Acheter d'occasion
EUR 20,00
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par bdfolie
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Envoi très soigné OCTOBRE 2012 E.O.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Nao de Brown Relié – 18 octobre 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 88,00 EUR 20,00

Boutique BD Boutique BD


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Glyn Dillon est né en 1971. Il est le cadet d'une famille dont le père et le grand frère sont aussi artistes. La carrière éclectique de Glyn a commencé dans la bande dessinée avant de s'orienter principalement vers le storyboard et le design pour le cinéma et la télévision. Il vit à Londres avec sa femme et ses deux garçons.



Détails sur le produit

  • Relié: 208 pages
  • Editeur : AKILEOS (18 octobre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2355741166
  • ISBN-13: 978-2355741166
  • Dimensions du produit: 26,8 x 2,6 x 19,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 154.440 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Matvano le 1 mars 2013
Format: Relié
Nao Brown est une jolie jeune femme mi-anglaise mi-japonaise. Un peu paumée mais plutôt attachante. Elle vit à Londres avec sa colocataire Tara et espère un jour percer comme conceptrice de jouets japonais ou comme illustratrice. En attendant, elle travaille comme vendeuse dans le magasin de son ami Steve, dont on sent qu’il a clairement plus qu’un petit faible pour elle. Mais Nao a flashé sur Gregory, un réparateur de machines à laver barbu et alcoolique. Un type pas spécialement attirant ni sympathique, mais qui présente le grand atout de ressembler comme deux gouttes d’eau au « Rien », un personnage du dessin animé japonais « Ichi », auquel Nao voue un véritable culte. Pour tenter de calmer ses angoisses, Nao se rend régulièrement dans un centre bouddhiste, où elle tente sans trop de succès de devenir un peu plus zen par le biais de la calligraphie japonaise. Jusque-là, rien de vraiment exceptionnel dans cette histoire. Si ce n’est que petit à petit, le lecteur va se rendre compte que Nao n’est pas simplement une jeune fille un peu perturbée par le fait d’avoir été abandonnée par son père lorsqu’elle était enfant, mais qu’elle souffre carrément de problèmes mentaux assez sérieux. Ceux-ci se caractérisent notamment par une série de TOC (des « troubles obsessionnels compulsifs ») et par le fait qu’elle s’imagine régulièrement tuer sauvagement les personnes qu’elle croise sur son chemin ou qu’elle s’enferme longuement dans les toilettes quand elle ne parvient plus à dominer ses émotions.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cultures Passion TOP 1000 COMMENTATEURS le 26 mars 2013
Format: Relié
Pour faire simple : j'ai adoré ! Le premier point et grande qualité de l'histoire, ce sont les dessins en aquarelles. Ils sont à tomber par terre tellement ils sont beaux et réalistes. Mention spéciale aux expressions des visages. Dans ce livre, nous avons deux histoires. La principale qui suit le personnage "Nao" et qui prend plus des 3/4 des 200 pages et une seconde, avec un style de planches différentes que celles de la BD classique avec les bulles. Revenons à l'histoire principale. Nao Brown à un comportement étrange et dangereux qui l'accompagne à longueur de temps. Elle s'imagine toujours à tuer de n'importe quelles façons la personne avec qui elle parle. Et elle donne une note sur 10 systématiquement. Plus la note est élevée, plus la vision est morbide et efficace. Voilà un pitch plutôt prometteur non ? Lorsqu'on commence les premières pages, on devine dans quoi on s'embarque et le voyage n'est pas décevant.  La deuxième petite histoire, les planches sont avec un arrière-plan noir avec de grands dessins et des phrases plus longues qui ne sont pas dans des bulles. Cette fois-ci, le personne qu'on suit s'appelle Pictor, un enfant, qui se transforme en mi-homme et mi-arbre ainsi que sa famille durant douze années et pour redevenir normal, il faut à tout prix qu'une personne tombe amoureuse de lui. En bref, l'histoire est passionnante, une jolie galerie de personnages attachants, des planches variées et magnifiques avec également des couleurs bien choisies. 

C'est un livre que je vous conseille. Difficile de le lâcher quand on le commence. L'ouvrage est très très beau aussi.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Relié
L'illustration est vraiment magnifique, mais n'est pas conteur qui veut : être à la fois dessinateur et scénariste d'une BD (je penche plutôt ici pour un roman graphique) est un exercice exigeant, et là je trouve que c'est un peu raté.
Le sujet très intéressant n'est pas soutenu par un procédé de narration qui tienne la route. J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire car il y a des trop de choses balancées sans qu'on en comprenne bien la signification. J'ai dû souvent relire plusieurs fois ou revenir en arrière pour comprendre certains passages... et encore, il reste plusieurs choses que je n'ai toujours pas saisies.
Le problème des TOC n'est pratiquement pas évoqué - ou alors pas évoqué clairement. Le problème des pulsions meurtrières est mal évoqué : non seulement on ne comprend pas toujours bien si Nao fantasme ou passe à l'acte, mis de plus c'est relaté de façon trop plate et trop distancé pour qu'on se sente concerné. Il aurait fallu que ce soit plus violent (et violent n'est pas forcément gore") et angoissant. L'apport censé être apaisant des séances dans le cercle des bouddhistes n'est pas très bien restitué non plus.
Pour moi la fin a été bâclée, comme si l'auteur se rendait compte que ça avait un peu trop duré et qu'il fallait boucler cette histoire-là au plus vite.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?