Quantité :1
Ajouter au panier
ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.

Autres vendeurs sur Amazon
Vous l'avez déjà ?

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Le Tombeau des lucioles - édition standard


Prix conseillé : EUR 15,25
Prix : EUR 12,49 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 2,76 (18%)
Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 12 à 14 jours.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
11 neufs à partir de EUR 9,69 2 d'occasion à partir de EUR 5,50

Vous cherchez un DVD, un Blu-ray ou une Série TV?

DVD, Blu-ray & Séries TV en promotion
Découvrez toutes nos promotions DVD, Blu-ray & Séries TV.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Tombeau des lucioles - édition standard + Le château de Cagliostro - Edition DVD simple
Prix pour les deux : EUR 31,28

L'un de ces articles sera expédié plus tôt que l'autre.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Réalisateurs : Isao Takahata
  • Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
  • Audio : Allemand (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 2.0), Japonais (Dolby Digital 2.0)
  • Sous-titres : Allemand, Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.77:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Kaze
  • Date de sortie du DVD : 9 août 2002
  • Durée : 90 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (33 commentaires client)
  • ASIN: B0006OBS5G
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 864 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Pas de bonus vidéo


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Commentaires en ligne 

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par Robert Redford on 23 septembre 2009
Le Tombeau des lucioles relate l'histoire d'un adolescent japonais qui a la charge de sa petite soeur durant la Seconde Guerre Mondiale, alors que le Japon subit des bombardements.

Le film commence ; l'adolescent, dans un état pitoyable, nous dit son nom et qu'il est mort tel jour. Pas de mystère, on sait comment se termine le film. Seulement, retour dans le passé, on découvre qu'il a une petite soeur qui environne les quatre ans, et alors toute notre attention se focalise sur elle.

Les temps sont durs, les deux orphelins viennent de perdre leur mère. Réfugiés chez leur tante, leur sort ne s'arrange pas pour autant. Alors le grand frère décide qu'ils iront vivre dans un abri anti-bombe. Tout se passe bien... jusqu'à cette nuit où une luciole clignote dans leur abri, s'éteint et tombe. La véritable descente aux enfers commence.

Dureté des moeurs en temps de guerre, poids de la responsabilité, combat pour la survie, Le Tombeau des lucioles est le film le plus dur que j'ai vu. L'expression devenu courante "on n'en ressort pas indemne" peut s'appliquer pleinement ici. Ce n'est pas triste. Le film terminé, les larmes ne coulent pas. On est écoeuré, déprimé. Écouter "Les Vieux" de Jacques Brel en boucle durant toute une journée n'aurait pas meilleur (ou pire) effet.

Je pense que la grande réussite du film réside dans le fait qu'il s'agit d'un dessin animé. Un exemple ; lorsque à cause de la malnutrition, des taches se dessinent sur la peau des héros, le spectateur n'est pas écoeuré, ce n'est pas repoussant d'un point de vue visuel.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
29 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par Etienne Leclercq on 26 janvier 2009
Les fondateurs des studios Ghibli (Miyasaki, Takahata) aiment les histoires mettant en scène des enfants. Ici, le sujet est intéressant : un jeune garçon qui cherche à tout prix à distraire sa jeune soeur sur fond de bombardements durant la seconde guerre mondiale.
Evidemment, le sujet principal n'est pas tant la guerre que les rapports entre les deux enfants, qui sont magnifiques. Toujours prêt à s'occuper de sa soeur, le garçon redouble d'inventivité quand celle-ci est malade. Il ne s'effondre que rarement et se ressaisit aussi vite que possible.
Le sujet, d'une grande gravité, qui aurait pu sombrer dans le mélo gratuit, est contrebalancé par un traitement onirique, oscillant entre rêve (les souvenirs du garçon), magie (les lucioles qui deviennent un ciel étoilé sous la moustiquaire) et cauchemar (le dernier quart d'heure).
La métaphore la plus remarquable est celle des lucioles qui, à l'instar des deux enfants, meurent presque aussi vite qu'ils ont vécu. Les messages du film abondent : celui-ci est le plus parlant, le plus touchant.
En somme, un film très grave mais qui ne peut laisser indifférent.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par ChrisHurricane TOP 500 COMMENTATEURS on 18 mars 2012
J'ai vu ce film en japonais sous titré, sans en connaître la teneur, ni les critiques.
Vierge de tout préjugé, de toute défense, j'ai donc assisté, horrifiée, à la lente descente aux enfer de ces deux enfants.
J'ai pu rester jusqu'au bout, car ce film vous scotche littéralement à l'écran... mais plus l'histoire avance, plus le malaise grandit, plus on se sent impuissant et écrasé de tristesse !!

(attention, je vais dévoiler la fin)

A mes yeux, "le tombeau des Lucioles" est avant tout un sujet sur la fin d'un monde, celui du Japon d'avant guerre, d'avant Hiroshima. Les 2 orphelins sont les héritiers malheureux d'une société en perdition, et leur fin tragique devient tout un symbole. C'est l'histoire d'un pays traumatisé qui est racontée là.
D'ailleurs, le long et lent déclin est fort bien servi par le graphisme, qui est très beau, mais aussi d'un réalisme extrêmement dur et puissant... Même un dessin animé peut montrer - avec force détails - des personnes brûlées au dernier degré, malades, et des cadavres... et cela n'en est pas moins choquant.

Quant aux personnages, les enfants sont d'une consistance rare pour un dessin animé, il sont extrêmement crédibles, tant par leur innocence que par leur désarmement devant un univers qui s'écroule... Et, pour moi, c'est justement parce qu'ils ne sont "que" des enfants qu'ils vont mal finir.
Le grand frère fait tout pour sa petite soeur, cette attention tendre et protectrice est d'ailleurs très touchante.
Lire la suite ›
2 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
30 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile  Par mercipourlemorceau on 23 novembre 2008
Un jeune garçon est dressé, immobile, le regard figé droit devant lui.
Une voix se fait entendre...
"La nuit du 21 septembre 1945, je suis mort."

On le voit alors, très maigre, allongé dans une gare. Il est en train de mourir. Des personnes s'occupant de la gare, constatant sa mort, prennent une vieille boîte rouillée se trouvant à côté de son cadavre, et la jettent quelques mètres plus loin, dans la campagne éclairée par une nuit étoilée. A ce moment, une petite fille espiègle, semblant sortir de nulle part, ramasse une boîte de bonbons par terre, et se jette dans les bras de son frère qu'elle retrouve enfin...

Le tombeau des Lucioles est un film incroyablement beau et émouvant voyageant dans une vague de tristesse et d'humanisme.
Tiré du récit autobiographique de Akiyuki Nosaka La Tombe des Lucioles (1967), ce film raconte l'histoire d'un jeune garçon, Seita, 14 ans, et de sa petite sour, Setsuko, 4 ans, qui ont survécu au bombardement incessant de Kobe par les Américains.
Orphelins, ils trouvent refuge chez leur tante qui semble ne pas être ravie d'avoir deux bouches de plus à nourrir. Seita décide alors de s'installer dans un vieux refuge pour pêcheurs hors de la ville avec sa petite sour, poussés par la méchanceté de leur tante.

Malheureusement, les temps sont durs, et hors de la communauté, Seita ne peut espérer avoir une quelconque ration.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?