• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le bruit et la fureur a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par mikael879
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Couverture différente
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le bruit et la fureur Poche – 26 juillet 1972


Voir les 6 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,50
EUR 8,50 EUR 6,99
Poche
"Veuillez réessayer"

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le bruit et la fureur + Lumière d'août + Sanctuaire
Prix pour les trois: EUR 26,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

C'est avec cet ouvrage explosif que William Faulkner fut révélé au public et à la critique. Auteur de la moiteur étouffante du sud des États-Unis, Faulkner a réellement bouleversé l'académisme narratif en plaçant son récit sous le signe du monologue intérieur, un monologue d'abord "confié" à un simple d'esprit passablement dépassé par les événements qui se déroulent autour de lui. Confusément, les images qui lui parviennent font remonter ses souvenirs : il brosse de façon impressionniste et chaotique l'histoire douloureuse de sa famille. Vient ensuite le moment d'écouter les confessions de Quentin, son frère, exposant les raisons qui le pousseront à se donner la mort. D'amours déçues en déchirements, la fratrie (qui compte un troisième membre ayant lui aussi son monologue) se désagrège. Jouant subtilement avec les différences de registres en passant d'un personnage à l'autre, Faulkner conclut en tant que narrateur extérieur ce roman violent, où chacun se débat tant bien que mal sans réellement pouvoir se soustraire à un destin funeste. -- Lenaïc Gravis & Jocelyn Blériot

Présentation de l'éditeur

Traduction révisée en 1972


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez Le bruit et la fureur contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 384 pages
  • Editeur : Gallimard; Édition : Nouvelle (26 juillet 1972)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070361624
  • ISBN-13: 978-2070361625
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,7 x 2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (23 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 19.503 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

William Faulkner est né en 1897 dans l'État du Mississippi. Il appartient à une vieille famille aristocratique ruinée par la guerre de Sécession. Après avoir tâté de différents métiers, vécu à New York et à Paris, il revient habiter dans son pays natal et s'installe à Oxford, Mississippi. Il partage désormais son temps entre la littérature et l'administration de ses terres. William Faulkner a reçu le prix Nobel en 1949 ; il est probablement l'écrivain qui a eu le plus d'influence sur la littérature contemporaine. Il est mort le 6 juillet 1962.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Poignant TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 29 juillet 2012
Format: Poche Achat vérifié
Ce récit atypique en quatre parties est l'histoire de la déchéance des Compson, famille blanche du Mississipi rural, au début du vingtième siècle.
Cette chute est décrite de façon surréaliste en quatre parties. La première est celle de Benji, arriéré mental ingérable qui pourrit la vie de la famille. La seconde est celle de son frère Quentin, qui se suicidera parce qu'animé de pulsions incestueuses envers sa saeur Caddy. La troisième est celle de Jason, dernier de la fratrie, sale petit blanc raciste et plein de fiel. Le quatrième récit, plus traditionnel, met en avant Dilsey, la vieille domestique noire, seule personne raisonnable dans cet univers dantesque.
L'écriture de Faulkner est tout autant lyrique et puissante que difficile et hermétique : le record est une phrase de deux pages sans ponctuation ! C'est pourquoi plonger dans cet imaginaire dépressif nécessite de la part du lecteur un effort considérable.
Au bout de quelques pages, vous serez aussi déboussolé que les personnages. Dans cet océan de mots agité par une forte houle, la lecture de la préface de l'édition Folio pourra vous aider. Vous donnera-t-elle envie de poursuivre ?
« De bruit et de fureur » est sans doute un grand roman de la littérature américaine. Faulkner en balance beaucoup sur la société blanche du sud, et il y va à la bombe atomique.
Mais tout cela est peu accessible et ne m'a apporté aucun plaisir. A vrai dire, j'ai mis deux ans pour en venir à bout ...
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
34 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sam le 26 décembre 2006
Format: Poche
Bien sûr, le livre ne se lit pas comme du Alexandre Jardin.

Mais il suffit de regarder attentivement la préface de Coindreau, le traducteur, qui explique les points essentiels de la trame, les quelques difficultés de sens (mêmes prénoms etc.), pour se plonger sans peine dans ce récit d'inceste et de suicide, d'une violence inouïe.

La langue est une coulée de prose poétique impeccable, belle à pleurer. Le suicide de Quentin, le dialogue entre Quentin et sa soeur, sont des passages qui accompagnent pour toute une vie.

Un mot sur la couverture enfin, cette photo magnifique de Dorothea Lange, qui réussit à concentrer très simplement, visuellement, quelques thèmes du livre : l'enfermement, la famille, la résignation, et la beauté (du visage de l'enfant).
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par L. T. Christophe VOIX VINE le 2 septembre 2010
Format: Poche Achat vérifié
J'ai decouvert un style d'écriture totalement nouveau pour moi, assez fascinant, qu'on appelle apparement le "courant de conscience", c'est en cela que les deux premiers chapitres (sur quatre) m'ont beaucoup plu, les deux suivants etant ecrits d'une manière plus "traditionnelle", cette oeuvre n'en reste pas moins une des plus intriguantes qu'il m'est été donné de lire .
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
38 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile  Par J. Petit le 22 décembre 2005
Format: Poche
c'est vrai, ce livre est très difficile d'accès. Outre que deux personnages s'appellent Jason, deux Maury et deux Quentin (ce qui ne simplifie pas la compréhension), il s'agit de trois récits subjectifs suivis d'une conclusion objective. Les histoires se racontent souvent sans élément temporel et il faut souvent se raccrocher à un indice pour reconstruire le fil. A ce sujet, l'ouvrage ferait presque penser à David Lynch.
Cependant, ce livre reste inoubliable, car tellement chargé de tension, de références historiques américaines, et se dégage des personnages une telle souffrance (folie, méchanceté, amours incestueuses...) que pour peu que l'on s'y penche sérieusement, ce livre ne peut laisser indemne.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Zarak TOP 500 COMMENTATEURS le 22 avril 2009
Format: Poche Achat vérifié
Le titre de cet immense chef-d'œuvre renvoie à la fameuse tirade de Macbeth : "La vie est une histoire racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien." Faulkner, s'adonne à un pur exercice littéraire sur lequel beaucoup se sont cassés les dents ou, à défaut, on fait dans la facilité : écrire une polyphonie intérieure ; en l'occurrence, sur le déclin d'une famille du sud qui ferait passer la famille Groseille pour une bande d'intellectuels raffinés.

"Le bruit et la fureur", ce n'est donc pas le bruit et la fureur du monde, mais ceux de l'âme humaine, origine de tout le reste : l'enfer intérieur, la subjectivité torturante, sans lueur, sans rédemption. Le style épouse ces rapports chaotiques au monde - à cent mille lieues du nôtre - et Faulkner y déploie une virtuosité qui sera à l'œuvre durant les 4 parties. Certains personnages sont bouleversants de vérité, comme Benjy, l'arriéré qui n'est plus que cris et sensations animales après une castration, Caddy la fille rebelle qui court à sa perte, Quentin le suicidé en puissance victime de ses gouffres intimes, ou Dilsey, modèle même de la servante noire qui n'est que bonté et prévenance, témoin passif de la folie égocentrique des blancs ; on la croirait sortie d'un film de Douglas Sirk.

Un livre impressionnant et passionnant, mais aussi, il faut le dire, pas du tout évident à lire (style chaotique, chronologie disloquée, rapide confusion dans les identités des personnages, etc.) Il faut un certain temps pour entrer dans cette littérature, mais la récompense est au rendez-vous. A bon entendeur.
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?