Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Le Retour


Prix : EUR 17,08 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
7 neufs à partir de EUR 17,08 6 d'occasion à partir de EUR 29,00

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Retour + Elena
Prix pour les deux : EUR 37,07

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Vladimir Garine, Ivan Dobronravov, Konstantin Lavronenko, Natalia Vdovina, Galina Petrova
  • Réalisateurs : Vladimir Garine, Ivan Dobronravov, Konstantin Lavronenko, Natalia Vdovina, Galina Petrova
  • Format : Couleur, Dolby, Cinémascope, PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 5.1), Russe (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Paradis Distribution
  • Date de sortie du DVD : 5 mai 2004
  • Durée : 106 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • ASIN: B0001U1QES
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 3.532 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

1 Bande-annonce
Interview d39Andreï Zviaguintsev par Pascale Clark (25')
Galerie d'affiches et projets
Bio-filmographies
20 bandes-annonces catalogue DVD Océan

Descriptions du produit

Descriptions du produit

La vie de deux frères est soudainement bouleversée par la réapparition de leur père, dont ils ne se souvenaient qu'à travers une photographie vieille de dix ans. Est-il vraiment leur père ? Pourquoi est-il revenu après tant d39années ? Les enfants chercheront les réponses à leurs questions sur une île lointaine et désolée, après un voyage avec cet homme dont ils ne savent rien...

Synopsis

La vie de deux frères est soudainement bouleversée par la réapparition de leur père, dont ils ne se souvenaient qu'à travers une photographie vieille de dix ans. Est-il vraiment leur père ? Pourquoi est-il revenu après tant d'années ? Les enfants chercheront les réponses à leurs questions sur une île lointaine et désolée, après un voyage avec cet homme dont ils ne savent rien...

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

41 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile  Par LD COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 23 février 2008
Achat vérifié
Andrei Zviaguintsev a signé avec Le Retour un des grands premiers films des dernières années, parfaitement maîtrisé et d'une grande beauté plastique. Ce récit du retour du père, aux accents d'évidence aussi psychanalytiques que bibliques, permet au réalisateur d'observer le voyage qui réunit ces deux fils à leur père supposé, qu'ils n'acceptent pas tous deux de la même façon. La réaction des deux garçons, tous les deux remarquablement interprétés, face à ce bloc impénétrable est passionnante à contempler. Mais même si la psychologie a un grand rôle à jouer dans ce film, elle est comme dépassée, ou magnifiée, c'est selon, par la forme adoptée par Zviaguintsev. Car la forme, notamment la façon dont le réalisateur et son chef opérateur inscrivent leurs personnages dans la nature environnante, l'organisation de l'espace ou la lumière, contribuent bien à créer le sens et accompagnent les rapports entre personnages.

Si ce film est donc bien une parabole, s'il y est question d'un combat ancestral entre un enfant et la figure de son père, sa beauté réside dans l'ambiguïté qui émerge petit à petit, qui est en partie due à la manière dont le récit est nourri par la forme adoptée. C'est également le cas du deuxième film de Zviaguintsev,
...Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Verbena TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 15 mars 2011
Un pur film de cinéma, simple en apparence, mais extrêmement construit et splendidement mis en scène.
Le réalisateur maîtrise ses personnages et son intrigue de bout en bout, laissant exister ses paysages, ses personnages, et ne les laissant "respirer" que pour mieux resserrer ensuite sur eux, petit à petit, la prise du destin qu'il leur a tissé jusqu'à l'inéluctable ressort dramatique final.

L'image est magnifique, les jeunes acteurs touchants et vibrants, et le spectateur ne s'ennuie jamais.

Coup de maître ici, pour ce film tendu, touchant, et accessible.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par oiseau de nuit TOP 500 COMMENTATEURS sur 22 août 2010
Film à ne manquer sous aucun prétexte: Le Retour. Film primé à Venise (Lion d'or 2003). Comme le disait un critique, c'est le film qui "sonne comme un message d'espoir pour le cinéma russe actuel". Pour son premier long métrage, Andrei Zviaguintsev signe une oeuvre forte, et comme le rappelle LD (lire son excellente chronique), le sentiment d'y trouver une parabole atemporelle. Le Retour, c'est donc le retour du père. Je ne reprendrai pas la synopsis de l'histoire, mais ce film est d'un lyrisme et d'une rigueur plastique inouïe qui m'ont littéralement scotché... Plusieurs niveaux d'interprétations sont possibles (le père est-il vraiment le père des enfants? n'est-ce pas là la figure d'un rêve ou d'un fantôme revenu du néant? sort-il de prison ou bien rentre-t-il d'un long voyage (comme Ulysse)? Je n'en dirais pas plus, si ce n'est que les acteurs sont époustouflants de justesse et de sincérité (les enfants incarnés par Ivan Dobronravov et Vladimir Garine sont tous deux remarquables), que les décors naturels (l'Oural? la Volga? la Sibérie? le nord de la Russie? je ne saurai dire...) sont magnifiques, et que la sensibilité et la description psychologique, carrément puissantes.

En vrac (désolé), il y est question de solitude (la mère), de désespoir (la crise d'adolescence), d'incertitude (le retour du père), d'apprentissage (le père les amène sur une île...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par cinefil50 TOP 500 COMMENTATEURS sur 19 mars 2012
Achat vérifié
C'est un film qui laisse sous le choc ( et qu'il faudra revoir , ensuite , par blocs de séquences plutôt que cursivement , à mon avis ) : par sa tension , son intensité , son inquiétude , la montée magistrale de la sensation diffuse d'une menace , de quelque chose de terrible qui peut survenir , soit de la part de ce père dur , violent et peu aimant , au sens féminin du terme , soit du cadet , enfermé dans une hostilité crispée , soit de cette nature splendide et complètement inhabitée . Dans la période très récente , je n'ai retrouvé cette puissance oppressante , obtenue avec bien peu de moyens matériels , ce niveau d'engagement des acteurs , que chez Bruno DUMONT ...

Si le film n'est jamais aride , il exige néanmoins du spectateur une attention soutenue et surtout une vraie disponibilité ...

Il y aurait un grand danger à plaquer sur le film de lourdes grilles ( Freud , la Bible , Homère ...) , faussement rassurantes et finissant par empêcher de voir le film , dans toute sa singularité , son opacité maintenue , qui laisse au spectateur une belle liberté.

A la fin , le Passeur s'éloigne , par le plus cruel et aussi le plus logique des hasards , mais les gamins du début du film n'en sont plus .

La musique intervient peu mais envoûte , tout comme le film .

Bonne copie . Interview sutr France Inter longue et sans grand intérêt , avec une journaliste qui veut arracher ( en vain !) au metteur en scène sa " vérité " sur le film !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?