Amazon rachète votre
article EUR 0,97 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Livre noir du communisme : Crimes, terreur et répression Broché – 6 novembre 1997


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 6 novembre 1997
EUR 28,00 EUR 4,27
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 10,35
--Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Amazon.fr

Ce "livre noir" est un procès intenté au communisme réel, un réquisitoire général après les terrifiants témoignages accumulés depuis L'Aveu d'Arthur London, ou L'Archipel du Goulag, d'Alexandre Soljenitsyne. On ressort accablé de cette litanie d'exactions sanglantes. Les purges de Staline, les famines idiotes du Grand Bond en avant ont une monstruosité abstraite. Mais ce qui, dans cet ouvrage, laisse sans voix, ce sont les très nombreuses paroles de survivants. Rescapés de la Kolyma, du Laogai chinois ou de l'Angkar khmer rouge, ils sont des dizaines dont les filets de voix font jaillir des visages blessés, des vies en miettes. Et leurs petites voix confluent pour donner mille visages, mille âmes, à la foule anonyme des centaines de millions de victimes. Le Livre noir du communisme rend compte de l'abjecte réalité du crime de masse, où, derrière des prétextes idéologiques, se dissimulent les nombreuses complicités, la bestialité des bourreaux et de leurs chefs. C'est une lecture amère. Mais n'en faut-il que d'aimables ? --Frédéric J. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

Comment un idéal d'émancipation, de fraternité universelle, se retourna-t-il au lendemain même d'octobre 1917 en doctrine de la toute-puissance de l'Etat, pratiquant la discrimination systématique de groupes sociaux ou nationaux entiers, recourant aux déportations de masse et trop souvent aux massacres gigantesques ? Quatre-vingts ans après le coup d'Etat bolchevique, une équipe d'historiens et d'universitaires a entrepris, continent par continent, pays par pays, de dresser le bilan le plus complet possible des méfaits commis sous l'enseigne du communisme : les lieux, les dates, les faits, les bourreaux, les victimes. Le Livre noir du communisme a suscité dès sa parution un débat qui a traversé nos frontières. C'est sur une tragédie planétaire, le premier livre de référence. " C'est pour la première fois en un seul volume un panorama international complet du communisme dans toute son étendue géographique et chronologique. ", Jean-François Revel, Le Point. " Le Livre noir [...] éclaire d'une lumière noire le totalitarisme le plus durable de notre siècle. C'est une lecture éprouvante et nécessaire. ", Bruno Frappat, La Croix. " Lisons-le en silence, en imaginant la réalité de ce qu'il nous dit [...] sur la réalité engendrée par une utopie mortifère qui a exploité le meilleure et le pire de l'être humain. ", Jacques Amalric, Libération. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,97
Vendez Le Livre noir du communisme : Crimes, terreur et répression contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,97, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 846 pages
  • Editeur : Robert Laffont; Édition : Robert Laffont (6 novembre 1997)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2221082044
  • ISBN-13: 978-2221082041
  • Dimensions du produit: 24,1 x 15,4 x 5,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (26 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 180.122 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

42 internautes sur 49 ont trouvé ce commentaire utile  Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS le 10 mai 2008
Format: Broché
J'attends toujours, en principe, d'avoir fini un ouvrage pour en rédiger un commentaire sur Amazon (à lire certains des commentaires, ici, j'ai le sentiment que certains n'ont même pas pris la peine d'en lire une ligne). Et, bien qu'ayant lu en grande partie la présente somme l'année de sa sortie, je ne l'avais pas achevée, malgré tout l'intérêt (immense) qu'elle revêt (mais j'y reviendrai assurément).
Or, face à l'ignorance, subie ou volontaire, sur un sujet aussi fondamental, je ne pouvais attendre plus longtemps.

Toutefois, je ne saurais faire de longs discours. Il est trop difficile de résumer un tel travail de recherches en si peu de mots. Juste insister sur l'importance de cet ouvrage collectif, qui a fait tant parler de lui et recueilli comme rarement des réactions de haine et de mauvaise foi.
Certains ont beau jeu, par exemple, de s'ériger nouvellement en pourfendeurs de la cause tibétaine, après avoir érigé Mao Tsé Toung en « génie du genre humain ». Un peu de cohérence, que diable !
Quant à resservir, encore aujourd'hui, le couplet du communisme et du marxisme qui n'auraient rien à voir avec les multiples expériences dont il est fait état ici, il faut avoir un sacré toupet ou une sacrée dose d`aveuglement (une cécité totale) et n'avoir évidemment pas lu une seule ligne de l'ouvrage. Honte aux « commentateurs » malhonnêtes ! (On serait tentés de les renvoyer aux ouvrages de Jean-François Revel, si ce n'était pas peine perdue).
Lire la suite ›
23 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lex TOP 500 COMMENTATEURS le 8 décembre 2013
Format: Broché
Un ouvrage de référence, par des spécialistes de chacune des zones géographiques concernées, pour restituer en un ouvrage complet l'ensemble des résultats des expérimentations communistes. Chacune, sans exception, a causé morts, terreurs et répressions violentes. La froide précision de l'ouvrage aide à ne jamais l'oublier...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par Veilleur TOP 100 COMMENTATEURS le 6 avril 2009
Format: Broché
La lecture de ce livre m'a pris beaucoup de temps. Il est dense, parfois touffu mais toujours intéressant. C'est un ouvrage fondamental au sens où il redescend dans le réel. Nous ne sommes plus dans la théorie ou les belles idées, aussi séduisantes soit-elles. Nous sommes dans le concret, dans l'humain, dans l'application quotidienne de la théorie. Et c'est bien là que le bat blesse. Dans les statistiques de l'horreur, il est difficile d'oser une comparaison entre les deux systèmes idéologiques les plus meurtriers du XXème siècle. Le résultat est accablant et laisse l'esprit, le cœur, l'âme au bord de la nausée.

Le résultat, c'est un effacement de l'humain, le mépris des êtres face à un système. C'est ce qui rend le constat encore plus amer alors que les idéaux mettait justement l'Homme au centre. Dans le nazisme comme dans le communisme, l'absolutisation des idées rendait négligeable la donnée personnelle, considérée comme une variable d'ajustement sur laquelle on pouvait jouer. C'est ce qui rend insupportable aussi le capitalisme le plus dur lorsqu'on entend les mots de "dégraissage", de "délocalisation", de "fermeture d'unité de production", toute référence gardée.

Pour le traitement mémoriel, ce livre est un bon jalon. Nous attendons la suite : un monument national à la mémoire des victimes du communisme (débat impossible à l'Assemblée Nationale), le changement de nom des rues des villes de France qui portent le nom de bourreaux, amendement à la loi Gayssot,... Maintenant, nous savons.
8 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
92 internautes sur 116 ont trouvé ce commentaire utile  Par Canadien le 28 mai 2002
Format: Broché
Comtois et cie nous présentent une analyse rigoureusement documentée des crimes contre l'humanité commis au nom du communisme par des éléments tangibles et vérifiables. La parenté de moyens avec le fascisme y fait l'objet d'un long commentaire, bien que le coeur de l'ouvrage tienne dans l'analyse documentée des histoires de cas citées. A faire frisonner, cette lecture est d'autant plus instructive qu'elle dénonce le négationnisme présent dans plusieurs milieux de l'éducation, souvent complaisants.
Rien d'étonnant à ce que les partisans du totalitarisme éprouvent tant de hargne envers ce document, sans pour autant s'attaquer aux faits énoncés. Un livre troublant, à ne pas oublier.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
64 internautes sur 81 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client le 11 juin 2005
Format: Poche
Les historiens de cet ouvrage démontrent billament le caractère totalitaire du communisme, dans toutes ses représentations (y compris Che Guevara, qui a fondé des camps de concentration et tué ses opposants) trop souvent mis sous silence par conformisme culturel en France.
Quant à ceux qui, dans certaines critiques, comparent le communisme et le capitalisme, on voit bien qu'ils n'ont pas bien compris la question... à moins qu'ils osent comparer leur société démocratique capitaliste et la société communiste, lequel cas on les invite à rejoindre Cuba, dernier bastion d'une pensée criminelle, pour mesurer les différences.
Un livre extrêmement salutaire.
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?