ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Le Sein [Poche]

Philip Roth , Théodore Solotaroff , Georges Magnane
3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
Prix : EUR 4,50 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Habituellement expédié sous 11 à 14 jours.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché --  
Poche EUR 4,50  

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Sein + Professeur de désir + Les livres de Kepesh : La bête qui meurt
Prix pour les trois: EUR 19,80

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Nouvelle édition en 1984

Quatrième de couverture

Ce roman est un apologue de l'aliénation. Un professeur de littérature comparée, spécialiste de Gogol et de Kafka, s'est métamorphosé en une sorte de «glande mammaire» comme on en voit parfois en rêve ou sur les peintures de Dali. De cette situation, Philip Roth tire des effets du plus haut comique et de la plus franche obscénité. Mais au-delà du scandale, de tous les rapprochements kafkaïens, le lecteur découvre à travers cette allégorie surréalisante un déchirant appel, une étrange méditation sur la vie et sur ce qui fait l'identité d'un homme.

Détails sur le produit

  • Poche: 120 pages
  • Editeur : Gallimard; Édition : Nouv. éd (14 novembre 1984)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070376079
  • ISBN-13: 978-2070376070
  • Dimensions du produit: 17 x 10,8 x 1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 113.654 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
20 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Kafka + Freud = Le Sein de P. Roth! 10 avril 2005
Format:Poche
Cette nouvelle d'une centaine de pages est d'une rare densité. La préface à l'édition Folio Poches est extrêmement instructive, en ce que Théodore Solotaroff effectue une analyse intéressante entre le côté féminin des écrivains hommes Américains (refoulé) et celui des Européens (pleinement revendiqué).
L'histoire est grotesque mais Roth parvient à nous la rendre crédible par son style direct et sans détour. David Alan Kepesh, professeur de littérature dans une université américaine, par un phénomène inexpliqué, s'est transformé en un sein. Si dans la Métamorphose de Kafka, Grégor Samsa se voyait transformé en énorme scarabée, ici le narrateur devient un nichon monumental d'1m80 et pesant dans les 70 kgs. La santé psychique de Kepesh, suivi par son psychiatre le Docteur Klinger, passe par des états fascinants. Elle commence par un délire sensuel, la découverte du plaisir sexuel féminin : son nouveau corps est tout entier source de plaisir et Kepesh entend bien en profiter. Le simple nettoyage quotidien par son infirmière (pourtant laide et âgée, ce que Kepesh, devenu aveugle, sait) lui procure une joie orgasmique. Sa compagne, Claire, qui a eu la bonté ou la naïveté de ne pas l'abandonner, lui procure elle aussi un étrange rituel sexuel quotidiennement. Mais Kepesh, qui s'efforce durant tout l'ouvrage de faire prévaloir la raison sur la sensualité va rapidement essayer de contrôler ce nouveau levier sexuel au prix d'efforts démesurés.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un petit régal 2 novembre 2004
Par M. Mouyal Hervé COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR VOIX VINE
Format:Poche
"Le sein" est le second livre de Roth que je lis et il faut avouer qu'il est très agréable à lire : on est presque dans le burlesque, on rit beaucoup de la situation dans laquelle se retrouve David Kepesh, un professeur de littérature, spécialiste de Gogol et de Kafka. Comment peut-on imaginer un seul instant être transformé en sein ! Seul Roth a pu le faire et le raconter dans ce court roman qui se délecte.
Au delà de cette métaphore se cache le malaise de l'homme face à sa féminité. Il faut noter qu'à l'époque où Roth l'a écrit, les auteurs américains avaient un fort complexe par rapport au fait de savoir que c'est le féminin qui se cache en chaque homme qui parle chez les écrivains ou tout simplement les artistes et Philip Roth brise ce tabou en un livre.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 À l'ombre de Kafka, Gogol et Swift 27 juillet 2011
Par Gerard Muller TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Poche|Achat vérifié
Le sein-Philippe Roth
Malgré la qualité de la préface de Solotaroff et le texte attractif du quatrième de couverture, je suis resté assez indifférent à ce court texte de Roth. Cette divagation sur « l'objet de l'adoration infantile » ne m'a pas enthousiasmé.
Je ne suis pas certain que la comparaison avec « La Métamorphose « de Kafka soit bienvenue. Les commentaires parfois élogieux des lecteurs n'ont pas suffi à me faire saisir la « substantifique moelle » de cette nouvelle absurde, obscène et grotesque. Bien sûr l'humour n'est pas absent mais je n'ai pas bien senti en quoi il y avait une réflexion sur l'identité de l'être.
Pour ce qui est des considérations sur la part de féminité résidant en chacun de nous, le loufoque de la situation a perturbé mon jugement.
Le moment qui m'a le plus interpelé est celui où David se demande s'il rêve ou s'il est dans la réalité et celui où il se demande s'il est fou ou non. Son choix de penser qu'il est fou et ainsi d'annihiler ce qu'il croit être une illusion absurde et de pas s'accepter sein est pathétique. Cela nous est à tous plus ou moins arrivé et l'on se sent alors concerné. Il semble que David, professeur de littérature ait mal « digéré » la lecture et l'enseignement de Kafka, Gogol et Swift.
La métaphore ne m'a pas échappé ni le fait que de connaître la biographie de Roth aide à comprendre la situation. Mais enfin, il y a des lectures plus édifiantes sur le même thème. Je ne cacherai pas cependant que j'ai lu deux fois ce texte pour voir si j'avais bien compris qu'il n'y avait pas plus à comprendre que ce que j'avais compris .
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?