EUR 29,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 9,14 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Salaire de la destruction: Formation et ruine de l'économie nazie Broché – 15 octobre 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 29,50
EUR 29,40 EUR 23,60

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Salaire de la destruction: Formation et ruine de l'économie nazie + Deux dans Berlin
Prix pour les deux : EUR 37,10

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

Ce livre démontre avec brio la capacité de l'histoire économique à expliquer les événements historiques. --The Time

Cet ouvrage n'est ni plus ni moins qu'un chef-d'oeuvre, qui se lit avec enthousiasme de la première à la dernière page. --Sunday Telegraph

C'est le livre le plus passionnant qu'on puisse lire sur l'histoire économique (...) Tout simplement captivant. Il fera date dans le champ des études consacrées au Troisième Reich. --BBC History

Présentation de l'éditeur

Certains livres sont appelés à demeurer sans équivalent, dépassant tout ce que l'on a pu lire sur un sujet. Le Salaire de la destruction, une histoire économique du IIIe Reich, est l'un d'eux, tant pour le nombre d'idées reçues qu'il balaye que pour les conclusions inédites et l'approche globale qu'il propose.
La catastrophe de 1939-1945 est-elle née de la puissance implacable de l'Allemagne nazie ou bien a-t-elle été précipitée par ses faiblesses économiques? Captivant, unanimement reconnu, fruit des recherches d'un historien au sommet de son art, cet ouvrage capital donne un poids nouveau et central à l'économie dans la politique de conquête mondiale élaborée par Hitler.
Cet ouvrage a été couronné par de nombreux prix : Economist Book of the Year, (catégorie "Histoire") en 2006, Wolfson History Prize en 2006, Longmann-History Today Book of the Year Prize en 2007.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 9,14
Vendez Le Salaire de la destruction: Formation et ruine de l'économie nazie contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 9,14, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 812 pages
  • Editeur : Les Belles Lettres; Édition : 1 (15 octobre 2012)
  • Collection : Histoire
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2251381163
  • ISBN-13: 978-2251381169
  • Dimensions du produit: 16 x 4 x 24 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (19 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 128.085 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

26 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile  Par Arribat TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 21 novembre 2012
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
Par quelle magie l’Allemagne de 1930 au bord de l’épuisement économique parvint-elle en moins d’une décennie à devenir cette bête sur-vitaminée qui nous mettait fanny en 40 ? L’idéologie imposée par la force brute et la menace jointe à un caractère ordonné et discipliné du peuple allemand avec en prime une bonne dose de rancœur sont les réponses paresseusement rabâchées, revisitées, updatées, relookées même pour coller aux politiques du moment. Mais il restait cette question orpheline, presque sacrilège dans ce contexte d’horreur et de souffrance, et qui pourtant restait le nerf de la guerre, à savoir ; par quel tour de passe-passe d’aussi peu solvables voisins purent-il trouver les financements indispensables à construire leur arme de destruction massive ? Question d’autant plus pertinente que l’Allemagne ne disposait d’aucune ressource naturelle en essence et caoutchouc, peu de minerais, insuffisamment de charbon, soit autant d’handicaps qu’une monnaie faible n’aidait pas à relever.

C’est justement cette problématique économique qui est abordée ici avec un rare luxe de détails, prenant en compte les divers thèmes connexes au sujet et mettant en lumière le rôle de quelques personnalités majeures. Mais disons le tout de suite, pour profiter pleinement de la « leçon » il est souhaitable d’avoir une connaissance minimale des mécanismes macroéconomiques.
Lire la suite ›
11 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 19 janvier 2013
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
Adam Tooze, historien et économiste anglais, enseigne l’histoire de l’Allemagne à l’université de Yale. Publié dans sa version française en 2012, « Le salaire de la destruction – Formation et ruine de l’économie nazie » fera date dans la compréhension toujours plus avancée de l’Histoire de l’Allemagne de 1930 à 1945. L’auteur va concentrer son analyse sur l’économie, par delà les fausses images véhiculées par la propagande nazie elle-même, les dénégations de mémoire des criminels de guerre, les oublis volontaires du peuple allemand.

Rapidement après son accession à la chancellerie de la République de Weimar le 30 janvier 1933, Adolf Hitler va muter l’économie allemande vers une économie de guerre, en concentrant ses priorités dans le réarmement. A cette fin, l’Allemagne devait importer des matières premières qui ne pouvaient être financées que par les devises obtenues par l’exportation. Ainsi Hitler avec l’assistance dévouée de Schacht pratiqua-t-il un dumping monétaire astucieux en évitant de froisser les intérêts des Etats-Unis. L’auteur écrit avec justesse qu’il s’agissait d’une continuation de la politique de Streseman de recherche d’alliance avec les Etats-Unis, pour peser sur les exigences françaises de paiement des indemnités de guerre prévues dans le « Traité de Versailles », il est vrai considéré comme un « chiffon de papier ». Les tensions inflationnistes générées par la surchauffe de l’économie allemande créèrent de grandes craintes en Allemagne.
Lire la suite ›
15 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Grynwald TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 14 janvier 2013
Format: Broché Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
1. Sans connaissance particulière dans le domaine des sciences historique et économique, j'ai pu, malgré cela, lire cet ouvrage en un temps raisonnable, presque comme un roman.
Bien entendu il faut une certaine dose de motivation pour entamer (et terminer) une telle lecture. En ce qui me concerne cette motivation est la recherche de la réponse à une question que je me pose depuis longtemps :
Y-a-t-il une explication rationnelle à la barbarie nazie ?
Je crois que ce livre (cette étude) répond en grande partie à cette question, ainsi qu'à d'autres comme :
-Pourquoi la spectaculaire défaite française de 1940 ?
-La domination nazie avait-elle une chance de perdurer ?

2. En ce qui concerne la première question j'avais lu l'ouvrage de Raul Hilberg « La destruction des juifs d'Europe » qui fournit un éclairage détaillé sur le « comment » de la barbarie mais peu d'explications sur le « pourquoi ». Quoiqu'il en soit les méthodes (d'historiens) sont les mêmes : l'étude des archives allemandes, principalement celles saisies par les troupes américaines en 1945.

3. J'ai trouvé que le sujet de l'ouvrage est traité de façon intellectuellement brillante : l'auteur raconte les évènements avec force chiffres, sans se laisser noyer par les détails et, à chaque étape, il fournit une synthèse qui permet au lecteur de suivre le récit et d'en tirer des conclusions. Les démarches -pas toujours unanimes- des responsables nazis sont décrites avec rigueur, sans caricature.

4. Il est difficile de résumer cet ouvrage.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?