Le Banquet et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus


ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Le Banquet sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Le banquet suivi de Phèdre [Poche]

Platon
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 2,90
Prix : EUR 2,76 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 0,14 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 25 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

3 août 1993 Garnier Flammarion / Philosophie (Livre 4)
"Par Héra ! le charmant asile ! Ce platane est d'une largeur et d'une hauteur étonnantes. Ce gattilier si élancé fournit une ombre délicieuse, et il est en pleine floraison, si bien que l'endroit en est tout embaumé ; et puis voici sous le platane une source fort agréable, si je m'en rapporte à mes pieds; elle doit être consacrée à des nymphes et à Achéloüs, à en juger par ces figurines et ces offrandes. Remarque en outre comme la brise est ici douce et bonne à respirer; elle accompagne de son harmonieux chant d'été le chœur des cigales ; mais ce qu'il y a de mieux, c'est ce gazon en pente douce qui est à point pour qu'on s'y couche et qu'on y appuie confortablement sa tête."

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le banquet suivi de Phèdre + Apologie de Socrate, suivi de "Criton" + Lettre à Ménécée
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

Qu'est-ce que l'amour ? Tour à tour, les convives du Banquet se proposent de répondre à la question. Tous font l'éloge d'Éros en le divinisant, révélant ainsi un aspect essentiel du vécu amoureux : l'idéalisation de soi sous le regard de l'autre. Mais l'intervention de Socrate rompt le consensus. L'éros socratique n'est pas l'amour de soi que l'autre restaure en nous. Il s'agit d'un amour toujours insatisfait, se détachant des corps pour se tourner vers des objets spirituels, s'accomplissant finalement dans la quête philosophique. Comment interpréter le caractère désincarné et "platonique" de l'amour socratique, confirmé par Alcibiade qui, à la fin du dialogue, raconte comment Socrate, son amant, résiste aux attraits de ses charmes physiques ? S'agit-il vraiment d'amour ou bien plutôt d'un dépassement de l'amour, de ce que Freud appellera la "sublimation" ? Platon voudrait-il nous dire que l'amour n'est vivable que si l'on échappe en partie à son emprise ?

Une oeuvre magistrale sur l'impossibilité de l'amour absolu. Vous aimerez quand même ! --Émilio Balturi --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

Platon (428-347 av. J.-C.), disciple passionné de Socrate, met en scène dans le banquet des perspectives sur l'Eros, le dieu de l'Amour. A la suite d'un concours remporté à Athènes par le dramaturge Arathon, des amis se réunissent chez lui pour fêter son triomphe. Tour à tour, Phèdre, Eryximaque, Aristophane (l'auteur de Nuées), Agathon et Socrate prennent la parole pour faire l'éloge d'Eros. Apologies du Désir qui s'inaugurent dans un essai de dévoilement de cette force qui nous entraîne dans le tumulte du monde. Et dans ce dialogue fulgurant, Socrate affirme qu'Eros est philosophe. Inspiré par le savoir que lui a délivré une femme nommée Diotime, il va démontrer que l'amour du Beau se conjugue avec la beauté du Vrai et que le désir pour les corps n'est que le premier pas vers le rivage de l'inouïe contemplation des Idées. Eros, tenaillé par le manque, est donc cette puissance errante qui meut notre quête d'une plénitude d'autant plus désirée que nous ne la possédons pas... Pétulance d'un Banquet où une douce ivresse amène les protagonistes à rêver à haute voix de ce démon qui joint l'humain au divin comme Socrate unit la parole au plaisir de la vérité. Penser, dit Platon, c'est, pour l'âme, s'entretenir en silence avec elle-même. Dix-sept ans après ce Banquet qui eut réellement lieu, Socrate fut condamné à mort (399 av. J.-C.) par ses concitoyens qui préférèrent au silence inquiétant de la pensée le bavardage de la rhétorique. Aujourd'hui encore, c'est toujours Socrate qu'on assassine. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Poche: 217 pages
  • Editeur : Flammarion (3 août 1993)
  • Collection : Garnier Flammarion / Philosophie
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2080700049
  • ISBN-13: 978-2080700049
  • Dimensions du produit: 17 x 10,6 x 1,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 106.200 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Probablement la première œuvre de Platon à lire 13 août 2012
Par Joseph Fouché TOP 50 COMMENTATEURS
Format:Poche
"Le Banquet" de Platon est probablement la première œuvre de l'auteur qu'il faut lire. Bien que très connu de nom, il s'agit d'un texte très dense conceptuellement qu'il ne faut pas sous estimer (je l'ai lu une fois, je pense que pour en appréhender tout le génie, je devrais le relire une 2e, voir une 3e fois tellement c'est brillant à chaque page).

En un minimum de mots, tant d'idées que l'on en aurait presque le vertige, et en plus c'est agréable à lire contrairement à ce que l'on pourrait croire.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Terminale philo 22 octobre 2013
Par Regthea
Format:Poche|Achat authentifié par Amazon
Recommandée par le corps enseignant, cette traduction est très intéressante et plutôt accessible avec une bonne explication en classe. Cette oeuvre est une bonne porte d'entrée en philosophie.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 l'amour pour atteindre la grâce 16 juin 2013
Par Cinho512
Format:Poche
Ici, Platon utilise sa forme de prédilection qu'est le dialogue entre personnages ayant existé historiquement.
Ce dialogue à pour sujet l'amour, une notion fondamentale à une existence humaine accomplie.

Dans un premier temps, il se succède des intervenants ayant chacun leur vision de l'amour (éros) et leur façon de s'exprimer.
Certains utilisant une rhétorique efficace fait de sophismes lyriques et parfaitement construits, d'autres utilisant la mythologie grecque pour l'interpréter.

Il faudra lire le dialogue pour les découvrir, mais le monologue le plus intéressant est celui de Socrate, qui est le dernier à s'exprimer sur le sujet.

Pour Socrate, l'amour est avant tout l'amour de la beauté. Ici donc l'amour n'est pas un dieu mais un démon, un intermédiaire entre le monde terrestre et le divin. L'amour est donc le médium qui permettra de s'élever, un demi-dieu.

Socrate conseille pour le jeune homme de connaitre l'amour de la beauté physique d'une femme tôt pour expérimenter cette beauté première.
Puis après l'apprentissage par la belle femme de l'amour premier, il découvrira que cet amour est a dépasser par l’intérêt de la personne, la personne en tant qu'esprit, c'est à dire une femme ou un homme, car l'amitié est une forme d'amour, platonique justement.

Puis, finalement il définit comme beauté suprême la beauté en elle même, celle de la vérité, vérité de la raison, de la nature, de la transcendance, du cosmos.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4.0 étoiles sur 5 classique mais toujours d'actualité 15 janvier 2014
Format:Poche|Achat authentifié par Amazon
une oeuvre courte que chacun devrait avoir lu dans sa vie ! une éloge à la vie relatée par l'un des plus grand penseur de l'humanité ! incontournable, efficace et universelle !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le banquet 2 novembre 2011
Format:Poche|Achat authentifié par Amazon
Bonjour à tous

L'édition est correcte pour un livre de poche. La préface fait 76 pages pour expliquer le contexte et les différentes relations entre les personnages présent au banquet.
Livre interressant, mais assez complexe pour des novices qui n'ont pas de formation en litterature ou philosophie.
Pour les autres il est très abordable.
Une bonne lecture et enrichissante.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Nabil
Format:Poche|Achat authentifié par Amazon
La psychanalyse du mythe biblique de La Chute m'a révélé, entre autres, que la pomme d'Adam et Ève symbolise le nombril qui ressemble à s'y méprendre au trou d'où sort le pédoncule de la pomme, et que notre « péché originel » est d'avoir fait souffrir nos mère en naissant, péché en punition duquel on nous a coupé le cordon ombilical (le mot « coupable » me semble provenir du verbe « couper » et du suffixe « able » et signifie donc : « qui peut être coupé »). Après avoir fait cette découverte, je me suis rappelé que, dans Le Banquet, Platon dit que notre nombril est le souvenir de notre coupure en deux moitiés en punition de notre « faute originelle » !
Nabil Younis, auteur de Psychanalyse de la Bible.
Il m'importe de noter que je suis libanais né de parents chrétiens grecs orthodoxes...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Philosophie dionysiaque: on se perd en conjectures ! 23 septembre 2012
Par Gerard Muller TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Poche|Achat authentifié par Amazon
Le Banquet/Platon
Écrit vers 380 avant JC, cette série de sept discours, œuvre purement philosophique, porte sur la nature et les vertus de l’amour. La lecture en est assez ardue et notre cartésianisme européen moderne a du mal à s’accommoder à une rhétorique et une dialectique éristiques qui aborde le sujet plutôt par avancées concentriques nourries de nombreuses références à la mythologie grecque. L’affirmation n’est jamais directe et le bavardage entre les protagonistes s’apparente parfois à du verbiage.
Sur la forme, Platon use d’un intermédiaire en la personne d’un disciple de Socrate, Apollodore qui lui-même tient le récit de cette soirée mémorable d’un autre disciple de Socrate, Aristodème, présent au banquet donné en l’honneur d’Agathon.
Sur le fond, c’est l’histoire d’une longue nuit de beuverie au cours de laquelle les langues se délient.
Il faut bien avoir présent à l’esprit en lisant ces discours que la conception qu’avaient de l’amour et de la sexualité les Grecs anciens était très différente des nôtres. De nos jours, la relation sexuelle normale homme/femme se fait sur le mode de la complémentarité en quelque sorte. En revanche, chez les Grecs, la relation se faisait sur le mode hiérarchique, relation entre supérieur et inférieur, homme et femme, adulte et adolescent, homme libre et esclave.
Le Banquet s’achève par la conception socratique de l’amour, mais paradoxalement ce n’est plus l’éloge de l’amour qui est présent.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xb9472750)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?