Le Père Goriot et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Le Père Goriot sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Le Père Goriot [Poche]

Honoré de Balzac
4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (45 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Il y a une édition plus récente de cet article:
Le Père Goriot Le Père Goriot 4.3 étoiles sur 5 (45)
EUR 3,30
En stock.
Rentrée Scolaire 2014
Rentrée des classes 2014

Pour une rentrée sereine, retrouvez vos livres et manuels dans notre boutique Scolaire et Parascolaire.


Primaire | Collège | Lycée - Voie générale | Lycée - Voie professionnelle | Lycée - Voie technologique


Description de l'ouvrage

31 août 1998 Pocket classiques (Livre 6023)
Entre un pauvre père pris de passion pour ses filles, une femme du monde jetant ses derniers feux avant de quitter l’arène et un inquiétant prédateur, philosophe de l’obscur à ses heures, un jeune provincial apprend jusqu’au dégoût l’âpre chemin de la réussite. Car le parcours qui mène d’une sordide pension au Paris aristocratique passe par la pauvreté, l’ingratitude, le crime, la vanité et l’égoïsme. Est-ce donc cela la vie humaine, « un zoo d’où l’espoir a fui » ?
--Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Offres spéciales et liens associés



Descriptions du produit

Extrait

Une pension bourgeoise

Madame Vauquer, née de Conflans, est une vieille femme qui, depuis quarante ans, tient à Paris une pension bourgeoise établie rue Neuve-Sainte-Geneviève, entre le quartier latin et le faubourg Saint-Marceau. Cette pension, connue sous le nom de la Maison Vauquer, admet également des hommes et des femmes, des jeunes gens et des vieillards, sans que jamais la médisance ait attaqué les moeurs de ce respectable établissement. Mais aussi depuis trente ans ne s'y était-il jamais vu de jeune personne, et pour qu'un jeune homme y demeure, sa famille doit-elle lui faire une bien maigre pension. Néanmoins, en 1819, époque à laquelle ce drame com­mence, il s'y trouvait une pauvre jeune fille. En quelque discrédit que soit tombé le mot drame par la manière abusive et tortionnaire dont il a été prodigué dans ces temps de douloureuse littérature, il est nécessaire de l'employer ici : non que cette histoire soit dramatique dans le sens vrai du mot ; mais, l'oeuvre accomplie, peut-être aura-t-on versé quelques larmes intra muros et extra. Sera-t-elle comprise au delà de Paris ? le doute est permis. Les particularités de cette scène pleine d'observations et de couleurs locales ne peuvent être appréciées qu'entre les buttes de Montmartre et les hauteurs de Montrouge, dans cette illustre vallée de plâtras incessamment près de tomber et de ruisseaux noirs de boue ; vallée remplie de souffrances réelles, de joies souvent fausses, et si terriblement agitée qu'il faut je ne sais quoi d'exorbitant pour y produire une sensation de quelque durée. Cependant il s'y rencontre çà et là des douleurs que l'agglomération des vices et des vertus rend grandes et solennelles : à leur aspect, les égoïsmes, les intérêts, s'arrêtent et s'apitoient ; mais l'impression qu'ils en reçoivent est comme un fruit savoureux promptement dévoré. Le char de la civilisation, semblable à celui de l'idole de Jaggernat, à peine retardé par un coeur moins facile à broyer que les autres et qui enraye sa roue, l'a brisé bientôt et continue sa marche glorieuse. Ainsi ferez-vous, vous qui tenez ce livre d'une main blanche, vous qui vous enfoncez dans un moelleux fauteuil en vous disant : Peut-être ceci va-t-il m'amuser. Après avoir lu les secrètes infortunes du père Goriot, vous dînerez avec appétit en mettant votre insensibilité sur le compte de l'auteur, en le taxant d'exagération, en l'accusant de poésie. Ah ! sachez-le : ce drame n'est ni une fiction, ni un roman. All is true, il est si véritable, que chacun peut en reconnaître les éléments chez soi, dans son coeur peut-être ! --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

Rastignac est un jeune provincial qui cherche à s'insérer dans la société parisienne. Il lui manque les manières et l'argent. Pour parvenir, il côtoie les femmes du monde, mais reste attaché à son voisin de la pension Vauquer, le père Goriot, vieillard malheureux abandonné de ses filles. Vautrin, forçat évadé, Marsay, politicien ambitieux, et Rubempré, écrivain talentueux, sont animés du même désir de pouvoir. Ils apprennent, chacun à leur manière, les complicités et les alliances indispensables dans une société gouvernée par les intérêts. Seules figures du désintéressement : le père Goriot, vaincu par son amour paternel, et Mme de Beauséant, abandonnée du Tout-Paris. La passion bout dans cette maison comme dans une cocotte-minute, les pages se tournent toutes seules ; c'est que chaque palier de la pension Vauquer est devenu, un étage de ce que Balzac vient de concevoir : La Comédie humaine. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Détails sur le produit

  • Poche: 378 pages
  • Editeur : Pocket (31 août 1998)
  • Collection : Pocket classiques
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266083317
  • ISBN-13: 978-2266083317
  • Dimensions du produit: 10,6 x 17,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (45 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 237.348 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Première phrase
MADAME VAUQUER, nee de Conflans, is an old woman who for the past forty years has run a family boarding house in the rue Neuve-Sainte-Genevieve, between the Latin Quarter and the Faubourg Saint-Marceau. Lire la première page
En découvrir plus
Concordance
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 incontournable 9 août 2006
Format:Poche|Achat vérifié
Quatrième de couverture assez étrange vu que Lucien de Rubempré ne figure pas dans cet épisode de la Comédie Humaine et que Marsay est à peine évoqué. Sinon grand moment de la littérature. La société décrite avec tant de finesse par Balzac est très actuelle malgré le langage un peu désuet. L'hypocrisie, le mensonge, l'intéressement dans ce milieu bourgeaois et aisé parisien serait facilement transposable à notre époque. Il est agréable de relire un français impeccable et soigné, même du XIXème siècle. Le personnage du Père Goriot est énervant autant qu'il est touchant dans sa paternité bafouée. Que dire d'autre sur Balzac, si ce n'est qu'il fait parti des incontournables de la littérature ?
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur roman de Balzac 4 octobre 2002
Par ED
Format:Poche
C'est avec ce roman que Balzac a "inventé" son système de retour des personnages dans "La Comédie Humaine".Ce roman est également le premier de la trilogie "Vautrin" (le second est "Illusions Perdues" et le troisième "Splendeur et Misère des Courtisanes" : ces 2 romans sont également géniaux).Lisez ce roman qui est central dans l'oeuvre de Balzac et je pense que vous deviendrez "accros" à Balzac !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Divin... 2 novembre 2010
Par Anatole
Format:Poche
Toujours donner une seconde chance à un livre...
Et plus généralement dans la vie aussi non ?
Bref, un livre qui vous est imposé à l'école part largement désavantagé !
Et puis Balzac n'aide pas un ado/jeune adulte à s'accrocher tant son style littéraire lui est propre : la description !
C'est à la fois son fort et son faible.
Son fort quand on a la maturité pour le lire jusqu'au bout, son faible quand on a l'impatience de la jeunesse.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 À lire absolument ! 6 février 2003
Par J-michel Tartayre TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Poche
Ce roman correspond au premier épisode de la Trilogie Vautrin, dont les deux autres sont Illusions perdues et Splendeurs et Misères des courtisanes. Ainsi, deux personnages récurrents dans la Comédie humaine croisent ici leur destin : Eugène Rastignac et Vautrin. Notons en outre, la grandeur du Père Goriot très présente tout au long du roman. Une oeuvre à grand suspense que vous ne regretterez pas d'avoir lue !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un grand Balzac 24 septembre 2010
Par Etatcritique TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Broché|Achat vérifié
La scène est à la pension Vauquer : « Une réunion semblable devait offrir et offrait, en petit, les éléments d'une société complète ».
Le père Goriot n'y vit, par prétérition, que pour ses deux filles : « J'aime les chevaux qui les traînent, et je voudrais être le petit chien qu'elles ont sur leurs genoux. »
Pour elles, il va se ruiner de plus en plus : « Il revit alors, sous les diamants des deux sœurs, le grabat sur lequel gisait le père Goriot. »
Elles ne lui en ont aucune reconnaissance ; il n'en a, pourtant, aucun ressentiment : « Je n'ai point froid si elles ont chaud. Je n'ai de chagrin que les leurs. »
Rastignac, refusant d'abord la dérive facile que lui offre Vautrin, assistera le père Goriot jusqu'à son enterrement auquel aucune des deux filles n'assistera : « Si les gendres et les filles se refusent à te rembourser, tu feras graver sur la tombe : « Ci-git M. Goriot, père de la comtesse de Restaud et de la baronne de Nucingen, enterré aux frais de deux étudiants »...
Déniaisé de tout scrupule, Rastignac pourra alors s'attaquer à Paris...
Certes, le style est daté, mais il est fort.
L'histoire-thème est porteuse, les descriptions vives et souvent acides, et l'approche psychologique fine.
Souvent lu trop tôt, voire imposé..., un grand Balzac.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Cinho512 TOP 500 COMMENTATEURS
Format:Broché
Ce roman est l'un des plus grands roman de "la comédie humaine", et cette appellation convient magnifiquement à ce formidable roman, où la nature humaine, le malheur, le bonheur, l'espérance, le pathétique sont incarnés à travers le prisme d'une pension parisienne où se croise des destins très diverses et appartenant chacun à cette émouvante "comédie humaine".

Ce roman débute avec la description de la sordide pension parisienne et de ses habitants. Au fil du récit on en apprend plus sur l'histoire et le caractère de ces personnages d'une belle épaisseur réaliste.

Dans cet appartement, on retrouve Eugène de Rastignac, un jeune étudiant en droit sans le sous et tout en espérance, Vautrin un homme rustre et mystérieux, un surnommé "Père Goriot", ancien vermicellier, ayant fait fortune et finissant sa vie dans cette minable pension de manière pathétique, où encore tous les autres habitants de la pension tout aussi passionnant et prenant pleinement leur place dans le récit.
Alors que Rastignac, ébloui par Paris et sa haute société, délaisse ses études pour essayer d'entrer dans celles-ci, le destin des autres habitants se dessinent et se révèlent dans sa tristesse et sa drôlerie pittoresque.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
5.0 étoiles sur 5 Un incontournable
Nous avons là un incontournable de la lecture française, un livre à conseiller sans difficulté comme toute l’œuvre de l'auteur.
Publié il y a 24 jours par MsxOlive
3.0 étoiles sur 5 livre
commandé pour mon fils qui est en classe de 2nde il dit "c'est énorme "et oui cela reste du Balzac
Publié il y a 1 mois par Sirech Nadine
4.0 étoiles sur 5 un chef d'oeuvre
un classique à relire ou à lire si vous ne l'avez pas encore fait ! L'ambition, la soif d'argent.... mènent à tout, y compris au pire. Lire la suite
Publié il y a 2 mois par Linda1and5
5.0 étoiles sur 5 Trés bien
Ayant entendu tant d'éloges sur ce père Goriot je me suis mise à le lire.
Le livre se lit très vite et est très bien écrit. Lire la suite
Publié il y a 3 mois par sharmila
3.0 étoiles sur 5 En attendant Kindle
En attendant de pouvoir me procurer le kindle paperwhite nouvelle génération, je stocke les références incontournables. Lire la suite
Publié il y a 4 mois par faulk1973
2.0 étoiles sur 5 Même pas commencé
Apres avoir abandonné la lecture de peau de chagrin je vais pas commencer à le lire. Quatre mot poutnfaire le compte.
Publié il y a 5 mois par COLIN MCGARRY
3.0 étoiles sur 5 ça, ce fut un " pense-bête......"
destiné à mon époux : juste pour lui rappeler que " CHARITE BIEN ORDONNEE COMMENCE PAR SOI-MÊME ! "
Qu'il est bien d'être BON.... Lire la suite
Publié il y a 5 mois par Rose-Marie S.
4.0 étoiles sur 5 relecture après 30 ans
Ai relu le Père Goriot, car ma fille doit le lire au lycée. Je me rappelle que le livre m'avait plu il y a plus de 30 ans. Avis confirmé
Publié il y a 6 mois par Mic1965
4.0 étoiles sur 5 Obligation
Si j`ai lu ce livre,c'est par obligation et non par plaisir, mais ce livre a pour avantage de posséder une intrigue intéressante ét ne pas être trop long, mais... Lire la suite
Publié il y a 8 mois par alain
4.0 étoiles sur 5 étude des caractères .
Cet ouvrage est un exemple type des agissements et sentiments humains : amour , bêtise , souffrance , bonheur , étude des moeurs , argent . Lire la suite
Publié il y a 8 mois par philippe b.
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?