Acheter d'occasion
EUR 2,50
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par fredtheme
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Envoi sous enveloppe bulles Edition GF (poche) Livre jauni Visuel différent
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Jour de la chouette Poche – 7 janvier 1993

4 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 16,00 EUR 2,50

Il y a une édition plus récente de cet article:


Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

" La mafia est une association criminelle ayant pour fin l'enrichissement de ses membres, qui se pose en intermédiaire parasite, et s'impose par la violence, entre la propriété et le travail, la production et la consommation, le citoyen et l'Etat... J'ai cherché à comprendre ce qui faisait que quelqu'un était mafioso.
C'est le sens de mon livre et, tout compte fait, je crois que c'est un bon livre, même si je le déteste...
Je suis un instituteur qui s'est mis à écrire des livres... J'ai toujours aimé écrire. Quand j'étais enfant j'aimais les cahiers, les plumes, les crayons, l'encre. Peut-être même que je la buvais...
Je cherche à m'exprimer le plus clairement possible pour toucher le plus de lecteurs possible... Dans Le Jour de la chouette je crois m'être assez bien servi de la technique du roman policier. Beaucoup de gens ont lu ce livre. C'est mon livre le plus lu... "

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Luc REYNAERT TOP 500 COMMENTATEURS le 19 novembre 2010
Format: Poche
Un entrepreneur qui ne respecte pas les pratiques courantes (pots de vin) de la Mafia et qui obtient d'une manière honnête des commandes du gouvernement, est abattu. Un commissaire de police découvre les coupables et leurs motifs.

Leonardo Sciascia dénonce de nouveau le pouvoir antidémocratique de la Mafia en Italie: les mafieux ont même accès au cabinet du ministre des travaux publics. Ce n'est plus seulement la Sicile qui est infectée, mais aussi Rome maintenant.

L'auteur mentionne dans une note que le préfet Cesare Mori, nommé par Mussolini, avait dans les années 1926 et 1927 les pleins pouvoirs pour éradiquer la Mafia et ses pratiques. Le fait qu'il avait réussi partiellement, explique pourquoi dans certaines régions de l'Italie le fascisme avait été reçu avec beaucoup de sympathie par la population.

Quoique le ton du livre soit beaucoup moins virulent et dénonciateur que d'autres livres de l'auteur (p. ex. `Les Oncles de Sicile'), les thèmes et les arguments du roman en font tout de même un livre typique pour lui.
Lecture hautement recommandée aux fanas de Leonardo Sciascia.
Remarque sur ce commentaire 10 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Romancier, critique et polémiste italien, Léonardo Sciascia (1921-1989) devient un personnage incontournable des scènes culturelles et politiques internationales à compter de la sortie de son essai "L’Affaire Moro" (1978). En 1979, il est élu à la Chambre des députés. Si les dix dernières années de sa vie sont marquées par la maladie, Sciascia continue à écrire et mène un combat sensible contre la Mafia et la peine de mort.
En 1961 la parution de "Le Jour de la chouette", oeuvre aux accents policiers sur le thème de la Mafia est largement saluée.

Un roman témoignage, un fragment de mémoire de la Sicile.
La Mafia comme une mécanique abjecte qui gangrène l'Ile.
Une organisation criminelle qui affecte toutes la société italienne, de l'artisan au ministre.
Une oeuvre construite avec les ingrédients du Polar. Salvatore Colasberna abattu de 2 coups de chevrotine pour ne pas avoir accepter la protection offerte par "l'association".
Don Mariano Arena, le mafieux.
Pizzuco et Marchica, les hommes de main. Le capitaine Bellodi, commandant d'une section de carabiniers, un Emilien de Parme.
Calogero Dibella, l'indicateur.
Paolo Nicolsi, le témoin gênant. La vingtaine de témoins dont "la figure semblait exhumée d'un silence séculaire".
Mais avant tout, le pouvoir politique et religieux, complice et/ou niant l'évidence.

Un roman court, concis, qui va droit à l'essentiel en flirtant avec les limites du "politiquement correct" admit en 1961.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Plus qu'un roman policier, Le Jour de la Chouette est un roman politique dans lequel Léonardo Sciascia démonte le mécanisme de la mafia dans la description de l'enquête policière qu'un officier de gendarmerie en Sicile mène sur une affaire criminelle dans les années 1950.Il fait un long et patient travail pour parvenir à l'élucidation, mais la vérité est anéantie comme si la lumière du jour aveuglait les témoins sortis de l'ombre. Sciacia montre à la perfection comment la mafia a imprégné les êtres, ils suent tous la mafia des plus humbles au plus puissants, elle est un réseau presque naturel du criminel au ministre qui désoriente l'enquête. Si on a laissé l'officier enquêter, le système politique l'accule à son échec quand la justice passe. Lui qui a su garder recul, éthique en tout ce qu'il a fait savait être abusé.Si l'officier n'est peut-être pas ébranlé, l'homme est touché psychologiquement "(La mafia), c'est bien compliqué à expliquer, (...)c'est incroyable: voila" dit-il. La Sicile, c'est incroyable et l'Italie devient Sicile. Mais lui le parmesan, sait qu'il aime la Sicile et qu'il y retournera. "Je m'y briserai la tête"
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Quand on est sicilien et qu’on a la fibre littéraire, il existe un sujet tout trouvé, une réalité à laquelle frotter sa plume : la Mafia. Du moins au XXe siècle ; pour Guiseppe Tomasi de Lampedusa, la question ne se posait pas encore, heureux homme. Revenons à aujourd’hui, et constatons qu’un des meilleurs auteurs de romans policiers contemporains est Andrea Camilleri – mais le lieu n’est pas discuter de l’excellence de ses romans, bien que le genre policier est de mise aussi pour le Sicilien Leonardo Sciascia (1921-1989) et Le Jour de la Chouette (1961).

Ce roman fait partie des classiques du XXe siècle, de ces livres dont on entend parler à force d’en lire d’autres ; le nom de l’auteur et le titre deviennent tellement familiers qu’à force on croirait l’avoir lu. Il convient donc de passer un jour du fantasme à la perversion, celle-ci pouvant être définie comme la satisfaction d’un fantasme – il est pire perversion que la lecture des classiques, convenons-en.

Bref. J’en viens au roman à proprement parler. Le mieux pour l’appréhender est de commencer par la fin, où se trouve une brève « Note » de Sciascia expliquant sa démarche : il écrit en 1960 un roman policier se déroulant en Sicile et dont l’argument narratif est l’assassinat d’un entrepreneur indépendant, surtout par rapport à la mafia.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?