• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Livre d'Hanna a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Livre d'Hanna Broché – 14 août 2008


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,00
EUR 19,99 EUR 1,05

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 22,00 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Autant le dire d'emblée : je n'étais pas coutumière de ce.genre de mission.
J'aime opérer seule, dans mon laboratoire silencieux, propre, bien éclairé, climatisé, où tout ce dont j'ai besoin est à portée de main. Il est vrai que j'ai acquis la réputation de quelqu'un qui peut se montrer efficace hors du labo s'il le faut, quand les musées ne veulent pas payer l'assurance transport d'une pièce, ou que des collectionneurs privés souhaitent que personne ne sache exactement ce qu'ils possèdent. Il est vrai aussi qu'il m'est arrivé de survoler la moitié du globe pour exécuter un travail intéressant. Mais jamais dans un endroit comme celui-ci : la salle de conférences d'une banque, au coeur d'une ville où les échanges de coups de feu ont cessé il y a cinq minutes à peine.
D'abord, dans mon labo de Sydney, je ne suis pas encer­clée de gardes. Bien sûr, le musée emploie quelques discrets agents de sécurité qui font des rondes, mais il ne viendrait à l'idée d'aucun d'entre eux de pénétrer dans mon espace de travail. Rien à voir avec cette bande. Ils étaient six. Deux vigiles, deux policiers bosniaques, assurant la protection de la banque, et deux casques bleus de l'ONU, chargés de les surveiller. Tous munis d'un radiotéléphone qui grésillait, tenant de bruyantes conversations en bosniaque ou en danois. Comme s'il n'y avait pas eu déjà assez de monde, l'observateur officiel de l'ONU, Hamish Sajjan, était aussi présent. Mon premier sikh écossais, très sémillant avec son tweed Harris et son turban indigo. Typique de l'ONU. J'avais dû lui demander de préciser aux Bosniaques qu'il n'était pas question de fumer dans une pièce qui ne tarderait pas à accueillir un manuscrit du XVe siècle. Ça les avait rendus encore plus nerveux. Moi aussi, je commençais à m'énerver. Nous attendions depuis près de deux heures. J'avais occupé ce temps de mon mieux. Les gardes m'avaient aidée à rapprocher la grande table de conférence de la fenêtre, pour profiter de la lumière. J'avais assemblé ma loupe binoculaire et sorti mes outils : caméras de documentation, sondes, et scalpels. Le vase à bec rempli de gélatine ramollissait sur son coussin chauffant ; la colle d'amidon, les fils de lin, la feuille d'or étaient posés à côté, avec des enveloppes en papier glassine pour le cas où j'aurais la chance de trouver des débris dans la reliure : c'est incroyable ce qu'on peut apprendre en étudiant la composition chimique d'une miette de pain. Il y avait des échantillons de plusieurs vachettes, des rouleaux de papier fait main de différents tons et textures, et des formes en mousse disposées en berceau, prêtes à recevoir l'ouvrage. S'ils l'apportaient enfin.
«À votre avis, il va falloir attendre encore longtemps ?» demandai-je à Sajjan. Il haussa les épaules.

Revue de presse

Un livre est au centre de ce roman. Un ouvrage très ancien, très riche et infiniment sacré. Tout le monde le convoite, par amour de la beauté (ses enluminures sont superbes), du lucre (sa valeur est inestimable), de Dieu (la Parole y est inscrite), ou par haine et rage, car bien des gens depuis des siècles cherchent à le détruire. Il s'agit d'une Haggada, qui contient les prières liées à la Pâque juive. Hanna l'examine, c'est son métier : la science des documents. Elle est venue d'Australie pour tenter d'établir l'histoire du précieux ouvrage à partir des infimes indices qu'elle pourra découvrir : une encre particulière, un cheveu bien plus que centenaire, le colorant particulier d'une des splendides enluminures ou même l'infime trace d'un papillon. Tout a une explication, futile ou cruciale, tout a un sens, qu'elle doit découvrir...
Rien de cela, d'ailleurs, n'ajoute à ce cours magistral sur la naissance, la vie et les mystères d'un chef-d'oeuvre de l'art religieux. (Jean Soublin - Le Monde du 29 aout 2008 )

C'est un livre dont un livre est le héros. Il fallait une bonne dose d'audace pour se frotter à un sujet où Borges et Umberto Eco ont fait des merveilles. Ce pari, Geraldine Brooks l'a pris, et gagné...
Ce roman passionnant est tout à la fois un polar littéraire, un voyage dans le temps, une initiation à l'art religieux. Et, surtout, une invitation à la sagesse, dans une époque où les livres ne pèsent plus très lourd. (André Clavel - L'Express du 15 octobre 2008 )


Détails sur le produit

  • Broché: 413 pages
  • Editeur : Belfond (14 août 2008)
  • Collection : Roman
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2714444687
  • ISBN-13: 978-2714444684
  • Dimensions du produit: 23 x 3 x 14,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (18 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 307.803 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Retailleau le 26 octobre 2008
Format: Broché
Le livre d'Hannah est intéressant par son thème, puisque le héros en est un livre et que les personnages gravitent autour de lui, bonnes âmes qui le sauvent ou "méchants" qui veulent le détruire.
Evidemment l'ensemble est un peu manichéen, mais les personnages sont agréables, le style aussi et les incursions historiques dans différents lieux donnent à l'histoire un réel intérêt.
Le bémol n'est donc pas sur l'histoire, mais sur l'édition. Belfond a réussi à rendre cette lecture désagréable en se trompant dans les notes du traducteur, en laissant des fautes d'orthographe inqualifiables ("tu est") ou des coquilles historiques tragiques : l'assassinat de François Ferdinand en 1914 déclenchant ... la seconde guerre mondiale !!! On se demande vraiment qui a relu ce texte.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Claire le 27 avril 2010
Format: Broché
J'ai lu ce livre en anglais (sous son - bien meilleur - titre original, People of the Book) et je n'ai donc pas noté les erreurs de traductions qu'a constatées un autre lecteur (l'assassinat de François Ferdinand a bien donné lieu à la PREMIÈRE guerre mondiale dans la version originale!). Ce livre m'a paru très intéressant, un livre dont le principe est de remonter dans le temps pour comprendre l'histoire et les péripéties d'un manuscrit hébreu et des différents personnages (attachants, révoltants, pathétiques, attendrissants...) qui y ont été associés au cours des siècles...Juifs, Musulmans et Chrétiens. Lecture facile, agréable, toujours intéressante, et qui donne matière à réflexion.
Quel dommage que la traduction ne fasse apparemment pas justice à l'original...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Florinette TOP 500 COMMENTATEURS le 17 novembre 2008
Format: Broché
En 1996, Hanna, une jeune Australienne conservatrice de manuscrits anciens est appelée en urgence pour une mission des plus importantes : expertiser la célèbre Haggadah, le livre hébreu des plus rares et des plus anciens au monde plusieurs fois sauvé de la destruction.

Fascinée par ce mystérieux manuscrit, elle va tout mettre en oeuvre pour percer son secret en prélevant plusieurs indices qui vont déterminer le long périple qu'a subi ce livre avant de se retrouver dans les ruines de Sarajevo.

Malgré une histoire qui s'annonce exaltante, remontant six siècles d'histoire en nous entraînant en Bosnie durant la Seconde Guerre mondiale, dans les salons viennois du XIXème siècle jusqu'à l'Inquisition vénitienne, je n'ai pas réussi à me passionner. Pourtant, il faut reconnaître que Géraldine Brooks a une verve de conteuse indéniable et j'ai trouvé très intéressant de suivre tous les problèmes que peut rencontrer une restauratrice de manuscrits anciens, mais certains voyages dans le temps m'ont plutôt ennuyée.

Il n'y a que les dernières pages où l'histoire a su capter mon attention. Je n'étais peut-être pas disposée à lire ce genre de livre, car quand je vois le nombre de critiques littéraires qui qualifient ce roman comme un « véritable tour de force littéraire » ou encore « un roman magistral, intelligent, profond, foisonnant, envoûtant' » Je me dis que ça doit être moi qui n'ai pas tout compris... :-(
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par henri34 VOIX VINE le 17 avril 2011
Format: Broché
Plus de 500 ans d'histoire sur 4 continents se succèdent, s'assemblent, se complètent autour d'un livre sacré : l' « Haggadah de Sarajevo » .
Ce roman est la reconstitution d'un magnifique puzzle dans le temps et dans l'espace. une véritable enquête sur la création d'un livre hors du commun, sa force à résister au temps, mais surtout à la folie des hommes .
C'est aussi une grande leçon contre le racisme sous toutes ses formes , et dans les dernières pages, on trouve en guise de conclusion, cette très belle phrase : « Le fait d'être un homme compte plus que d'être juif, musulman, catholique ou orthodoxe » .
C'est enfin une bouffée d'espoir car, si depuis la nuit des temps il y a toujours eu des salopards, il y a toujours eu aussi, pour leur faire face des héros connus ou inconnus, prêts à tout pour sauver ne serait-ce qu'un livre . « je suis ce que je fais »
Comment , à la lecture de cet extraordinaire roman , ne pas penser au non moins superbe « la voleuse de livres » ?
Beaucoup de points communs les relient, mais le plus fort c'est que les deux auteurs sont d'origine australienne et plus précisément de Sydney .

Un tout petit reproche tout de même : un lexique aurait été fort utile compte tenu des nombreux mots étrangers employés tout au long du roman ( hébreu -arabe- espagnol - italien- serbe...... )
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Eminian TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 20 mars 2009
Format: Broché Achat vérifié
Ancienne correspondante de guerre durant quatorze ans pour le Wall Street Journal, en Bosnie, Somalie et Moyen-Orient, Geraldine Brooks d'origine Australienne vit désormais aux Etats-Unis et se consacre à l'écriture. Le Livre d'Hanna est son troisième roman.

Hanna est restauratrice de manuscrits aussi quand on lui confie la célèbre Haggadah de Sarajevo elle n'hésite pas car c'est la chance de sa vie. La Haggadah est le livre de la Pâque juive, Hanna doit le restaurer et écrire un texte de présentation sur son histoire en vue d'une exposition publique. A partir de là c'est une véritable enquête policière à travers les siècles qui débute et nous suivons le parcourt chaotique de ce livre précieux qui passera de mains en mains, de croyants en infidèles, échappant aux autodafés et aux bombardements avant d'échouer en Bosnie. Toujours protégé par des hommes et des femmes qui placent la culture au-dessus des idéologies, au risque d'y laisser la vie pour certains. Dans la dernière partie du livre, Hanna découvrira une supercherie qui rabaisse l'Histoire aux « combines » des Etats et le livre se termine hélas ! comme un vulgaire polar.

Un roman très cultivé sur les rituels juifs, les techniques de reliures, peinture et autres détails preuves d'un gros travail de documentation préalable. Le bouquin se lit très facilement, les chapitres sont autant de flash-back entre aujourd'hui et les siècles passés et l'écriture très cinématographique laisse envisager une adaptation sur grand écran.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?