr

Tourné en Technicolor en 34 jours – un record pour l'époque –, le premier long métrage de Joseph Losey est resté célèbre pour le contexte dans lequel il a été élaboré : 1948 et ses prémices de guerre froide et de maccarthysme. Bien que financé par la RKO, alors propriété d'Howard Hughes, ce milliardaire peu suspect d'anti-américanisme, cette parabole sur la discrimination et l'intolérance coûta cher à Losey et à son scénariste Ben Barzman, qu'il retrouvera pour Temps sans pitié et L'Enquête de l'inspecteur Morgan. Avec le recul, en dépit de dialogues et de situations un peu trop appuyées, le film détonne par sa facture, aux frontières de l'onirisme et du réalisme, entre cauchemar éveillé et description sans concession de l'american way of life. Impression sans doute due au soin particulier apporté à la couleur et aux décors qui donnent un charme troublant à cette fable. À l'instar de cette très belle phrase que l'on entend dans le film : " Il n'y a rien dans le noir qui n'y était déjà à la lumière " ; ou de la bouleversante scène de la coupe de cheveux. Outre le vétéran Robert Ryan &8211; Nous avons gagné ce soir, La Horde sauvage –, dans le rôle du gamin, on découvre Dean Stockwell, qu'on reverra adulte dans Paris Texas, Apocalypse Now et Tucker, dans lequel il interprète... Howard Hughes. --Sylvain Lefort

Descriptions du produit

Peter Frye, séparé de ses parents par la guerre, est recueilli dans une petite ville des Etats-Unis par Gramp, un ancien acteur d'origine irlandaise très chaleureux. Un matin, en apprenant la mort de ses parents, les cheveux de Peter deviennent subitement verts. Très vite, les habitants de la petite ville vont commencer à jaser...

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Commentaires en ligne 

5 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
3.8 étoiles sur 5
3.8 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'histoire du Petit Géant Vert... 16 octobre 2008
Format:DVD
Joseph Losey ne fait peut-être pas partie de ces réalisateurs hollywoodiens incontournables de l'âge d'or du cinéma américain, néanmoins, il aura laissé une trace plus qu'intéressante. Plus à l''aise dans le film d'auteur que dans le blockbuster, le cinéaste très proche de l''Angleterre aura offert, notamment, l'un de ses plus beaux rôles à Alain Delon dans Monsieur Klein. Le Garçon aux Cheveux Verts (1948) est son tout premier long métrage.

Voguant de familles d''accueil en pseudo oncles et tantes, le petit Peter est une victime de la Guerre (celle de 1939-45). Persuadé que ses parents sont encore vivants, il endure ces changements de foyers avec un mutisme grandissant. Un jour, c'est Gramp, un ancien acteur d''origine irlandaise, qui recueille le petit garçon avec son balluchon. Pas forcément très à l''aise avec les enfants, le vieil homme parvient tout de même à décrocher quelques sourires à Peter et bientôt, une réelle amitié naît entre ces deux âmes solitaires. Un matin, tandis que Peter apprend la vérité sur ses parents, il se réveille avec les cheveux verts. Très vite, Gramp préfère cacher la tignasse du petit garçon aux yeux de tous, mais nul ne restera dupe ! Peter, persuadé qu''il est l''élu, délivre à tous le message qu''il faut s''aimer les uns les autres. Il sera vite, en dépit des avertissements de son vieil ami, la risée de tous, grands et petits.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
Par CHEVALIER
Format:DVD
Orphelin dont on a caché la mort des parents, victime d'un terrible bombardement, Peter est recueilli par des proches et des personnes de sa famille qui finissent par le délaisser. Finalement "adopté" par Gramp, un sympathique illusionniste qui va apporter de la sérénité dans sa vie de "laisser pour compte", c'est à l'école que le décès de son père et sa mère va lui être révélé. Réagissant au premier abord par une légitime violence des sentiments à cette nouvelle inacceptable, c'est finalement l'acceptation qui va précéder l'apaisement. Mais tout va se compliquer un matin en sortant du bain... ou il constate que se cheveux par un phénomène inexpliqué sont devenus verts ! Pas franchement inquiété, mais au contraire amusé par cette étonnante singularité, sa façon de penser va radicalement changer quand il va constater que cette particularité va entraîner des réactions de méfiances et d'hostilité vis à vis des autres enfants ainsi que des adultes. Tout premier film de Losey, un peu avant "Le messager", autre remarquable retranscription féconde et admirable du monde de l'enfance, on à devant le regard à l'horizon et sans trop d'exagérations, une oeuvre à la fois tendre, forte et militante sur les comportements réprouvants des gens guidés par les inquiétudes et les peurs aliénante, embouché par un obscurantisme amère et stupide. Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un cas complexe 20 février 2012
Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS
Format:DVD
Ce célèbre premier film de Joseph Losey est, en dépit de son apparente simplicité et de son brio formel, une oeuvre complexe. Le film est généralement vu comme une métaphore, le cadre idyllique de l'Americana reproduit par Losey (la petite ville, ses sympathiques commerçants et son lycée accueillants, les vadrouilles dans la campagne avoisinnante des Huckleberry Finn en herbe) offrant un brutal contraste avec l'ostracisme dont sera victime le petit garçon aux cheveux verts, lequel culmine dans la célèbre scène de sa tondaison. En vérité cependant, ce sont plusieurs thèmes qui se mêlent dans le destin du jeune Dean Stockwell et je ne peux m'empêcher de trouver que la simplicité de la fable y perd. Notre héros est à la fois i) un orphelin qui doit affonter la vie dans une famille d'accueil (celle du comédien irlandais), ii) un enfant révolté par la guerre et le sort fait aux enfants (saisissante scène onirique où il voit dans une forêt les enfants qu'ils ne connaissaient qu'en affiche), iii) la victime de la différence (ses cheveux verts). On ne sait plus trop si sa fugue est motivée par l'un ou l'autre de ses aspects et le scénario n'est guère satisfaisant sur ce point, qui hésite entre message de tolérance et message de concorde universelle. Difficile de relier le destin individuel et le message à la collectivité des nations. Restent évidemment une mise en scène somptueuse de Losey, une interprétation admirable, des couleurs sublimes.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?