undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Lac a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par brl5
État: D'occasion: Comme neuf
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Lac Poche – 21 janvier 2004


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 4,10
EUR 4,00 EUR 0,01

Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Lac + Pays de neige + Kyôto
Prix pour les trois: EUR 15,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

« Le bonheur, pour le jeune Gimpei, c’était de suivre le chemin qui longe la rive, leurs deux silhouettes confondues reflétées dans le lac. Il marchait, regardait l’eau, et songeait que les deux reflets iraient jusqu’au bout du monde, embrassés pour l’éternité. Mais il fut bref, ce bonheur-là. »

Quatrième de couverture

Histoire d'une obsession, Le Lac retrace la quête d'une perfection irréalisable, d'une beauté hors de portée. Sans foyer, exclu de toute douceur humaine, seul avec son poids de péchés sur le coeur, Gimpei Momoï ne peut résister à la soif inextinguible qui le pousse, au long des rues, à s'attacher aux pas de belles inconnues, à les admirer de loin tandis qu'elles avancent, magnifiques et inaccessibles - car leur beauté n'est pas de ce monde mais participe d'un rêve. La réalité, symbolisée par ses propres pieds grotesquement difformes, poursuit Gimpei en tous lieux. Et c'est le caractère inconciliable de ces deux univers qui explique la texture déshumanisée, ambiguë, furtive de l'érotisme dont cette oeuvre est empreinte. Ce roman ne s'inscrit dans aucune forme traditionnelle. C'est une sorte de « happening », et en tout cas l'un des livres les plus modernes de conception et d'allure du grand Kawabata. De même que l'intérêt du héros peut, à tout moment, être éveillé par une inconnue croisée dans la rue, de même ici le passé surgit brutalement dans le présent, ou bien l'hallucination pulvérise le souvenir, ou encore la réalité crue jaillit lorsque le voile du songe et des fantasmes se déchire. Ceux qui, à la lecture de ses ouvrages précédents, imaginaient que tout n'était que délicatesse et demi-teintes chez l'auteur de Pays de neige et de La Danseuse d'Izu, seront sans doute surpris par la sensualité aiguë de certaines scènes et parle ton cruel du livre. Le Lac apparaît comme si singulier, si inhabituel, qu'il illumine d'un jour tout à fait nouveau l'ensemble de l'oeuvre de Yasunari Kawabata. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .



Détails sur le produit

  • Poche: 125 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (21 janvier 2004)
  • Collection : Biblio Romans
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253036889
  • ISBN-13: 978-2253036883
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,7 x 1,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 164.528 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
1
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par "mrgrubbypaws" le 13 août 2002
Format: Poche
kawabata fait moins dans la retenue qu'à son habitude, et l'effet est saisissant. l'infâme gimpei aux pieds difformes suit des jeunes filles au bord du lac. il les aime, et l'une d'elles va l'aimer (ou pas?) dans le jardin d'une maison. il ne s'en remettra pas. parfois cruel, souvent triste, définitivement génial.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fran Yam le 15 août 2011
Format: Poche
L'un des meilleurs romans que j'ai jamais lu. La recherche lancinante de la beaute qui de toute facon est fuyante. Le desir qui infante du desir chez l'autre. Et la merveille d'un style ou chaque phrase est ciselee pour etre a la hauteur du souvenir qui est toujours luisant au point que l'on s'y noie.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Blibloubla le 13 avril 2006
Format: Poche
Une tres bonne introduction a la litterature japonnaise; ce roman est un petit bijou de subtilite et de simplicite. Le style est prenant et vous serez bien tente de le lire d'un coup. Le lac est a la fois le roman d'une obsession pour la beaute, et un roman de la liquidite et de la mort (du Bachelard en Japonnais?).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Skin-deep, le déclassé TOP 500 COMMENTATEURS le 1 juin 2014
Format: Poche
Une délicieuse séance de massage dans un établissement de bains ouvre le roman - la voix de l'employée est d'une beauté indicible - qui se clôt par le spectacle féerique d'un clignotement de lucioles. Les myriades d'insectes luminescents sont libérées de cages où la foule attroupée sur une rivière essaie de les attraper dans ses filets.
Existe-t-il encore au Japon une fête des lucioles?
Entre les deux scènes, avec netteté miroitent sur la conscience de Gimpei, héros aux pieds disgracieux, les souvenirs de trois femmes poursuivies et aimées: l'espiègle cousine, Yagoï, sur les rives du lac de l'enfance; l'intrépide lycéenne, Hisako, qui s'est offerte à lui, et la jeune fille d'une grâce incomparable entrevue sur une colline de Tokyo et retrouvée sur le pont de la rivière. Combien d'autres femmes, lucioles à l'irrésistible, à l'insaisissable beauté, l'homme n'a-t-il pu s'empêcher de poursuivre tout au long de sa vie? Le sentiment de leur beauté est si prégnant qu'il faudrait, pour le dissiper, les mettre à mort.
A propos du chef-d'oeuvre de Mishima "Le Pavillon d'Or", le grand critique littéraire Kobayashi disait qu'il l'avait lu comme un poème, une "invention d'images qui défilent sans arrêt". L'expression s'applique autant au "Lac" de Kawabata, roman tout en arabesques, sans intrigue véritable, aux repères chronologiques vagues, troublés. La composition spiralée, d'un raffinement suave, évoque un poème, un livre d'images sur les thèmes enlacés de la hideur et de la beauté.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Miss_Plumette le 7 juin 2008
Format: Poche
Disons le tout net, j'ai détesté ce livre.
Je ne critique pas le style de l'auteur, qui est toujours irréprochable (n'oublions pas qu'il a reçu le prix Nobel de littérature en 1968 !).
Mais l'histoire de ce pervers qui suit les jeunes filles dans la rue en rêvant de les zigouiller m'a réellement donné la nausée.
A aucun moment l'auteur ne prend position et pire, on a parfois l'impression qu'il fait corps avec son personnage, qu'il lui voue une certaine sympathie, ce qui rend l'ensemble extrêmement dérangeant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?