undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 avril 2002
Ce livre est une merveille. Il est clair que le sujet n'est pas des plus joyeux, mais Soljenitsyne dépeint une atmosphère à la fois irréelle et "palpable". La profondeur des personnages est saisissante. Bref, un autre joyau de la littérature russe.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2005
Un gros ouvrage, mais qu'on lit sans jamais regarder le numéro en bas de la page.
Soljenitzine fait vivre dans un pavillon de cancérologie un foule de personnages, tous atteints d'un cancer plus ou moins grave, à une époque ou les techniques médicales ne peuvent pas grand chose.
Tous vivent dans cet espace clos, contraints de se supporter mutuellement, et avec l'hypothèse fondamentale de leur propre mort, dans un mois, un an... Du coup les conversations dans le pavillon prennent souvent un aspect philosophique un peu irréel, mais c'est aussi ce qui fait l'intérêt du livre.
On suit également la vie du personnel soignant, et ses relations avec les malades. C'est l'occasion d'aborder les questions qui touchent à l'éthique médicale, aux motivations des soignants...
Contrairement aux romans de Malraux, on trouve ici des imbéciles, des gens simples. Et ça donne un air tellement plus "vrai" au roman.
L'aspect politique du roman est évidement non négligeable (L'action se passe dans les années qui suivent la mort de Staline), mais ce qu'on retient de ce beau roman quand on tourne la dernière page, ce sont des peintures magnifiques d'hommes et de femmes.
Si vous avez aimé Dostoievsky, vous aimerez Le pavillon des cancéreux
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,50 €
8,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)