Acheter d'occasion
EUR 0,01
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Jeu de l'amour et du hasard Poche – 16 août 2003

4.2 étoiles sur 5 39 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche, 16 août 2003
EUR 0,01 EUR 0,01
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 0,47

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Amazon.fr

Peut-on épouser un inconnu ? Ce n'est pas l'avis de Silvia, promise à un certain Dorante qu'elle n'a jamais vu. Avant d'accepter ce mariage, elle décide donc de tester son prétendant sans se faire connaître : elle prendra l'identité et les attributs de sa servante Lisette, pendant que celle-ci se fera passer pour Silvia. Mais ce qui était une bonne idée se transforme en situation cocasse, puisque Dorante a lui aussi échangé les rôles avec son serviteur. L'entrevue des deux valets subitement élevés au rang de maîtres laisse présager de savoureuses répliques, mais pourra-t-elle changer la donne amoureuse de la pièce ? Rien n'est moins sûr, à moins que derrière les travestissements, l'amour ne finisse par reconnaître les siens...

Comme souvent chez Marivaux, le jeu amoureux passe par un jeu de masques : le spectateur, lui, sait toujours qui est qui, mais la naissance du sentiment amoureux et ses multiples secrets n'en finissent pas de le surprendre et de le charmer. --Karla Manuele --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Revue de presse

Notes, présentation et dossier par Kim-Lan Appéré, certifiée de lettres modernes. Tout pour réussir le Bac. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Mon commentaire se divise en deux parties :

La première est une pièce agréable, légère, pleines de bons mots et de bons sentiments ; on prend plaisir à la lire, on se sent détendu dans cette atmosphère généreuse que nous offre Marivaux dans "Le jeu de l'amour et du hasard".

La seconde est un sens politique dans son époque, c'est-à-dire le XVIIIe siècle d'Ancien Régime en France, car dans cette pièce on remarque que les valets, comme les grand nobles éprouvent les mêmes sentiments (mêmes qualités et défauts, mais où est le sang bleu ?).
C'est une vision subversive, d'autant plus efficace qu'elle divertie, qui nous montre que les roturiers et les nobles sont identiques... chose de plus en plus revendiquée avant 1789...
Remarque sur ce commentaire 7 sur 8 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Quoi de plus beau que cet amour qui transgresse les classes sociales ? Un pseudo-valet redevenu "noble" prêt à emmener une (fausse soubrette) dans une mésalliance du fait de sa flamme. L'honneur est sauf puisque la fausse soubrette est de la même origine sociale que le faux valet. L'honneur est sauf, l'amour triomphe, et les (vrais) valets se marient aussi. Le Monde comme il va.Bref du Bobo avant l'heure.

A tout prendre, Labiche est plus drôle+++

Toutes choses égales par ailleurs, une pièce merveilleusement écrite.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Cette pièce de théâtre très célèbre m'a paru de prime abord invraisemblable. A la lecture des critiques faites à Marivaux au XVIIIème, j'ai découvert que ce reproche lui avait déjà été avancé.C'est donc une impression qui a traversé les siècles. En effet, comment croire que deux personnes qu'on a voulu marier ensemble aient la même idée: celle de se travestir. Dorante et Silvia décident donc de changer de conditions sociales ensemble en se faisant passer pour des domestiques, mais voilà que l'esprit, l'éducation, l'élégance ne peuvent trahir ce qu'ils sont vraiment.

Malgré cette invraisemblance de départ qui m'a mise un peu sur la réserve, j'ai aimé ce jeu de séduction que jouent les personnages faisant naître l'amour et le désir par leur petite comédie. Le jeu est effectivement, si on y réfléchit bien, la première source de jouissance, celle qui fait jaillir les flammes de la passion.Silvia elle-même l'avoue à son père et explique que ces préliminaires amoureux étaient indispensables à leur bonheur -qui aurait été, sans cela, bien fade-: "Si vous saviez combien tout ceci va rendre notre union aimable, il ne pourra jamais se rappeler notre histoire sans m'aimer (...).Vous avez fondé notre bonheur pour la vie, en me laissant faire, c'est un mariage unique."

L'écrivain, mettant en scène ce marivaudage -mélange de jeu, de séduction par le langage et de théâtralisation - nous transporte dans un univers badin où la fraîcheur se mêle aux sentiments.
Lire la suite ›
13 commentaires 4 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
L’œuvre est restituée dans son intégralité, cependant concernant l'édition on en préférera une autre, notamment pour les étudiants en lettres, qui ont besoin de plus de notes et de commentaires. Cette édition reste cependant recommandable pour les lycéens préparant le bac de français.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
L’impétrant prend la place de son valet tandis que la servante tient celle de la convoitée…
Le thème de base est brillant et on se régale à l’idée de l’intelligence avec laquelle il va être exploité.
Las, et ce sont les limites de la pièce, il n’y a pas de rebondissements ni même d’approfondissement véritable de cette situation peut vraisemblable mais pourtant prometteuse et qui commence même à ralentir et à perdre un peu de son intérêt…
Reste que les apparences ayant changé, l’inclinaison du cœur peut jouer sans la contrainte sociale avant que de rejoindre celle-ci, tant il est vrai que l’être forme un tout.
Certes charmant, mais moins complexe et abouti que On ne badine pas avec l’amour de Musset, ce Jeu de l’amour et du hasard ne laisse guère de place au hasard et ne montre pas vraiment les ressorts et les circonvolutions de l’amour…
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
J'ai acheté cette version après avoir vu à la télé, le 15/O1/2013, celle de décembre 2012 au Théatre Ephémère - où se distinguait particulièrement Léonie Simaga en Silvia. On est loin ici (en 1976) de la bonhommie avec laquelle la farce se déroule chez de braves bourgeois. On est chez les grands aristocrates et ici, le jeu n'est pas drole. Il est cruel pour les humbles, qui ne s'en sortiront pas indemnes. Une vision beaucoup plus noire de Marivaux (et sans doute plus fidèle à l'esprit de l'auteur, qui écrivait en 1730). En tous cas il est passionnant de comparer les deux visions, si différentes, d'une meme oeuvre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?