Le Maestro : A la recherche de la musique des camps (1933... et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 19,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Maestro: A la recherche de la musique des camps (1933-1945) Broché – 10 octobre 2012


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,50
EUR 18,53 EUR 0,55

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Barletta, 9 juillet 2011

Voilà, c'est ici. Via dell'Industria, Barletta, Italie.
Plein sud, au coeur des Pouilles.
Une rue d'usines et d'entrepôts, un trait d'asphalte qui ne mène nulle part. Le Mezzogiorno des manufactures, un littoral sans parasols où le sirocco brûle la peau, charrie des embruns poisseux, des relents de métal en fusion. Le goudron colle aux semelles comme un chewing-gum trop mâché. Cinq cents mètres plus au nord, il y avait encore des fleurs aux fenêtres, des scooters, la vie.
Depuis le centre-ville, il faut tourner trois fois pour rejoindre la via dell'Industria. Longer le centre commercial Mongolfiera, vaisseau urbain surmonté d'une montgolfière en plastique vert. Puis contourner l'usine de ciment, rouillée jusqu'à l'os. Derrière les buissons et les oliviers, un rempart masque la voie ferrée, direction Bari.
Cette rue n'est pas conçue pour la marche. Elle n'a pas de trottoirs, juste des accotements sablonneux. Les bâtiments, de deux étages maximum, sont protégés par des portails automatisés. Le numéro 93 est un bloc de béton édifié en symétrie autour d'un escalier blanc que garde la statue d'un christ grandeur nature.
De la musique s'échappe du balcon. Des notes de piano dégringolent en cascade, en grand huit d'arpèges, couvrant jusqu'au chant des grillons. Un chien-loup sort de l'ombre, se bloque en vigile, poitrail bombé. Quelques corniauds surgissent de sous les voitures, s'arrêtent net au bas des marches.
Monter, tout de même. Suivre la musique.
L'appartement est plongé dans la pénombre des heures chaudes. L'espace est confiné, l'air encore plus visqueux qu'au-dehors. On progresse en homme-grenouille, tempes compressées, membres plombés. L'intérieur sent l'ascèse, la simplicité. Les murs sont blancs, les meubles de bois brut.
La musique vient du fond, d'une pièce encombrée de papiers, de classeurs et de disques. Le long du mur, trois bureaux d'écolier. Sur le premier, un carnet à spirales et un pot à crayons. Sur le deuxième, un ordinateur et une imprimante. Sur le troisième, un PC portable. Partout autour, des piles de CD, de vinyles 45 tours, de cassettes audio. Deux pianos, aussi : un respectable demi-queue, recouvert d'un millefeuille de partitions ; et un modèle électrique, made in Japan. Des mains géantes, des mygales, malmènent ses touches molles. Le pianiste joue, englué dans sa sueur. Ses lunettes noires glissent sur son nez. La transpiration donne à ses cheveux frisottés l'éclat de la brillantine des concertistes d'antan. Sa chemise bleue, baignée sous les bras, est retournée bien au-delà des poignets.

Présentation de l'éditeur

À Barletta, ville du sud de l’Italie, un homme fascinant redonne vie à des musiques oubliées. Depuis plus de vingt ans, Francesco Lotoro, pianiste de formation, recherche puis enregistre avec un orchestre local les oeuvres composées plus ou moins clandestinement dans les camps de la Seconde Guerre mondiale. Cet obstiné de 47 ans, aidé de sa femme et d’une poignée d’amis, a archivé plus de 4 000 partitions, parfois inachevées ou parcellaires. Symphonies, opéras, chansons folk, choeurs religieux, mais aussi swings ou musique rom : les artistes emprisonnés n’ont jamais renoncé à leur liberté créatrice, quitte, pour certains, à le payer de leur vie.
L’auteur propose un livre original et d’une grande richesse sur ce sujet méconnu. Les chapitres sur le Maestro et ses aventures parfois rocambolesques alternent avec ceux consacrés à une quinzaine de musiciens martyrs, de toutes nationalités, de toutes confessions.
Le lecteur découvre ainsi des personnages d’exception : « Johnny and Jones », duo jazzy du camp hollandais de Westerbork ; le compositeur tchèque Rudolf Karel, dont la dernière oeuvre fut écrite sur du papier hygiénique au moyen d’une écharde noircie de charbon ; le Français Émile Goué, qui dispensa des leçons de solfège à ses camarades de l’Oflag de Nienburg-sur-Weser, le Polonais Jozef Kropinski, qui composa en secret plus de 400 chansons en 1944, caché dans le camp de Buchenwald…
De Prague à Cracovie, de Rome à Paris, voici une course contre l’oubli, où chaque note sonne comme un défi à l’oppresseur. Un pan entier de l’histoire de la musique, jusqu’ici laissé sous silence, se dévoile au fil des pages et des partitions du Maestro de Barletta.


Détails sur le produit

  • Broché: 312 pages
  • Editeur : Stock (10 octobre 2012)
  • Collection : Essais - Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2234071755
  • ISBN-13: 978-2234071759
  • Dimensions du produit: 13,5 x 2,8 x 21,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 259.855 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

Par ROUDAIRE Christine sur 23 janvier 2013
Format: Broché Achat vérifié
Correspond à mes attentes.
J'ai offert ce livre à une amatrice de musique classique et amatrice de musicologie.
Très beau livre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Melle Isabelle Georges sur 5 janvier 2013
Format: Broché Achat vérifié
Une course nécessaire contre l'oubli! La musique composée clandestinement dans les camps pendant la seconde guerre mondiale. N'oublions pas pour que cela ne se reproduise pas!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gaffré-fraenkel sur 1 février 2013
Format: Format Kindle Achat vérifié
C'est bien en kindle, on devrait pouvoir avoir tous les livres en format kindle et 18 mois c'est trop je n'ai plus rien à dire
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?