undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Le Voyage d'hiver et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Voyage d'hiver a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Voyage d'hiver Poche – 4 mai 2011


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 8,10
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 5,10
EUR 2,00 EUR 0,89

Rentrée Littéraire 2015 : découvrez toutes les nouveautés de la rentrée en livre et ebook Rentrée Littéraire 2015 : découvrez toutes les nouveautés de la rentrée en livre et ebook


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Voyage d'hiver + Une forme de vie + Tuer le père
Prix pour les trois: EUR 16,10

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Il faudrait le reconnaître une bonne fois pour toutes : qu'on l'aime ou qu'on la déteste, Amélie Nothomb a du génie ; oui, cette façon d'inventer des histoires abracadabrantesques - le mot est entré dans le dictionnaire - en créant des personnages loufoques qui ont l'air bien vrai ; et cette manière efficace d'embarquer les lecteurs dans son univers singulier n'a pas d'équivalent...
Le Voyage d'hiver (Schubert n'est pas loin) est surtout une histoire de «trip» que Nothomb décrit, détaille, et décrypte avec une verve... stupéfiante. Le mot «trip» a un double sens : il désigne à la fois l'«état qui résulte de l'absorption de substances hallucinogènes» et une «aventure intérieure». Ce sont les plus belles pages du roman, des pages déjantées, piquantes, psychédéliques. Le meilleur d'Amélie. Mais où la romancière est-elle donc allée chercher tout cela ? Un contrôle antidopage s'impose ! (Mohammed Aïssaoui - Le Figaro du 20 août 2009)

Amélie Nothomb est la romancière la plus déconcertante de la scène française. On l'attend du côté de l'autobiographie (ses souvenirs romancés de dame pipi dans une grande entreprise japonaise ou d'apprentie geisha dévalant les pentes du mont Fuji ont fait d'elle une star des rentrées littéraires), et voici qu'on la retrouve en pleine fantaisie...
Lumineux démiurge, Amélie Nothomb apporte un peu de légèreté dans un monde d'une terrifiante gravité. Son nouveau roman est épatant ! (François Busnel - L'Express du 3 septembre 2009)

Un drôle de trio, des champignons hallucinogènes : un roman d'Amélie débridé...
On reconnaît bien là toute la liberté d'Amélie Nothomb, qui, à 42 ans, n'en fait décidément qu'à sa tête, sans la perdre pour autant... C'est tout l'intérêt de ce roman déconcertant, bref, vite lu, mais qui recèle son lot de réflexions souvent avisées - parfois simplettes aussi -sur l'amour, la différence, l'écriture, la lecture, le langage, la vie... Si Le voyage d'hiver, titre emprunté à Schubert, n'est pas un grand cru «nothombien», c'est une fantaisie originale dont l'étrange saveur ne se dissipe pas de sitôt. (Delphine Peras - Lire, septembre 2009) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

Il n'y a pas d'échec amoureux. A. N.

Zoïle est tombé éperdument amoureux de la douce Astrolabe, mais la jeune femme consacre tout son temps à Aliénor, une romancière géniale quoique légèrement attardée. Par dépit, il décide de détourner un avion et de l’envoyer percuter la tour Eiffel. A moins que…

Tout est possible. Et, dans ce possible, on se laisse volontiers guider par une Amélie défoncée qui, jonglant avec ses figurines de lanterne magique, s’envoie joyeusement en l’air… Jean-Paul Enthoven, Le Point.

Le Voyage d’hiver, titre emprunté à Schubert, […] est une fantaisie originale dont l’étrange saveur ne se dissipe pas de sitôt. Delphine Peras, Lire.

Lumineux démiurge, Amélie Nothomb apporte un peu de légèreté dans un monde d’une terrifiante gravité. Son nouveau roman est épatant ! François Busnel, L’Express.




Détails sur le produit

  • Poche: 128 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (4 mai 2011)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253160156
  • ISBN-13: 978-2253160151
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,9 x 1,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (55 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 97.794 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Photo © Sarah Moon

Amélie Nothomb est un écrivain belge de langue française. Elle est né le 13 août 1967 à Kobe, au Japon, où son père, le baron Patrick Nothomb, fut ambassadeur de Belgique. Belgique, qu'elle ne connaîtra qu'à 17 ans, pour y terminer ses études de philologie romane à l'Université libre de Bruxelles.

Depuis 1992, Amélie Nothomb publie aux éditions Albin Michel un roman par an.

Stupeur et tremblements, roman de son expérience professionnelle au Japon, sera récompensé en 1999 par Le Grand Prix du roman de l'Académie française.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

25 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile  Par C. Céline le 2 septembre 2009
Format: Broché
Je suis une fan de Nothomb, pas inconditionnelle de toute évidence (vu la note, une étoile car je ne peux pas mettre moins) mais j'assume et je m'explique.
Je trouve ce livre encore pire que Le Fait du Prince, dans ce dernier le lecteur avait espoir qu'il se passe quelque chose, même si ça n'était pas le cas. Dans Voyage d'Hiver, si le lecteur est un habitué de Nothomb, il sait dès la première page que tout est dit, et aucune des 131 pages qui suivent, ne contredit mon propos.
Je suis encore une fois déçue d'avoir dépensé 15€ pour une mode qui est malheureusement en train de s'étioler.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Zil le 29 juillet 2013
Format: Poche
Très bien écrit, comme d'habitude, la plume d'Amélie Nothomb se suffit à elle-même. C'est peut-être là le problème. Je n'ai pas adhéré à cette histoire, qui m'a paru un peu creuse. Je lui redonnerai quand même sa chance dans une seconde lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par poucette TOP 100 COMMENTATEURS le 28 mars 2015
Format: Poche
Je n'ai pas détesté ce livre, mais je n'ai pas non plus adoré. Sur la forme, rien à redire (sinon j'aurais mis deux étoiles), je suis et reste toujours aussi fan du style Nothombien. L'intrigue à defaut d'être soutenue est intéressante (le narrateur Zoïle va-t-il mener à bien son meurtrier projet ou va-t-il s'arrêter à temps ? Pourquoi d'ailleurs a-t-il ce projet?).

Sur le fond, le contenu me pose tout d'abord un problème de conscience. Dès la première page, AN nous prévient que Zoïle souhaite commettre un attentat et faire exploser un avion. Il se trouve que je lis ce livre trois mois après les sanglants événements de Charlie Hebdo (janvier 2015) et macabre coïncidence ou prémonition d'auteur, juste au moment où un psychopate suicidaire vient de faire exploser un avion entre l'Espagne et l'Allemagne dans les Alpes françaises (avril 2015). Certes l'auteure n'y est pour rien, d'autant plus que le livre a été publié il y a 6 ans. Elle précise aussi que l'acte de Zoïle n'est pas guidé par la religion, mais qu'il le fait par vengeance et par dépit amoureux. Je me demande si ce n'est pas encore pire... Bref j'ai éprouvé un sentiment de gêne pour ne pas dire de tristesse du début à la fin. L'humour noir a en effet ses limites.

Ce qui m'amène à ma deuxième réflexion: j'avoue être un peu lasse des personnages mégalomanes, narcissiques, détraqués mentaux, et meurtriers, créés par l'auteure.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
20 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jonathan le 8 septembre 2009
Format: Broché Achat vérifié
Nous savons tous qu'Amélie Nothomb ne scénariserait jamais "La petite maison dans la prairie". C'est pourquoi l'idée de l'attentat terroriste dans l'avion ne m'a nullement choquée. J'étais intrigué de voir comment le héros en était arrivé là. J'ai beaucoup apprécié les deux personnages que Zoïle a rencontrés. C'était bien parti. Mais plus pour longtemps : je suis rapidement arrivé à l'encombrant épisode des champignons hallucinogènes. En plus d'être de très mauvais goût (pas les champignons -enfin si-, mais surtout l'idée), ce chapitre fut d'une longueur fastidieuse. J'ai ressenti immédiatement que cette portion allait tout gâcher.

J'ai lu les dix-sept autres romans d'Amélie Nothomb et, pour moi, il s'agit du moins bon. Cependant, ce n'est que de mon opinion.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Francois Raa le 22 septembre 2009
Format: Broché
Quelle triste constat, alors que ses premiers romans étaient de bonne facture. Cette fois, c'est un raté! pas moyen de retrouver sa bonne plume! Dommage! Je souhaite de retrouver sa bonne écriture.
Je suis déçu mais peut-être qu'il ne s'agit que d'une mauvaise expérience...
La drogue est un sujet difficile et certains chapîtres sont véritablement fastidieux.
Voilà ce que j'en pense mais celà n'engage que ma perception.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
20 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 9 septembre 2009
Format: Broché
René Girard, cité par Pierre Jourde dans son excellent ouvrage critique de la littérature contemporaine "La Littérature sans estomac", publié en 2003, couronné du prix de l'Académie Française, avait bien prophétisé que l'écriture blanche n'est que du romantisme dégradé :

"L'esthétique du silence est un dernier mythe romantique (...) Dix ans ne passeront pas avant qu'on reconnaisse dans 'l'écriture blanche' et son degré zéro, des avatars de plus en plus abstraits, de plus en plus éphémères et chétifs des nobles oiseaux romantiques."

Amélie Nothomb a rejoint la cohorte des apologétiques du MOI, un moi dégradé, aimé autant que haï, malsain, projetant une image déformée ; celle d'un Narcisse gavé de vents mauvais, au bord de l'explosion.

Ce roman de quelques feuilles, est écrit en gros caractères et destiné aux bobos qui veulent passer pour des intellos.

Qu'il est loin le temps de "L'hygiène de l'assassin" et, même sur le mode simple d'un journalisme amusé, "Stupeur et tremblements".

Amélie Nothomb est devenue une business woman de l'écriture à l'épate. Tout écrire en ne disant rien. Vide. Platitudes. L'ennui comme ponctuation.

Plus abject est son éloge de la drogue (Amélie Nothomb complice de Beigbeder avec sa dernière production "
...Lire la suite ›
9 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?