undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: BrochéModifier
Prix:12,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 décembre 2013
Bernard Charbonneau est un pionnier de l'écologie politique. Qu'un ouvrage inédit de ce penseur phare soit publié suffisait à m'enthousiasmer, mais en plus le contenu frappe et nous éclaire à merveille sur notre époque. Dans la continuité des autres livres de Charbonneau, celui-ci critique le développement économique et technique, accusé non seulement de détruire la nature mais de ravager aussi les hommes et leur liberté. La croissance perpétuelle, injonction martelée dans les têtes par les économistes, les médias, les hommes politiques, nécessite un bouleversement permanent de la société : il faut sans cesse détruire pour construire (ex : des autoroutes, des lignes à grande vitesse...), il faut sans cesse mobiliser et déraciner les hommes, sans cesse leur faire avaler de nouveaux produits, changer les modes... "Transformer notre vieille France en un pays neuf", comme le disait de Gaulle. Le changement, ce doit être tout le temps, pour que l'ascension du PIB ne se relâche jamais. Ce livre nous aide ni plus ni moins qu'à nous défaire de l'emprise de l'idéologie de la croissance perpétuelle.

Trois citations pour finir :
"L'explosion scientifique et technique, donc économique, provoque l'éclatement social."
"Si les ressources des continents s'épuisent, celles des océans sont intactes. Et après, il y aura celles de la Lune et du Soleil. Il n'y qu'une planète-Vie ? Allons donc ! Quelque part dans une autre galaxie... Il n'y a pas de limites, l'Univers est infini. Le temps du monde fini, de la conscience planétaire qui est celle des bornes de notre planète et de notre corps terrestre, n'a pas atteint les esprits."
"La vraie question n'est plus de choisir entre capitalisme et socialisme, mais de dominer un Développement sans frein ne pouvant mener qu'à la destruction de la nature et de la liberté."
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

18,30 €
15,00 €